• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Daerel

Daerel

Enseignant.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 82 58
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Daerel Daerel 27 février 2009 18:05

    C’est tout à fait ce qui commence à se faire.

    Petit souci, je suis professeur d’histoire et de géographie avec un sens artistique proche du néant quant il s’agit de peinture (et comprenez que pour l’Education nationale, histoire de l’art signifie histoire de la peinture dans nos programmes).

    Je suis totalement incompétent à enseigner l’histoire de l’art. J’ai été initié pendant mes études à la linguistiques et à la paléographie et ses dérivés permettant de pratiquer une archéologie d’un texte ancien en ayant une approche linguiste... je suis un amoureux des textes et c’est ça qu’on refuse d’offrir à mes élèves ! 



  • Daerel Daerel 27 février 2009 18:02

    Bonjour,

    J’avoue avoir écrit cet article de façon spontanée, sur un coup de colère à la suite d’une remarque d’un collègue (je l’ai écrit trop vite en outre, j’ai laissé passé au moins 3 fautes de frappe ou de re-écriture).

    Quant à l’utilité du latin et du grec, relisez le petit texte de 1792 que j’ai mis au début de l’article. Il répond aisément à votre question.

    Le latin et le grec font partie du savoir humain en général et de notre patrimoine en particulier, cela justifie pleinement la nécessité de les enseigner.

    Le fait de vouloir rechercher dans un enseignement une charge utilitariste est justement ce que je condamne... Le latin et le grec doivent être enseignés pour ce qu’ils sont intrinséquement, des parties du génie humain et de notre savoir et héritage communs.

    Maintenant, je vais m’abaisser à expliquer de façon utilitariste la nécessité de sauver le latin et le grec dans le public :

    Ces deux langues structurent l’esprit. Le latin est une langue-cadre qui permet de structurer sa pensée car la langue demande de structurer sa phrase (je ne vous expliquerai pas à quel point le latin permettait en plaçant le bon mot au bon endroit de la phrase de porter des significations prégnantes sans avoir besoin d’utiliser d’intonation, il suffit de lire Cicéron). Le grec a une certaine fantaisie et une certaine beauté tout en étant structuré qui cadre bien l’esprit.

    Un enfant d’une langue sans déclinaison apprenant une langue à déclinaison voit ses capacités de raisonnement et de transmission de ses idées/informations largement accrues.

    Après, le fait que le latin et le grec peuvent améliorer le français, j’ai toujours trouver cet argument vide de sens.

    Le latin crée des orateurs et des écrivains. Le grec crée des poètes et des amoureux des mots.

    C’est ma conviction certaine. Après, notez bien qu’on ne veut pas laisser mourir ces langues... on veut juste les faire disparaître des établissements publics.

    Et comme il est dit en-dessous, à qui le tour après ? Et au profit de quoi ? Je vote pour l’EPS vu les coups pernicieux faits à l’EPS à travers l’accompagnement éducatif (je développerai peut-être une autre fois).



  • Daerel Daerel 4 novembre 2008 12:38

    Il n’y a qu’une chose à dire : les moines franciscains de Toulouse et les gens (chrétiens au début puis des non-chrétiens au fur et à mesure) qui les entourent sont admirables.



  • Daerel Daerel 28 octobre 2008 09:11

    Salut à tous,

    J’étais à cette conférence parce que j’y ai été invité en tant que membre élu de la Conférence nationale de mon département (il n’y avait qu’une seule liste aussi, ça aide).

    J’ai beaucoup aimé les interventions et le discours de clôture qui rejoint la tradition dans laquelle j’ai été élevé : l’humanisme.

    J’ai beaucoup aimé l’intervention de la dernière intervenante, Nicole Maestracci, avant les questions du public et les discours des grands chefs du parti.

    J’ai tout aimé... sauf justement les discours des chefs du parti précédant François Bayrou. La question est pourquoi ?

    Je me reconnais pleinement dans les valeurs et les idées du MoDem mais... les dirigeants du parti ont décidé de faire une stratégie de communication qui me gêne énormément.

    En clair, les références au "chemin de Damas", à "celui qui va vers ceux qui souffrent", "celui qui avait vu et prédit"... me gênent.

    Ils visent à donner de François Bayrou une image christique, le messie qui nous sauvera tous.

    J’estime grandement Bayrou (malgré des réserves mineures) mais j’estime que choisir de créer cette image christique est dangereuse.

    On construit un culte de la personnalité autour de François Bayrou au lieu de construire un parti avec des femmes et des hommes de valeur mis en avant avec Bayrou...

    Au final, cette stratégie va amener à cette question qu’on me pose toujours : "Et à part Bayrou, il y a qui de connu dans ton parti ?"

    Le discours de Gilles Artigues a été particulièrement christique... et je ne parle pas de la remarque sur les deux jeunes parents qui disaient : "On appellera notre fils, François Bayrou !" rapporté par un intervenant venant du Nord.

    L’édification d’un culte de la personnalité me semble une erreur fondamentale pour un parti qui se dit humaniste.

    Voilà, c’est tout :)





  • Daerel Daerel 26 octobre 2008 08:29

    Bonjour,

    Comme d’habitude beaucoup d’âneries sont dîtes sur la loi de 1905 et le principe de laïcité... mais on commence à en avoir l’habitude.

    Le plus marrant, c’est que cet article donne ses propres munitions pour se faire dézinguer.

    Pour rappeler, lors du débat de 1905, il y avait trois camps : les anti-cléricaux qui voulaient la mort de la religion, les cléricaux qui voulaient empêcher la loi de naître et... les émancipateurs qui ont gagné.

    Sachez-le, la loi de 1905 est une loi assurant la liberté quoi qu’en disent les barbus, les croisés et autres folindgues hallucinés de la religion.

    Je m’explique : La plupart des gens ne choisissent pas leur religion ! C’est leur famille qui la leur impose par l’éducation !

    La religion est un héritage morbide, une violation de la liberté de conscience par une propagande familiale faite dès l’enfance. Il est évident que personne ne cherche à faire de mal en transmettant sa religion à l’enfant... mais le résultat est le suivant : le gamin n’a pas choisi.

    SI Ahmed était né dans une famille chrétienne pratiquante des USA, il aurait été chrétien et non musulman. Si Ahmed était né dans une famille sikh en Inde, il aurait été sikh et non musulman.

    Pourquoi en France, ce n’est pas le cas ? Tout simplement parce qu’une loi a permis de casser cette propagande familiale qui est considérée comme normale depuis que l’homme est homme.

    Vous avez raison de dire que la laïcité est un principe révolutionnaire. Il casse un principe de non-choix perpétué depuis l’aube des temps.

    Autrefois, le fait de changer de religion était soit sous le fait des armes (tu te convertis ou tu meurs) soit condamné (comme Spinoza, je vous le rappelle ou dans l’Islam encore aujourd’hui... sans parler des catholiques lors de la Croisade des Albigeois...etc).

    La loi de 1905 en cassant l’école religieuse, en chassant le religieux de la sphère de l’éducation et des affaires d’Etat a permis d’émanciper la conscience.

    Les gens n’étaient plus prisonniers de la religion de leur famille... Ils peuvent maintenant choisir !

    Ne pas comprendre ça voire rejeter ça est le principe même de l’intolérance.

    Vouloir absolument que la loi de 1905 change est une regression que je qualifierai de dangereuse.

    Je dis souvent que le principe de l’école est de casser les idées reçues que les gamins reçoivent de leur famille afin qu’ils développent leurs propres choix.

    L’école a pour mission d’enseigner tout le savoir humain (et non divin) aux enfants, le fait de venir en montrant que l’on croit à un savoir divin révélé dénature cette mission et enferme l’enfant dans l’obscurantisme.

    L’école est émancipatrice grâce à cette loi de 1905.

    De même, les impôts, les élus doivent prendre des décisions permettant de gouverner au nom de tous dans le principe de l’émancipation de tout un chacun.


    Pourquoi s’émanciper de son pays en venant en France pour recréer l’atmosphère de son pays en faisant ce quie st exceptionnel dans son pays (port de la burqa par exemple) ?

    COmprenez bien monsieur l’auteur que la laïcité n’est pas une barrière à la liberté, elle permet de la donner réellement.

    Ce que vous considérez comme liberté religieuse n’est en fait que l’enfermement dans une prison mentale forgée par la famille.

    Maintenant, si une personne après le passage à l’école conserve la même religion que sa famille, c’est parce qu’elle l’aura décidée. Rien d’autre.

    Ensuite, il m’amuse toujours de voir que la foi de certains est vitalement liée à un morceau de tissu ou de bois et que s’ils ne l’ont pas, ils deviennent de mauvais croyants...

    Si la foi s’arrête à cela pour ces gens, je comprends l’expression utilisée par CHarlie hebdo : "C’est dur d’être aimés par des <CENSURE>" et cela, quelle que soit la religion (je suis un catholique qui a du mal à supporter les mouvements charismatiques pour ma part.... qu’ils sont lourdingues avec toutes ces manifestations outrancières alors qu’ils sont les premiers à vouloir gagner un max de pognon...).

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Société Education

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité