• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Eric F

Eric F

L'agora est l'espace public de dialogue et de communication. Certains s'y proclament expert ou maître à penser, telle n'est pas mon ambition, étant juste un citoyen concerné par l'intérêt général.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/10/2017
  • Modérateur depuis le 19/10/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 8984 2254
1 mois 0 169 0
5 jours 0 38 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 169 133 36
1 mois 5 2 3
5 jours 5 2 3

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Eric F Eric F 14 juin 17:43

    @Opposition contrôlée
    Il y a plus ou moins de cohésion communautaire selon la religion et selon l’environnement culturel/civilisationnel, ainsi en Egypte il y a une cohésion/solidarité des chrétiens coptes dans un environnement où ils sont minoritaires.
    Ce que je voulais souligner c’est qu’en Europe -c’est différent sans doute aux USA-, il n’existe pas ce que l’on pourrait appeler de communautarisme chrétien (hors de minorités intégristes), avec des particularismes d’apparence, de comportement ou d’entre-soi , et ils ne constituent plus la « culture de référence » de la société, qui est désormais a-religieuse. S’il y a tensions de groupes dans notre continent, c’est davantage entre « a-religieux » et musulmans qu’entre chrétiens et musulmans (même si les anti-religieux de droite visent plutôt les musulmans et se réclament de racines chrétiennes et ceux de gauche visent plutôt les chrétiens et se réclament de racines universalistes).



  • Eric F Eric F 14 juin 13:37

    @Captain Marlo
    « aucune entreprise française ne peut survivre en concurrence avec les salaires des pays de l’ Est »
    Oui, mais ce serait tout aussi vrai en sortant de l’UE, à moins d’adopter le modèle albanais d’Enver Hodja..
    Mais il existe désormais un « biais » permettant de relocaliser, c’est le green washing (autant essayer d’en profiter !). Produire local pour émettre moins de rejets dans l’atmosphère et de dégazage en mer, voilà l’argument choc à faire valoir. Par exemple, 95% des éoliennes installées en France sont fabriquées hors des frontières, un « plan éolien fabriqué localement » devrait recevoir l’appui des verts comme des bonnets rouges et gilets jaunes, et aussi des ONG, de la gamine suédoise, des pro-Bill et des anti-Gates. Idem la voiture électrique, idem l’électro ménager à basse consommation, les aliments bio (au delà de 1000km, perte du label), etc...
     « Produire local pour réduire les rejets », on devrait trouver des arguments juridiques au G20, G7, OMS, COP, et même dans les résolutions de l’UE...
    En ajustant la TVA sur le « contenu carbone de l’acheminement du produit », on prendrait les réchauffistes au mot !



  • Eric F Eric F 14 juin 12:07

    Une telle coalition hétéroclite obtenue à 1 voix près est pratiquement certaine de ne pas durer, il n’y a aucun accord entre les partis qui la composent sur la question des territoires occupés et des implantations. On peut constituer une majorité « tous contre le sortant », mais une fois le sortant éliminé, il ne reste plus d’objectif partagé.

    Le premier « demi mandat » de premier ministre étant attribué à un « annexionniste », ce sera difficile pour Biden de relancer le « processus d’Oslo » pour une solution à deux états, mais on a déjà vu des évolutions spectaculaires, comme celle de Begin lors de l’accord avec l’Egypte.

    En tout cas, ce genre de coalition paradoxale montre les défauts du système électoral à la proportionnelle intégrale, qui crée un morcellement, des rivalités artificielles entre partis proches, et des combinaisons contre-nature entre partis opposés. La constitution d’une majorité numérique passe soit par une « grande coalition » entre les partis principaux, soit un puzzle de petits partis qui laissent sur la touche le parti principal. Ce n’est pas ce qu’il faut en France, mais un système « par liste régionale » proche de celle de 1986 serait une alternative claire et viable.



  • Eric F Eric F 13 juin 18:06

    correctif : « on note que, souvent... » (pas « on notre... »)



  • Eric F Eric F 13 juin 18:04

    On peut généraliser, tant pour l’histoire que pour notre époque, la phrase initiale de l’article :
    "Il est de notoriété publique qu’[une coalition militaire], et en particulier [le pays prédominant], n’ont jamais eu de scrupule à s’allier avec des organisations peu recommandables, spécialement lorsqu’il s’agissait de combattre [un bloc rival]"

    Chacun ensuite particularisera selon la période de référence, ou encore ses propres orientations géopolitiques. Mais on notre que, souvent, des alliances paradoxales de circonstance finissent par se retourner contre ceux qui les ont concoctées. Combien d’armes ne se sont-elles pas retournées contre le précédent parrain ou sponsor ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité