• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gabriel

Gabriel

J'observe et j'espère mais putain ça fatigue !!! Par instant de faiblesse, on se fait plaisir, on croit comprendre le monde mais au final tous s'arrête un jour et c'est la défaite que nous partageons tous. 

Tableau de bord

  • Premier article le 14/08/2009
  • Modérateur depuis le 15/05/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 128 5494 5179
1 mois 2 25 104
5 jours 1 9 71
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2334 2185 149
1 mois 21 20 1
5 jours 7 7 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Gabriel Gabriel 24 mai 14:13

    @UberAlice
    Les restos du cœur ont 34 ans, putain 34 ans ! Mais les suites de palace et les restaurants 3 étoiles explose leur C.A, les hôpitaux manquent de personnel et les urgences saturent mais les cliniques privés se portent à merveilles, un continent entier grève faute de soins et de médicaments mais les laboratoires pharmaceutiques jouent et gagnent en bourse, les milliardaires sont de plus en plus riches mais il y a de plus en plus de pauvres etc, etc... Je n’ose continuer, il parait que dire et écrire la réalité c’est une vision négative et pessimiste du monde. Négative, pessimiste, alors la vérité serait négative et pessimiste ?



  • Gabriel Gabriel 24 mai 11:36

    @OMAR
    N’exagérons rien, prendre une image d’une période qui date de 3000 ans, certes fausse et je m’en suis excusé, et en faire une propagande nazie, vous y allez un peu fort, ne sombrez pas dans l’hystérie non plus. Ceux qui me lise savent pertinemment qu’il n’y a chez moi aucune tendance raciste ou nationaliste de quelques sortes alors, calmons nous.



  • Gabriel Gabriel 24 mai 06:10

    @Raoul-Henri

    Bonjour et merci de votre compréhension humoristique sur la forme et votre lecture introspective sur le fond calquée sur votre excellente analyse de la vie sociale des fourmis mit en exergue avec la société des hommes.  « Sa force tient au fait qu’on ne sait jamais par où le prendre. » J’avoue ne pas être à l’aise pour la réponse hésitant, ou plus modestement, ne sachant à quel support vous faites clairement référence. Comme disait Robert : " Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’Everest...". Pour en revenir au parallèle entre le système social des fourmis et celui des hommes, une seule différence fait que nous leurs sommes inférieurs, c’est notre vénalité qui est et sera le facteur de notre destruction finale. Maintenant, je vais approfondir votre approche avec votre paragraphe sur le motif à l’Aévolution. Merci pour le lien.

    Cordialement



  • Gabriel Gabriel 23 mai 15:56

    @Xenozoid
    Je viens de valider positivement vos 2 articles, sur 9 votes, chacun était à + 4. Croisons les doigts, ils devraient logiquement être publiés.

    Cordialement


  • Gabriel Gabriel 23 mai 15:11

    @Xenozoid
    une domestication dont les lois nous asservissent à un périmètre de liberté déterminé qu’ils s’efforcent de rétrécir de jour en jour eux, les maîtres actuels qui se conduisent comme des sauvages et dont nous sommes les présents esclaves.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès