• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eric

Travailleur émigré en russie

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2009
  • Modérateur depuis le 14/05/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 34 9701 1576
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 240 116 124
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • eric 5 janvier 19:44

    @OMAR Trump n’a pas besoin d’une guerre pour créer de l’emploi. Il y en a tellement, des emplois créés, qu’il risquerait d’avoir besoin de plus de migrants si il en crée plus. Il n’a pas un électorat évangéliste, mais des électeurs nombreux au sein des mouvances évangélique. Plusieurs centaines d’églises différentes. Par exemple des juifs messianiques antisionistes. Cela ne nuirait pas à vos opinions que de savoir vaguement de quoi vous parlez. Comme pour l’emploi. Les protestants de sensibilité évangélique, se situent dans une tradition réformée, commune à la plupart des protestant américains. Celle-ci est philosemite pour des raisons théologiques. Cependant, les apports récents du monde arabo musulman à la civilisation mondiale, ont peut-être renforcé cette tendance. Trump n’a nul besoin d’envoyer des troupes dans ces régions. Il suffirait d’armer les uns et les autres, pour que les locaux se chargent de s’entre-tuer sans intervention extérieure. En gros, faire en grand ce que les russes ont fait en Tchétchénie. Tu payes le clan le plus organisé pour qu’il maintienne l’ordre. L’amérique étant autosuffisante en énergie, il n’est pas sur qu’elle continue longtemps à perdre du temps, de l’argent et des vies, pour séparer les locaux. D’autant que le but des attentats chez nous, et de nous convaincre de les laisser s’entretuer justement. Je pense qu’une part croissante de l’opinion mondiale est assez disposée à aller dans ce sens. Bon, il y a peut-être les Chinois, dépendants en énergie, qui seraient prêts à maintenir l’ordre. On sait qu’ils ont des méthodes assez énergiques pour raisonner des musulmans récalcitrant.



  • eric 5 janvier 19:21

    Il n’est pas rare que les dirigeants soient plus économes de leurs vies que de celles de leur combattants. Dans la région, on atteint des extrêmes. Dans les deux sens. Tres soucieux de leur confort, peu des vies des autres en général. Le récit de la mort du chef djihadiste va dans ce sens. Il n’aurait pas été aussi héroïque que ses djihad mobil. On se souvient des vagues humaines iraniennes à l’époque du conflit avec l’Irak. Les Généraux ont survécu. Si les chefs ont la trouille, le message peut passer. Par ailleurs, même, et peut-être surtout, avec un soutien iranien les chiites irakiens sont ils très pressés de se retrouver en tête à tête avec leurs compatriotes sunnites, ou sous la férule de chiites perses ? Trump a peut-être trouvé un bon moyen d’économiser les vies des gens simples. En particulier celles de ses électeurs. C’est aussi pour cela qu’il a été élu. C’est la source de toutes ses difficultés interne. Un élu qui tient ses promesses, c’est trop dangereux.



  • eric 1er janvier 13:30

    Alors avant, c’était les B.O.F., les petits commerçant, CIDUNATI, poujadistes populistes. Vous savez, ces voleurs, qui achètent moins cher pour vendre plus cher. A coup de taxes, de normes, d’impôts locaux d’interdiction de terrasses chauffées, la caste bureaucratique progressiste en est à peu prêt venu à bout. Restaus en réseau et grandes surfaces, cela marche aussi parceque tu peux te payer juristes et fiscalistes pour passer entre les mailles. Après avoir tué les petits commerces, les mêmes nous parlent du lien social et du vivre ensemble à la caisse des supermarché..... Mais ce n’était pas cela le vrai plus social des grandes surface. Leur développement fût parallèle à celui des grands progrès sociétaux. Libération sexuelle divorce garde des enfants aux femmes. La polygamie étalée dans le temps au profits du mâle blanc progressiste et féministe. Les places de caissières assuraient un complément de revenu à leurs compagnes plaquées ( en pratique, même si formellement, c’est elles qui demandaient le divorce). Complément, parcequ’ à ces niveau de revenu, les transferts monétaires et non monétaires doublent le niveau de vie. La catégorie mère célibataire, caissière en supermarché, est une des plus pauvres et des plus aidées. Les progressistes ont un cœur, et n’hésitent pas à faire financer les pots cassés de leur libération sexuelle par l’argent public. En tendance, à CSP, comparable il y a moins de divorces chez les cargos tradis que chez les ingénieurs trotskistes. Les militants progressistes le savent peu. Pour militer, il faut du temps, donc être fonctionnaire. C’est un métier endogamique. Les divorces sont moins risqués. Il y a la sécurité de l’emploi. C’est la classe moyenne de gauche qui a trinqué. Cadre moyen 2 ou trois enfants dans le privé, qui a crût aux promesses. C’est de cela qu’on parle quand on dit que les masses populaires on quitté la gauche. En effet, historiquement, hors ceux de la fonction publique, les ouvriers ne votent pas.

    C’est un vrai grand enjeux politique. Super aidées, les mères célibataires caissières votaient « bien ». C’était du temps ou les violeurs féministes du PS ou des verts, faisaient semblant de s’intéresser à leur sort. Avec la variante Macron, elles sont passé gilets jaune. De la à ce que la féminisation de l’électorat Le Peniste, permette de crever le plafond de verre... Aujourd’hui, Macron doit subventionner Carrefour et Leclerc, pour maintenir l’emploi. Mais comme ses congénères progressistes, il considère ces femmes comme des analphabètes, tabagiques, alcolo. C’est bien un gosse et petit enfant de socialiste. Les sales gamins qui répètent à haute voix, ce que leurs parents gloussent à voix basse quand ils sont entre eux.. les sans dents, vous vous souvenez ? Faire du Zola sur les caissières ne serait convenable que pour un homme de Droite. La disparition des postes peu qualifiés en France est lié à des niveaux de prélèvement insupportables. L’auteur va t il défendre des politiques façon Trump ou Schoeder ? Celles qui ont sauvé et même multiplié ces emplois ? J’en doute..... C’est vous qui les mettez à la rue, pas les sur profits des boites françaises, ou les ISF, qui payent sur des plus-values immobilières virtuelles.



  • eric 21 novembre 2019 01:00

    Kurdes et génocide arménien c’est parfaitement exact. Vous me faites penser que je n’ai toujours pas envoyé mon original de la couverture du petit Parisien au Musée d’Erevan comme promis...

    Position du PCF, sur le dit génocide. J’ai l’impression que beaucoup de français arméniens avaient une forte sympathie pour l’urss, Russie, soutien historique, des liens familiaux et culturel avec l’arménie soviétique. Une tendance à apprendre le russe et à avoir de la sympathie pour le communisme voir plus. Quelqu’un comme Kehayan me semble typique. Enfin, si il n’est pas passé aux actes Staline avait laissé préparé des plans de conquêtes des régions peuplées d’arméniens massacré par les turques au sortir de la guerre. Les côtes de la mer noire russe sont peuplées d’arméniens. Sotchi est une ville arménienne. La moitié de la population d’Abkhazie est hamchen. D’une façon plus générale, on trouve en Russie des représentants de toutes les minorités proches orientales. Y compris des Kurdes... Tout au long de la participation russe au conflit en Syrie, les médias russes parlent régulièrement des chrétiens d’Orient. La Russie est assez forte, assez victorieuse, assez objective dans une diplomatie active, qui ne cache pas qu’elle défend avant tout ses intérêts, dans le respect au moins formel des pratiques diplomatiques, qu’elle peut se permettre en plus de défendre des chrétiens sans choquer personne. Elle vient, avec l’aide de Trump et de la Turquie, de résoudre la question de l’irrédentisme des bolcheviques kurdes dans le Nord de la Syrie, où ils contrôlaient partiellement la minorité kurde. Grâce à cela, on peut espérer contraindre bon gré mal gré tous les locaux, à redevenir ensemble de bon syriens. L’exemple des massacres de Yézidi, de chiite par des sunnites et vice-versa, tendrai à montrer que ce sont des chocs de modernité qui conduisent tous ces gens à s’entretuer, un peu indépendamment des vieilles haines religieuses ou tribales. De ce point de vue, on peut, peut être espérer, au final, sortir de cycles de persécution.



  • eric 20 novembre 2019 19:11

    @Désintox

    C’est pas ce que montre l’histoire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité