• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

guylain chevrier

guylain chevrier

Docteur en histoire, mes domaines de prédilection sont l'antiquité grecque et l’anthropologie historique. La laïcité constitue un enjeu de société qui me passionne, ce qui m'a amené à participer à de nombreuses interventions publiques. J’enseigne les politiques sociales et l’histoire sociale, j'initie aux sciences politiques, au droit, dans le cadre de la formation des personnels sociaux, de la licence d’AES. Je suis chargé d'enseignement à l'Université (Droit). Je collabore à différentes revues de recherche et médias en ligne. Militant ouvier avant d'avoir été historien, j'ai été éducateur spécialisé pendant une bonne vongatine d'années. je suis un Républicain laïque engagé. J'étais membre de la mission laïcité du Haut conseil à l'intégration jusqu'à la fin de son activité en juin 2013 (2010-2013). (La photo accompagnant mon profil est de Thierry Mercier)

Tableau de bord

  • Premier article le 20/07/2010
  • Modérateur depuis le 26/11/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 94 238 7061
1 mois 1 4 41
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 95 85 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • guylain chevrier guylain chevrier 12 juin 15:46

    Pour info  :

    Thuram, Rokhaya Diallo, Ligue de défense noire africaine : d’où vient le racisme des « antiracistes » ? Publié le 12/09/2019

    https://www.marianne.net/debattons/billets/thuram-rokhaya-diallo-ligue-de-defense-noire-africaine-d-ou-vient-le-racisme-des 



  • guylain chevrier guylain chevrier 12 juin 15:08

    TrelawneyLe problème de la dissolution est une question de légalité et de sécurité. Doit-on laisser des organisations promouvoir la haine raciale, non. D’ailleurs, on n’hésite pas à interdire des mouvements d’extrême droite pour cela, légitimement. Laisser ces gens-là agir, c’est d’une certaine manière laisser penser qu’il y aurait du grain à moudre, quelque chose de coupable qui justifierait leur action. Et donc, le risque qu’elles manipulent dangereusement des individus. Avec un discours violent, de l’intimidation... Qu’est-ce qu’il faut attendre ? Des morts lors d’affrontements auxquels pousse ce discours de haine ? 



  • guylain chevrier guylain chevrier 12 juin 15:03

    Baobab raconte n’importe quoi, à l’image des confusions de la période, et traiter de raciste Victor Schoelcher est vraiment pitoyable, expression d’une ignorance à laquelle a bien répondu Sylvain. Il se trouve que c’est la République qui a libéré de l’esclavage et donc pour l’accès à pas n’importe quels droits. Ce qu’avait très bien compris précédemment Toussaint Louverture se ralliant en 1794 à une Ière République qui seule entendait libérer les esclaves. C’est une tradition républicaine ancrée dans l’idée des Droits naturels de l’Homme, venue des penseurs des Lumières, principe définissant les Droits de l’homme eux-mêmes. Dans de nombreux pays du monde l’esclavage se poursuivait, et les libérations par les esclaves eux-mêmes ne produisirent pas spontanément des régimes de liberté, loin d’en faut. Ce fut souvent après l’abolition, le retour des tribus avec tous leurs travers, l’esclavage ayant été pratiqué dans l’essentiel des sociétés africaines entre Africains depuis la nuit des temps. Ce n’est donc pas une question de couleur de peau mais des droits que l’on met derrière la liberté. Il faut voir l’histoire comme un processus en marche dont le progrès tient à la capacité des hommes à dépasser par la rationalité de leur pensée les contradictions de leur développement, dont font partie les préjugés racistes. Ceci, au lieu d’opposer en permanence une vision figée des cultures : culture de blancs contre culture de noirs. La pensée qui émancipe à travers l’idée de République est un bien commun à l’humanité. Ceux qui défendent cette vision fixiste, antagoniste des cultures, ne voudraient en aucun cas se retrouver sous les injustices de la logique de la tradition de leurs ancêtres, et se trompent complètement de combat en choisissant la République comme ennemi.



  • guylain chevrier guylain chevrier 9 juin 19:51

    Bravo pour votre article ! Il relève d’un certain courage et d’un équilibre pas facile. On ne peut tout dire dans un article, mais il y a aussi une comparaison entre la France et les Etats-Unis, en termes d’histoire, d’institutions, de valeurs et principes d’organisation, qui est absolument sans appel, et révèle bien ce simplisme par amalgame dont vous parler. Pour info si cela vous intéresse, j’ai publié sur le sujet : https://www.atlantico.fr/decryptage/3590120/moins-de-racisme-plus-de-rebellion—ce-grand-paradoxe-de-la-revolte-des-nouveaux-anti-racistes-qu-il-faudra-bien-trouver-les-moyens-de-resoudre-tensions-debat-police-france-universalisme-guylain-chevrier-michel-prum. Mais le fond de l’affaire ici, c’est la volonté de ceux que vous dénoncez, comme finalement n’ayant rien à envier aux racistes qu’ils disent combattre, d’instaurer le multiculturalisme en lieu et place de l’égalité républicaine, c’est-à-dire l’égalité entre les différences et plus entre les individus. Leur but, créer un séparatisme, des communautés, auxquels prédestiner les individus selon leurs différences, pour en faire des instruments de combat (groupes de pression) contre notre société, contre la République qui est le contraire de leur logique de tribus. Je prépare un article sur le sujet pour Agoravox. Bonne continuation !



  • guylain chevrier guylain chevrier 27 mai 00:26

    Cadoudal, c’est quoi cette réaction ? "Ma génération ne se sent pas concernée par une société dirigée par des gens vieux et blancs » Quand l’obsession racialiste tourne à l’aliénation... Ou alors vous avez pariez de placer cette phrase culte le plus de fois possibles... L’humanisme n’est ni un truc de vieux ou de jeunes, de blancs ou pas, mais d’esprits éclairés qui voient en l’homme l’émancipation et la liberté. Voilà ce qui n’a pas de frontières ni de couleurs, de religions, ou d’origine.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès