• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daerel

Daerel

Enseignant.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 82 58
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Daerel Daerel 20 août 2008 12:05

    Je serai très curieux de savoir qui finance cette ONG ? AH oui ! Les firmes pétrolières ou le slobbys conservateurs américains. Cela me rappelle ces scientifiques de Monsanto démolissant les pauvres universitaires italiens ou britanniques ayant fait l’erreur de reproduire leurs epxériences... sans falsifier les données.



  • Daerel Daerel 20 août 2008 11:18

    Possible mais tout de même, vous faites un rapprochement beaucoup trop grossier liant intérêt des pays riches (qui auraient commissionné le GIEC) contre pays en développement.

    C’est là où je tique.

    Le GIEC n’est pas parfait mais ses rapports montrent bien des éléments amenant à penser que l’homme est en partie responsable de ce qu’il se passe actuellement. Vous vous focalisez sur des éléments apparemment biaisés (ce dont je ne suis pas capables de dire la véracité ou non, je ne suis pas spécialiste) en omettant tous les autres (la mention que j’ai faite sur les troncs d’arbres étudités montrent l’augmentation de la masse carbonique dans l’atmosphère liée au développement industriel sans qu’une éruption volcanique d’ampleur puisse l’expliquer sur un si long terme). C’est en cela que je me suis opposé à votre article.

    Maintenant, comme je l’ai dit, je pense que l’homme et ses activités amplifient une situation naturelle amenant à un déréglement possible à venir.

    Pour Erik le rouge, vous devriez réviser vos classiques. COmme je l’ai dit, il y a des variations climatiques qui ont toujours eu lieu (d’où l’histoire de la colonisation du Groenland) mais elles n’ont jamais amenées à de telles modifications généralisées du climat.

    Je suis franchement ouvert au débat, ces questions me passionnent mais ademettez que vous oubliez des pistes de recherche que le GIEC avance et qui sont beaucoup plus intéressantes que les courbes de température.



  • Daerel Daerel 20 août 2008 11:10

    Que les rivières gèlent de plus en plus n’est pas la preuve que le réchauffement climatique n’existe pas.... bien au contraire.

    Petit exercice de climatologie : Pourquoi Edimbourg qui est au même parallèle qu’Oslo a un climat beaucoup plus doux ? Réponse : le Gulf stream (http://fr.wikipedia.org/wiki/Perturbation_du_Gulf-Stream#Possibilit.C3.A9s_de_disparition_du_Gulf-stream), un courant océanique chaud qui adoucit les climats de l’ouest européen. Si les glaces de l’Arctique persiste à fondre, cela refroidira le Gulf stream, refroidissant l’Europe. En clair, réchauffement climatique ne veut pas dire création de la Terre en four mais chaos climatique généralisé avant recomposition globale.

    C’est là le gros risque. Après, l’origine humaine ou non, les gens s’étripent dessus pour des motifs idéologiques et économiques. La réalité, c’est qu’on risque tous d’avoir mal bientôt (en terme planétaire, pas humains).

    C’est déjà arrivé comme le dit l’auteur (le grand froid en Europe au XIIIe siècle). Maintenant, nier l’influence humaine me semble éxagérer. Nous avons faits, nous humains, un choix de développement basé sur les énergies carboniques polluantes qui accroissent l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère. Cela est une réalité.

    Après, il y a un ensemble de convergences amenant à penser que l’homme en est en partie responsable. C’est tout.



  • Daerel Daerel 20 août 2008 10:40

    Bazar... je suis impressionné. Un article critiquant au final les USA et en même temps le réchauffement climatique... il faut le faire surtout quand on sait que justement le gouvernement US nie le réchauffement climatique.

    Un petit test tout simple :

    - Quels sont les pays qui risquent de disparaïtre d’ici 2050 à cause de la montée des eaux ? Ah oui, les états insulaires du Pacifique et de l’océan indien... mais eux, tout le monde s’en fiche.

    - Quand j’étais petit, je faisais des bonhommes de neige en région parisienne... Oh, c’était possible que deux-trois semaine par an... maintenant, je ne peux plus (il neige quoi ? deux jours par an maintenant dans la même région). Ma grand-mère me parlait des grandes neiges de son enfance dans la même région...

    - Il suffit de regarder les troncs d’arbre et leur ligne pour se poser des questions ? Mais ça, ce sont les bucherons et les gardes-forestiers... tout le monde s’en fiche d’eux.

    Au final, il y a bien réchauffement climatique de la planète. Actuellement, beaucoup l’oublie, la Terre est dans une phase chaude de sa période glaciaire (bah ouais, on est en période glaciaire). Nous sommes dans cette phase chaude depuis environ 20 000 ans (à 10 000 ans près, je ne me souviens plus du chiffre) et cela correspond au développement de l’humanité. En même temps, nous sommes actuellement dans une phase de haute intensité solaire. Cela explique-t’il le réchauffement planétaire ? On pourrait le penser... mais ceci n’explique que le fait que nous sommes en période chaude d’une phase glaciaire. Là où la bât blesse, ce sont les déréglements climatqiues de plus en plus fréquents qui ont commencé à apparaître plus ou moins (à l’échelle du temps planétaire pas humain) avec la phase industrielle initiée au XIXe siècle.

    La machine climatique est une affaire complexe, il faut le reconnaître... mais actuellement, l’idée de l’origine humaine dans l’accélaration du réchauffement planétaire et donc l’apparition des déréglements climatiques est la plus probante.

    Mais tout un ensemble d’humains hypocrites et avides (qu’ils soient de l’Occident ou d’ailleurs, la rapacité est un trait universellement partagé dans l’humanité) refusent de l’accepter et font de la contre-propagande. Et au final, les îles des océans indien et pacifique vont devenir de nouvelles atlantides en attendant nos rivages.

    Nier le réchauffement climatique est une aberration, on le voit tous les jours. Accepter dogmatiquement les données du GIEC est tout aussi stupide. Mais voir dans les rapports du GIEC une vérité imparfaite mais qui pose une vraie problématique est responsable.

    Il faudrait un jour que j’explique sur Agoravox le concept géographique de centre-périphérie et son observation dans le monde actuel globalisé... certains commenceraient à comprendre que ce n’est pas pays riches contre pays en développement mais bien humains riches de tous les pays vivant dans les centres des grandes villes mondialisées (Shanghai, Paris, New York, Londres, Abu Dhabi -je sais jamais l’écrire celui là-, Singapour...) contre le reste de l’humanité actuellement.



  • Daerel Daerel 20 août 2008 10:12

    Plusieurs remarques :

    - Vous ne faites pas de la science-fiction mais de la POLITIQUE-fiction. Veuillez vous souvenir que la science-fiction part d’un pre-supposé présentant une nouvelle où la science change quelque chose par rapport à notre monde actuel (où nous sommes lecteurs). Dune de Franck Herbert est de la science fiction car le voyage spatial intersidéral existe et est maîtrisé (en plus d’une science de contrôle des drogues enfin bref). Hypérion de Dan Simmons est de la science-fiction car là-aussi le voyage intersidéral existe mais aussi la téléportation quantique et les IAs. La nouvelle que vous présentez présente un monde où la science n’a rien changé... mais la géopolitique. Donc, vous avez fait de la politique-fiction.

    - ENsuite, votre nouvelle souffre d’incohérence. Même si cela semble être un petit jeu pour vous, votre article est sincèrement médiocre car il porte en lui-même des invraissemblances (4 milliards de Chinois en 2020, c’est impossible pour de multiples raisons et si cela arrivait, la Chine s’écroulerait de facto, ce n’est pas pour rien que le PCC a instauré le contrôle des naissances, il ne sait que trop que si sa démographie galope encore, c’est la fin de la Chine. Ou encore, les 2 mandats de macCain de 2008 à 2016... alors que vous le faîtes mourir en 2014, il eut fallu dire qui était son remplaçant de 2014 à 2016). C’est dommage.

    Au final, un gamin de CM2 féru de politique ferait mieux que vous si son professeur des écoles lui posait comme rédaction : « Le monde en 2020 ».

    Maintenant, peut-être que votre nouvelle s’attache peu à ces détails (mais alors, vous ne respectez pas vos lecteurs qui pourraient en venant ici chercher de la qualité tant sur le fonds que sur la forme).

    La Chine et la Russie alliées... la question est intéressante ? Vu le dispositif nationaliste adopté par ces deux pays actuellement, je crains que ce soit fort peu probable. Pourquoi ? Vladivostock et sa région est un début de réponse. A voir si ces deux Etats reviennent sur la question ou non. Après tout, ils seront sans doute pragmatiques.

    Ensuite, dislocation des Etats-Unis... la question est intéressante. J’aurai préféré voir une autre problématique : les USA, un Etat anglo-saxon devenu un Etat hispanique avec la première présidente hispanique, Dorothy Gomès et un vice-président catholique irlandais Owen Dougal... ça serait franchement rigolo !

    Votre nouvelle est au final assez insipide car elle se focalise que sur deux pays : les USA et la Chine en oubliant le reste.

    Pour une réelle politique-fiction mâtinée de science-fiction, je vous conseille les deux tomes de Wang, les Portes de l’Occident de Pierre Bordage beaucoup plus intéressants que votre nouvelle. Dans ce livre, l’auteur explique qu’un scientifique français a inventé un champs de protection qui fut mis en action pour protéger telle une muraille de Chine les territoires européens, israéliens, nord-américains et australiens en ne laissant que quelques portes ouvertes pour des besoins de chair fraîche pour le travail... ou des jeux du cirque. Absolument réjouissant et de bien meilleure facture sur la situation actuelle de notre monde que votre nouvelle.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Education

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité