• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

exosphene

exosphene

J'observe tranquille, mais vigilant.
Souvent on me demande pourquoi avoir choisi ce nom étrange : exosphène ? :
Cela vient de exo : En dehors de
Phen : Ce qui apparait
Je suis juste quelqu'un qui ne se fie pas aux apparences.
Un rebelle, où, comme on me dit souvent, "Un drôle de zèbre"
Allez donc savoir !!!
http://exosphene.blogspot.com
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 07/05/2015
  • Modérateur depuis le 28/05/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 67 220
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 61 45 16
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • exosphene exosphene 17 mars 15:34

    L’inaction qui vise à ralentir la folle course en avant de l’instauration institutionnelle du néolibéralisme ultra conservateur Amazonien qu’incarne EM est un suicide stratégique. Parier sur un éventuel effondrement de cette politique est une utopie d’un amateurisme déconcertant.
    Il faudrait tout de même bien prendre conscience que nombre de nombrils, s’inscrivent déjà dans l’ acceptation d’une dictature pour le moment encore molle (mais ça ne va pas durer), en espérant qu’elle leur permettra de passer au travers des mailles du filet de l’épuration néolibérale, et puis tampis pour les autres. L’erreur des pas un sou mis, dans la prise en considération de cette réalité, est de penser que tout se jouera sur la taille des mailles du filets, en oubliant une chose, la technique de pêche n’a nullement pour objet de réduire la taille des mailles du filets, mais d’engraisser les petits poissons qui se croient malins, et trop heureux de la manne providentielle savamment mesurée, qui leur est offerte. Sans oublier de la distribuer et au centre même, du filet, pour générer juste ce qu’il faut de rivalités pour convoiter ce centre d’intérêt de gavage. Alors il n’y aura plus qu’à attendre qu’ils deviennent suffisamment gros pour pouvoir relever le filet.
    Et qui a le rôle de nous faire croire que nous sommes en train de pêcher en haute mer, alors même que nous sommes dans un élevage de pisciculture .... Poser une prétendue stratégie sur une erreur d’appréciation pareille, ne peut que conduire à encore mieux servir ce modèle.
    Concernant la réactivité des Suisses sur ce sujet, je ne vois qu’une seule explication : « L’absence de mer »
     



  • exosphene exosphene 10 mars 13:28

    @zygzornifle : Non il est très loin d’être inoffensif, radiologiquement il est peu dangereux, car il a une activité assez faible, par contre l’uranium sous quelque forme isotopique qu’il soit est un puissant néphrotoxique. La particularité de l’uranium appauvri U238 est que son aspect toxique est prépondérant à son aspect radiologique. Mais dans l’inconscient collectif, ce n’est dangereux qu’à partir du moment ou sa crache, ce qui est fondamentalement faux.



  • exosphene exosphene 10 mars 00:53

    Le SPRA est parfaitement au courant, un de ses anciens Directeurs (une référence dans le domaine de la radiotox) en a fait les frais pour avoir évoqué le sujet. La règle est celle de la grande muette : « ferme là ». Les premiers a morfler se sont ceux qui utilisent ce type de munitions mais chutttt. quand à l’IRSN elle ne fait que valider ce que l’on lui commande de valider, son degré d’expertise se résume uniquement à fournir des éléments d’argumentations (qui repose sur des statistiques pseudo-scientifique pour le moins surprenantes), puis de censurer des contre-argumentations indésirables, pour dédouaner l’état de ses responsabilités. C’est bien de faire une petite piqure de rappel sur le sujet, histoire de se rappeler au bon souvenir des trolls qui se la joue en se cachant derrière la version officielle du dogme qu’on leur a soufflé au cul. lol



  • exosphene exosphene 23 février 14:39

    @Jarnicoton : J’ai répondu à pissefroid un peu plus haut.
    Si tu mesures 1 mBq (et non pas 1mSv) en spectro alpha sur un échantillon et que tu fais le calcul sur cette valeur. Cela reviendrait à dire, si je replace cela dans le contexte de l’exposition externe que la dose reçue serait égale à (l’activité de la source * 1s) sauf que la personne reste 24 h à coté de la source.
    Question : Tu fais quoi du temps d’exposition ?
    Si tu fais ça ce n’est plus de la radioprotection mais de la magie.
    Selle de 24 H c’est le nom de l’échantillon, pas le temps d’exposition !!! Et en spectro alpha ce que tu mesures c’est l’activité de l’échantillon (des désintégration/s), pas le détriment radiologique qu’il occasionne = nombre de désintégration reçue pendant 24 h.
    Alors avant de te lancer dans les chiffres, il faudrait déjà faire la distinction entre ce qui est réellement mesuré et ce que tu crois qui est mesuré.



  • exosphene exosphene 23 février 11:58

    @pissefroid Bonjour, lorsque je dis 86400 fois plus, cela entre dans le cas de l’exposition interne.
    Une fois la particule ingérée, l’on considère qu’elle reste dans l’organisme 24 h avant d’être expulsée.
    C’est le principe du prélèvement d’une selle de 24 h pour analyse.
    Si je mesure une activité de 1 Bq sur mon échantillon, le détriment radiologique occasionné correspondra à l’apport énergétique de l’activité de la source 1Bq * le temps 86400 s soit 86400 ..... et là tu mets le doigt sur un point d’un très grand intérêt. Quelle unité attribuer à ces 86400 là.
    J’ai regardé le lien que tu m’a joins, le SI parle des Gy et des Sv, pour « éviter les confusions », or il n’évoque notre cas de figure. Avant de calculer les Gy et les Sv, il faut au préalable connaître l’activité reçue.
    Cependant il n’existe pas de différenciation normative d’unité entre les Bq (activité source) et les Bq (activité reçue) et pourtant ce sont deux choses très différentes. C’est une particularité du nucléaire ou la même unité peut servir à définir deux valeurs qui ne sont pas de même nature.
    Ce qui en science dur, n’a à ma connaissance pas d’équivalent, mais en science molle « la finance » est la règle, on se demande bien pourquoi.
    Je te rejoins sur ce point précis, ou il serait plus approprié de parler de désintégrations ou de Bq(totaux) histoire de bien identifier la nature de la mesure. Le fait est dans les ouvrages qui exprime la valeur des limites règlementaires pour 20 mSv désigné par l’intitulé Al20, l’unité associée est le Bq. Mais la nature de celui-ci n’est pas précisée de manière implicite, et occasionne une grosse confusion d’interprétation.
    C’est en cela que je dis qu’il faut savoir garder son regard d’enfant lorsque l’on est devant des problèmes, dans un article précédent. C’est ce regard là, qui aide à reconsidérer les choses, face à notre pré-formatage aux conventions d’usages, qui nous invite admettre par défaut des valeurs que l’on assimile comme vérité, sans plus se poser de question.
    Jusqu’au jour ou un imbécile heureux vous dit que la terre n’est pas plate ...... mais quelle hérésie !!!

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès