• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Elisa

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 29/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 448 109
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Elisa 10 mai 10:05

    Que dire alors des femmes saoudiennes ? et de bien d’autres dans les pays influencés par le wahabisme ?

    Allez vous promener dans les villes iraniennes, rencontrez les gens femmes ou hommes et vous verrez que le foulard iranien (on ne dit jamais voile pour le désigner) n’a que peu de rapport avec l’uniforme qui enferme de la tête aux pieds visage inclus des femmes saoudiennes ! Ce foulard ne cache pas la chevelure et n’empêche pas celles qui le portent d’accéder à toutes les professions même les plus importantes.

    Oubliez les fables qui circulent en boucle sur les réseaux sociaux et informez- vous précisément sur la vie, la scolarité, le statut juridique et familial des iraniennes, mieux encore allez- y et renseignez-vous.



  • Elisa 16 avril 18:51

    3 objections principales à ces soit-disant preuves ;

    Quel intérêt peut avoir Bachar el Hassad d’utiliser des gaz toxiques contre sa population au jour même où il achéve victorieusement la reconquête de son territoire national ?
    J’ai même entendu sur la dernière émission de « l’esprit public » (France Culture 15 avril) parler de « jouissance d’utiliser ces armes » lors même qu’il avait gagné (sic) ! Elisabeth Roudinesco..
    https://www.franceculture.fr/emissions/lesprit-public/la-fabrique-des-images-selon-emmanuel-macron-syrie-mieux-vaut-tard-que-jamais 18’

    Comment peut-on détruire des armes chimiques san s conséquences collatérales ?

    Enfin, le choix d’envoyer des missiles alors que l’OIAC commence juste ses investigations prouve à l’évidence la volonté d’en neutraliser les effets.



  • Elisa 16 mars 11:55

    @izarn
    Tout-à-fait d’accord.
    Macron vient à nouveau de prouver qu’il est le contraire absolu d’un homme d’Etat : c’est un toutou aux ordres qui hypothèque toute chance pour la France d’exercer la moindre influence dans la géopolitique mondiale.



  • Elisa 9 mars 17:38

    Si, un jour, le devoir de mémoire n’est plus une obligation de ressentiment perpétuel alors la paix pourra régner.

    Comment peut-on imaginer la fin de la barbarie tant que ceux qui se prétendent les champions de la civilisation continuent d’être barbares à l’égard de peuples et de personnes qui n’ont aucune responsabilité dans les agissements criminels datant de plus de 70 ans ?

    Comment peut-on justifier un Etat fondé sur une haine qui doit être perpétuée à jamais pour que le fondement de cet Etat subsiste ?

    Tenter de répondre à ces questions (et à d’autres dérivées) est le seul moyen de vouloir de façon sincère et rationnelle que ce passé ne se reproduise pas.



  • Elisa 5 mars 11:18

    @pierre
    Certainement,

    Je n’ai pas vu le film. Mais ce qu’en dit l’auteur de cet article me donne plutôt envie de le fuir.
    Un réalisateur peut faire le meilleur et le pire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Tribune Libre Société






Palmarès