• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eddofr

eddofr

Un simple citoyen à la recherche d’un espace de libre expression.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/08/2017
  • Modérateur depuis le 30/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 680 340
1 mois 0 8 0
5 jours 0 4 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 74 63 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • eddofr eddofr 18 décembre 18:37

    Dans le genre, il y a aussi le Saumon d’élevage « Bio » ...

    Le label Bio devrait comporter une règle de « respect des cycles et comportements naturels ».

    Faudrait peut-être deux labels : 

    1. Le Bio, sans additifs artificiels (le Bio actuel)
    2. Le Vraiment Vert, intégralement respectueux de la nature et de ses cycles.
      (Bon, du coup, ne comptez pas trop manger de l’ananas « Vert » en France, vu que l’ananas ne pousse pas naturellement en France).

    Sinon, à titre personnel, j’ai arrêté le Foie Gras ... c’est pas bon pour mon taux de cholestérol !



  • eddofr eddofr 18 décembre 18:23

    Quelques conditions, en vrac, pour que le RIC soit viable :

    1) Un socle constitutionnel fort, garantissant les libertés fondamentales de l’individu, qu’aucune loi, aucun décret, aucune règle administrative et aucun référendum ne puisse remettre en cause.

    Attention, je parle bien ici de libertés fondamentales et pas de droits. Les droits tuent la République, depuis qu’ils ont définitivement supplanté la responsabilité et les devoirs.

    Je pense ici au droit de propriété (sans devoir d’en faire bon usage), au droit à l’enfant (sans devoir envers l’enfant), au droit au logement (sans devoir de faire ce qu’il faut pour se loger soi-même), au droit au soins (sans devoir de se soigner et de préserver sa santé), au droit de vote (sans devoir de voter), au droit d’expression (sans devoir de sincérité), ...

    2) Une obligation de représentativité absolue (majorité des électeurs et non des votants).

    3) Un délai obligatoire entre la validation d’un référendum et sa soumission au peuple (3, 6 mois, pour être sur qu’on ne vote pas sous le coup de l’émotion).

    4) Un accès libre, aisé et total de tout citoyen souhaitant s’informer à tous documents et informations relatifs à la gouvernance de la Nation. La totale transparence des actions et décisions du gouvernement et des administrations. L’abolition du secret des affaires (à l’exclusion des données techniques portant sur des recherches technologiques n’ayant pas encore fait l’objet de dépôt de brevet).

    Notez ici que la théorie du libéralisme, la loi du marché, n’est viable que si l’égalité de l’accès à l’information est garanti (sinon celui qui sait détient un avantage, par nature illicite, ça s’appelle le délit d’initié).

    5) Evidemment, le droit, pour le citoyen qui s’est informé, de diffuser les informations qu’il a recueillies et les conclusions qu’il en tire (assujettis au devoir de sincérité cité plus haut).


    Y en a certainement d’autre, mais c’est tout ce qui me vient pour l’instant.



  • eddofr eddofr 18 décembre 17:57

    Je crois personnellement qu’un individu n’est pas « riche » tant que la rémunération de son travail représente l’essentiel de son revenu, quelle que soit cette rémunération.

    Car, si d’aventure il venait à perdre sa capacité de travail (accident, maladie, licenciement, ...), il se retrouverait bel et bien dans la mouise, comme n’importe quel « pôvre ».

    A ce titre, un jeune footballeur, artiste, Cadre dirigeant, même payé des sommes indécentes, ne sera vraiment riches que quand les salaires non dépensés se seront accumulés et commenceront à lui rapporter plus que son salaire de Nabab.

    Pour les footballeur et artistes, il faut aussi prendre en compte l’image, qui se monnaie et qui finit par constituer un revenu sans réel travail.

    Ainsi, un salarié, ingénieur de haut niveau par exemple, qui touche 4000 euros net avant impôts, s’il vit confortablement tant qu’il touche son salaire, n’est pas à l’abri des aléas de la vie.

    On n’est vraiment « riche » que quand son capital/revenu ne dépend que de lui-même et s’entretient tout seul (« MEDEF : Même En Dormant Enrichis ta Famille »).

    Effectivement, le salarié à 4000€ net peut sacrifier une partie de son salaire pour constituer un capital et devenir, à la longue (mais alors, très très longue) devenir un « petit riche », un petit rentier quoi ...



  • eddofr eddofr 18 décembre 17:38

    ça m’rappelle le gros René qui, au café d’la guerre m’entreprenais pour que j’lui prête d’l thune ...

    « File moi mille balles » qu’il disait, « et j’te rendrais 30 balles par mois pendant 1 an ».

    J’avais beau lui espliquer que 30x12 ça fait que 360 et qu’il m’enflait de 640 balles, il a jamais voulu en démordre ce con ...



  • eddofr eddofr 11 décembre 12:18

    « Cocher, quand tu fouette tes mules, si l’une d’elle se met à ruer, dois-tu blâmer la mule ou le fouet ? »

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès