• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

David Carayol

David Carayol

Je m'appelle David Carayol, j'ai 43 ans et suis diplômé d'Ecole Supérieure de Commerce, j'ai travaillé dans le secteur privé comme consultant dans une grande entreprise, caritatif à Max Havelaar France et comme stagiaire à la Commission européenne. Je sais également ce qu'est la précarité en particulier le chômage pour l'avoir vécu, et je me suis ré-orienté complètement il y'a 5 ans et co-dirige actuellement une PME familiale, je vis donc au jour le jour la situation d'une petite entreprise.
Je suis très concerné par les conséquences négatives engendrées par la mondialisation et par le fonctionnement non démocratique et néolibéral de l'Union Européenne (précarité, délocalisations, perte de contrôle des autorités nationales et locales, régressions démocratiques au profit d'intérêts privés, appauvrissement des peuples du Nord comme du Sud...).
Je suis convaincu que la mondialisation ne peut bénéficier au plus grand nombre que si elle est limitée, régulée et strictement encadrée par des représentations citoyennes indépendantes. Je pense qu'une Union Européenne réformée et démocratique renouant avec ses valeurs de solidarité universelles peut participer à cette mondialisation à visage humain ! Encore faut-il qu'elle opère sa démocratisation d'urgence sinon elle disparaîtra. 

Tableau de bord

  • Premier article le 30/03/2006
  • Modérateur depuis le 18/07/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 34 33 830
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 10 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • David Carayol David Carayol 15 novembre 2017 11:41

    @Jeussey de Sourcesûre

    Je parle principalement de l’Union Européenne, mais aussi de l’Europe...

    Je suis d’accord avec vous qu’on ne peut pas être contre l’Europe géographique, c’est un fait.

    Oui le projet européen a été mis en place sur la base de traités commerciaux et sans l’aval des peuples pour permettre toujours plus de commerce, et il a largement participé et participe à enrichir des intérêts privés. En revanche ce n’est pas parce que ce projet s’est fait sans les peuples sur des bases mercantiles qu’on ne peut pas le changer, ni le transformer. Il ne s’agit pas d’en faire une œuvre de bienfaisance mais que les citoyens européens se réapproprient ce projet européen ! Vous pensez que ce n’est pas possible, je pense le contraire ! Il y’a un déficit de démocratie énorme au niveau européen qui se traduit par de moins en moins de démocratie dans nos pays respectifs. Ok c’est un fait. Mais si on assiste au retour du tout national il ne faut pas se leurrer, les intérêts qui mènent l’Union Européenne aujourd’hui seront encore là et ils continueront à rogner nos démocraties nationales autant qu’ils le peuvent.

    Le problème au niveau européen c’est qu’il n’y a jamais eu de forces politiques et populaire européennes suffisamment puissante qui se soit organisé et coordonnées pour amener des solutions politiques à cet ensemble dépolitisé et non démocratique... J’ai participé à une première tentative en 2009 avec Newropeans mais la tâche était énorme et l’initiative probablement trop précurseur à l’époque. Il y’a une autre tentative avec DIEM25 aujourd’hui qui est un mouvement citoyen qui présentera des listes progressistes dans un maximum de pays européens en 2019 ! L’idée de listes trans-européennes fait son chemin. Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas au courant ! 

    Enfin je reconnais que le titre de mon article est un peu provocateur... Effectivement vous et moi tout seul nous ne pouvons pas influer sur le cours des choses de l’Union Européenne. En revanche rien ne vous empêche de nous rejoindre et de militer pour que des forces démocratiques arrivent au pouvoir en 2019, et ne pas laisser le champs libre à des forces extrémistes ou au statu quo dévastateur qui étouffe les peuples européens aujourd’hui !

     



  • David Carayol David Carayol 18 janvier 2010 16:15

    Très bon article qui illustre la réalité néo-libérale de l’agenda européen.
    A l’auteur, je souhaiterais vous contacter pour vous présenter un projet politique rassemblant organisations et initiatives citoyennes de toute l’Europe et qui pourrait vous intéresser à titre personnel mais également en tant que représentant de syndicat. Si vous souhaitez en savoir plus, mes coordonnées : dcarayol@newropeans.eu

    Et puis ces jours çi c’est sur une autre question clé que se jouent le modèle socio-économque de l’Union européenne. En effet c’est le 28 décembre dernier que l’ex-directive Bolkenstein remaniée devait être traduite en législation nationale dans les 27 pays membres de l’UE. Cette directive service (son nouveau nom), bien qu’elle donne une large autonomie aux gouvernements ne résout pas la question de la libéralisation des services sociaux d’intérêt généraux, la commission européenne se réservant le droit de la révoir, voire la ’corriger’ chaque année. J’espère écrire un article là dessus cette semaine d’ailleurs puisque c’est le 21 janvier que le gouvernement français doit présenter sa proposition en la matière à l’assemblée nationale, après un black out total depuis plus d’un an qu’il planche sur le sujet...
    Plus d’info ici : http://europeansocialmodel.ning.com/

    Quand aux jugements et jurisprudence de la cour européenne de justice, voici un extrait tiré d’un papier d’Attac sur cette directive service... no comment : 
    http://www.france.attac.org/spip.php?article10628
    « Les élu-es de la gauche du Parlement européen avaient fait reconnaître, dans un protocole interprétatif du traité de Lisbonne, la diversité des modèles nationaux, régionaux et locaux d’organisation des services d’intérêt économique général et leur possible protection face à la construction de ce grand marché des services. Cet effort louable risque de ne pas peser lourd face à un jugement de la Cour de justice (C-180-184/98) qui indique que »constitue une activité économique toute activité consistant à offrir des biens et des services sur un marché donné« . Avec une telle définition, la plupart des services publics pourraient être soumis aux règles du marché intérieur contenues dans les traités, et donc soumis à la directive services. »



  • David Carayol David Carayol 27 novembre 2009 10:42

    Bonjour et merci pour votre commentaire,

    Cette Europe, l’Union européenne est une réalité.
    Newropeans est un mouvement citoyen qui est composé de citoyens de 12 pays pour le moment dont l’objectif est de changer les règles de fonctionnement interne de la machine bureaucratique européenne afin de créer les conditions d’une vrai démocratie.
    ça passe par exemple par l’instauration de referenda trans-européens le même jour dans l’ensemble de l’UE pour les futurs élargissements et traités, mais aussi par un double vote au parlement européen afin d’élire des représentants sur de listes régionales / nationales et un représentant de listes trans-européennes, l’élection d’un gouvernement européen élu par les parlementaires et non plus nommés par les chefs d’état, mais aussi le droit d’initiative des lois et directives exclusivement alloué au parlement européen (ce n’est même pas le cas aujourd’hui !! tu parles d’une démocratie.. évidemment ce n’en est pas une), ou encore un strict encadrement des activités des lobbyistes et un contrôle parlementaire des institutions telles que la Banque Centrale Européenne...
    Cette Europe n’est effectivement pas démocratique ! Reste à savoir si on veut la rendre démocratique ou continuer à faire l’autruche en écoutant nos chers leaders nationaux nous assurer qu’ils peuvent changer les choses en France quand les décisions se prennent au mieux à Strasbourg, au pire (et souvent) en petits comités au Conseil européen (chefs d’états et de gouvernements / ministres aidés et largement influencés par leurs hauts fonctionnaires qui préparent quand ils ne décident / rédigent pas totalement à leur place les décisions adoptés à la va vite...) et à la Commission européenne (bureaucrates non élus) qui proposent et sont les seuls habilités à le faire les lois, directives et réglements) avec évidemment l’avantage énorme que cela représente pour influencer le contenu !
    Après pour votre remarque sur la Russie, allez demander aux Russes ce qu’ils pensent de votre idée... à mon avis le contraire... intégrer l’UE, au moins en partie... à la grande Russie... quant à la Suisse, libre à eux d’essayer d’intégrer l’UE mais pour l’instant ils ont pas l’air décidé..
    Cordialement
    David Carayol



  • David Carayol David Carayol 2 novembre 2009 07:59

    merci pour le compliment, mais je suis plus pessimiste que vous quant à la vitalité de notre démocratie.. Et le ver est dans la pomme depuis longtemps, sauf que ce n’est plus 1 mais une troupe de vers qui sont devenus plus visibles que la pomme ! En fait c’est l’erreur du ’pouvoir’ en place pour ne pas citer de nouveau les conséquences catastrophiques de l’intermède ’Prince Jean’ auprès de la majorité des français !
    Quant à l’image de la France à l’étranger, no comment, elle est déplorable dans cette même affaire...
    Mais bon l’Union européenne n’est pas mal non plus dans le genre, déficit démocratique, et partout dans nos pays dits ’démocratiques’, on assiste à un recul généralisé de la démocratie ces dernières années, passée sous silence, et soigneusement orchestrée par les médias en place. C’est une vrai censure par omission qui fonctionne tantt que tout va bien mais quand la machine se grippe et que la colère monte, il semblerait que l’information commence à filtrer..



  • David Carayol David Carayol 2 novembre 2009 07:41

    Hein qu’elle est belle cette image !!
    voici le lien ; )
    http://www.spiegel.de/fotostrecke/fotostrecke-48107.html 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité