• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eddofr

eddofr

Un simple citoyen à la recherche d’un espace de libre expression.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/08/2017
  • Modérateur depuis le 30/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 1369 537
1 mois 0 12 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 84 73 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • eddofr eddofr 2 juillet 14:52

    Une Nation c’est féminin, ça ne devrait pas jouer au jeu de « qui a la plus grosse » ...

    Mais comme les nations sont dirigés par des hommes ...



  • eddofr eddofr 2 juillet 14:44

    La nature est injuste et inégalitaire, il y a les proies et les prédateurs, les symbiotes et les parasites, les aléas climatiques, ...

    Le propre de la société humaine est de réduire les injustices et de produire un minimum d’égalité (un socle), pour que les hommes puissent vivre ensembles.

    Parce que pour vivre ensembles, les hommes ont besoin d’intérêts communs, d’égalité et de justice

    Qui accepterait de faire le rabatteur dans une chasse si seul celui qui tient la lance aura droit au gibier ?

    Qui accepterait de labourer la terre sans pouvoir s’en nourrir ?

    Pour fonctionner « correctement », la société humaine ne doit pas créer d’injustice ou d’inégalité supplémentaire, il y en a déjà assez au naturel et c’est contre productif.

    Certes la société humaine ne peut pas supprimer toutes les injustices, ni toutes les inégalités. Comme disait Coluche, « si tu es noir, moche et petit, tu sera moins égal que les autres ».

    Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’en matière de retraite, les deux camps, pour et contre la réforme sont mus par la même volonté de corriger une injustice :

    Les pro-réforme veulent corriger l’injustice entre les différents régimes de retraites des travailleurs (salariés, fonctionnaires, indépendants, libéraux, ...).

    Les anti-réforme veulent corriger l’injustice entre les travailleurs et les « nantis », ceux qui n’ont pas besoin de retraite, parce qu’il n’ont jamais eu besoin de travailler de toute leur vie (ou si peu).

    La plus grande cause d’inégalité et d’injustice « non naturelle », ce n’est pas les différence des régimes de retraite, c’est l’héritage (qui transforme certains héritiers en une caste parasitaire qui profitera toute sa vie du travail des autres)



  • eddofr eddofr 2 juillet 12:22

    Je suis vacciné parce que je l’estime nécessaire (comorbidités).

    Et mon épouse ne l’est pas parce qu’elle est asthmatique et allergique à pas mal de chose et qu’elle a peur des effets secondaires. 

    Est-ce que l’un de nous deux à tort ?

    Est-ce que nous devons vivre séparés ?

    Malgré la vaccination je continue à prendre toutes les précautions (ils disent « gestes barrières ») nécessaires pour éviter la contamination, pour mon propre bien et celui de mon épouse.

    Est-ce mal ?

    Je suis définitivement contre la vaccination obligatoire.

    Je suis également contre l’idée d’interdire quelque activité que ce soit aux non vaccinés.

    Ne serait-ce que parce qu’un non vacciné, s’il a plus de chances de tomber malade à cause du virus, n’a pas plus de chances ni de porter ni de transmettre le virus qu’un vacciné.

    Chaque non vacciné doit rester libre.

    Mais il doit par contre assumer les conséquences, s’il choisit, par exemple, d’aller en discothèque et qu’il chope la Covid.

    Ce sera de sa responsabilité, ni de celle du gouvernement, ni de celle des autres « clubeurs ».

    On le soignera évidemment, sans reproche ni « discussion », simplement parce que sur le fronton de nos édifices il y a écrit « Liberté » et « Fraternité », mais faudrait pas non plus qu’il intente un procès ou commence à demander des comptes à qui que ce soit !



  • eddofr eddofr 2 juillet 12:00

    @mmbbb

    Je me souviens d’un pédiatre, je ne sais plus lequel, qui disait que la seule chose qui empêche un enfant de devenir adulte c’est l’infantilisation que lui imposent les adultes (il ne l’a peut-être pas dit exactement comme ça, mais c’est comme ça que je l’ai compris).

    Donnons aux Français les outils pour décider et, au pire après quelques « décisions irréfléchies », ils deviendront assez adultes pour décider en conscience.

    Tous les contremaîtres le savent, on apprends pas à un ouvrier à se servir d’un outil avant de lui avoir mis dans les mains.

    L’outil précède le savoir faire.



  • eddofr eddofr 1er juillet 16:26

    @Decouz

    C’est même 15 annuité pour un sous-officier.

    Enfin, il faut préciser que :
    pour un départ avant 15 ans (rang, sous-officier) ou 25 ans (officiers) de service la pension est différée à 62 ans.
     pour un départ entre 15 et 17 ou 25 et 27 ans de service, la pension est différée à 52 ans.

    A noter que la majorité des militaires du rang et des sous-officiers quittent le service actif avant d’avoir obtenu les 15 annuités requises et sont donc affiliés rétroactivement au régime de retraite général de l’IRCANTEC (62 ans et 168 trimestres requis).

    Enfin, quelques exemples de « retraite militaire » :

    15 ans de service, 24 annuités : 869 euros

    16,5 ans de service dans la marine, 24 annuités : env. 900 euros
    23,8 ans de service, retraité à 43 ans : 1.200 euros
    Sous officier, 21 ans de service (bonification pour un séjour à l’étranger) : environ 950 euros
    Major, 30 ans de service, 5 annuités statutaires et 2 annuités supplémentaires (campagnes, sauts, etc.), soit 37 annuités, donc 74% de la dernière solde : 1.682 euros
    Major avec un indice de solde exceptionnel, 39 années de service : 1.822 euros
    Adjudant-chef à l’échelon de solde le plus élevé, retraité à 53 ans, 35 ans de service : 1.629 euros
    Premier maître, 36 ans, 17 ans de service dont 15 à la mer, 29 annuités : 953,26 euros
    Retraité militaire depuis l’âge de 24 ans, pour cause de blessure : 52 ans, donc 27 ans de retraite avec pension d’invalidité à 50% : 500 euros
    Caporal chef, 15 ans de service : 848,10 euros


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Complotisme, désespoir d’un père
  2. Lettre ouverte à nos amis gardiens de la paix

Publicité



Palmarès

Publicité