• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Eric

Travailleur emmigre en URSS puis russie depuis 17 ans

Tableau de bord

  • Premier article le 20/03/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 192 265
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Eric 21 mars 2007 14:08

    Gem si vous repassez par la. Tres sensible a vos felicitations car j’apprecie moi meme beaucoup en general ce que vous ecrivez. Je suis sensible a votre reproche. Je sais en theorie qu’en s’adressant a des gens de gauche, l’humour ne vaut rien et qu’il vaut mieux adopter le style grande conscience indignee si on veut les convaincre un peu et que s’attaquer« quelque part » a leur « identite » en ne la prenant pas au serieux et la pire demarche possible puisqu’etre a gauche est souvent a mon sens avoir un probleme avec soi meme,. J’avais prevenu l’auteur que j’allais me lacher...Parfois, en lisant ce type de papier, on oublie qu’ils disent n’importe quoi dans une perspective opportuniste et on ne peut s’empecher de reagir



  • Eric 20 mars 2007 23:49

    Si le temps et les grands hommes du passe etaient une garantie pour l’avenir,les royalistes (les vrais) auraient des raisons d’etre optimistes. Les radicaux aussi (Clemenceau. ca a plus de gueule que allemane.) Peut etre le PCF.

    Vous prenez un mot, socialisme, puis vous aditionner en les selectionnant des personnes dont certaines n’ont pas grand chose a voir les unes avec les autres (Willy Brandt et Chavez) et d’autres, au contraire un peu trop, au motif qu’ils l’ont utilise.

    Vous en eliminez d’autres qui pouratnt y ont recouru sans que l’on sache tres bien pourquoi.

    Soit le socialisme veut dire quelque chose, et alors il faut expliquer Deat Herriot, Petain, Laval, Bousquet, Staline, Mao, Castro, soit c’est tout et n’importe quoi et cela change au gre du temps et il est difficile de parler d’une tradition ancree. Qui incarne la tradition socialiste Guy Mollet ou Miterrand et pourquoi ?

    Le seul critere qui vaille et qu’il en fut quelques uns de rellement democrates, et ce n’est pas la majorite, mais toujours proches ou allies, ou parents, de ceux qui l’etait peu ou pas.

    Entre Rocard et Chavez, entre Palme etRosa Luxembourg, entre Blum qui croyait aux races inferieures et Clemenceau qui n’y croyait pas, il va falloir choisir...

    Ce qui va, je l’espere mourir, c’est l’alliance contre nature entre la gauche democrate et les ideologues. Si cela se produit, oui se sera la mort d’un certain socialisme.



  • Eric 20 mars 2007 22:34

    Alors vous n’etes pas du tout libertaire. Je vous renvoie aux definition du dictionnaire. Vous etes en train de decouvrir la vraie nature du liberalisme tel qu’il est et non comme le caricature la gauche mais vous n’osez pas encore en tirer toutes les conclusions, notamment parce qu’alors, ce serait la rupture sentimentale avec la dite gauche.

    Le modele d’organisation sociale que vous decrivez est tres exactement le regime presbytero synodale autogestionnaire calviniste qui est a l’origine de la pensee liberale en economie et en politique et par exemple des systemes americains et suisses.

    La tendance spontanne a decouvrir partout des masses et des classes. La croyance que l’etat doit etre un « accoucheur de la societe » plus qu’un rouage de son fonctionnement. La faculte a decouvrir des « forces du mal » responsables des problemes sociaux (elites ultraliberales mondialisees, financiers apatrides, etc..) Tous ces noyaux durs de la pensee socialiste qui sont presents en tant que tel dans le programme de madame Royale devraient vous conduire a un vote Bayrou ou Sarkozy. Non pas qu’ils soient reellement tres liberaux, peut etre un peu plus dans, le discours,que Royal, mais comment pouvez vous croire a la sincerite participativo liberale d’une candidate qui malgre tout se sent plus proche politiquement d’une Buffet, d’un Besancenot ou d’un Castro que d’un democrate chretien ou d’un Gaulliste qui depuis 60 ans ont quand meme fait la preuve pratique qu’ils n’etaient ni des ultraliberaux ni des fashistes ?

    Le PS democratique etait confronte au choix de mettre fin a cette erreur historique. De dire, « non nous ne partageons pas les analyses, les methodes et les solutions de ces gens la ». Il ne l’a pas fait. Madame Royale est la candidate de l’entre deux. Conserver cette tradition en la revetant d’un pseudo discours moderne.

    Montre moi tes amis, je te dirai qui tu es. Bayrou et Sarkozy ont toujours refuse toute alliance avec le front national au risque de perdre des elections. C’est toute la difference.

    Je maintient que le recour au terme liberal libertaire, qui est un oxymore, exprime aussi le choix de ne pas choisir entre democratie moderne ou on arbitre des interets aussi contradictoires que legitimes et post neomarxianisme ou on s’obstine a vouloir regler definitivement les comptes entre des bons et des mechants.



  • Eric 20 mars 2007 17:28

    Les libéraux libertaires : Oui au marché mais sans ses contraintes

    Libertaire et le terme « nouvelle gauche » pour anarchiste, relooké, pour effacer ses connotations violentes et totalitaires. Le principal avantage comparatif de l’anarchisme sur le totalitarisme stalinien résidant en ce qu’il na jamais été vraiment au pouvoir. Mais ses textes fondateurs ne laisse pas beaucoup de doute sur ses réelles potentialités totalitaro-génocidaires.

    Le maquillage du terme rend compte aussi vraisemblablement de l’apaisement relatif de ceux qui le portent par comparaison avec leurs pères comme « marxien » tend à remplacer marxiste.

    L’anarchiste est « l’ennemi radical de toute hiérarchie et de tout Etat, et prône l’organisation spontanée des masses.

    Le libéralisme est « un individualisme, respectueux des hiérarchies légitimes et très favorable à un Etat de droit et a du mal a discerner « les masses » en tant qu’acteur social. Il leur préfère les personnes ».

    Le Lili, souhaite donc : une expérience politique d’absence d’Etat, donc de droit et d’autorité, par organisation spontanée des masses financée par une économie qui fonctionnerait quand même sur la base d’un Etat de droit organisé...

    Il souhaite l’anarchie politique et « sociétale » mais voudrait qu’il reste du beurre dans les épinards.

    Dans le contexte d’une telle coherence intellectuelle, le choix de segolene Royal parait on ne peut plus approprie...



  • Eric 20 mars 2007 17:17

    Bien sur il y aura toujours une majorité et une opposition. Peut être même qu’il y aura un parti qui s’appellera Parti Socialiste, bien sur les partis meurent comme les générations, il aura fallu 30 ans pour en finir a peu prêt avec le PC et passer de 20% a 3%.

    Mais le bulletin de décès est inscrit dans votre article. Tous les noms cites en reference appartiennent au 19eme siècle !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès