• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

HASSELMANN

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 30/06/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 94 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • HASSELMANN 13 mai 2009 08:33

    Une fois n’est pas coutume, je reviens a mon passé.Pour avoir oeuvré au coeur des industries techniques du Cinéma, pour avoir siégé a maints jurys de festivals,pour avoir soutenu, et aidé en post production, des films d’auteurs, je confirme l’article.
    Le film de z..BREITMAN est un beau et grand moment d’émotions et de technique cinématographique (prise de vue, rythme, scénario, contre champ).
    Il faut y aller fort de sa vie, car par de nombreux petits bouts vous y trouverez de délicieuses ou douloureuses coincidences.



  • HASSELMANN 12 mai 2009 10:46

    Excellent, comme le site et l’initiative.
    Cela dit il faut désormais tirer les leçons, notre démocratie est bloquée, du fait du cumul des mandats, de la longévité politique, et de la consanguinité des élus, issus pour la grande majorité de la fonction publique ou de professions libérales.
    Nous ne pouvons attendre d’une caste, qui regroupe les élus de tous les partis, qu’elle s’auto -dissolve.
    L’exception française est avérée, et il importe d’y mettre fin par les voies démocratiques .
    Il serait sans doute pertinent de regrouper toutes les initiatives, blogs, pétitions etc..pour diligenter un référendum d’initiative populaire.
    LIBR’ACTEURS (www.libracteurs.fr) a fait de cette épine dans notre chaire citoyenne, son théme central.Nous avons parlé avant beaucoup d’autres de « Mére de toute les réformes » , de « vérrou à tirer ».
    Nous attendons l’issue des EUROPEENNES, pour tirer de nouvelles leçons.Là encore c’est , à de trés rares exceptions, la prime au copinage partisan qui a pris le pas sur l’expertise, la conviction et la disponibilité . C’est dommage car l’EUROPE est un enjeux fort qui méritait des EURODEPUTES avec un vrai projet et une capacité de lobbying fort a BRUXELLES



  • HASSELMANN 10 mars 2009 13:28

    @paul MUHADHIB,
    Merci de votre lecture et de votre question.Nous avons isolé un comportement généralisé de compétition, chez l’homme, "un loup pour l’homme", et donc aujourd’hui un seul critére d’évaluation de l’un a l’autre le matériel, le compte en banque.L’idée du nouveau référentiel est de substituer d’autres éléments de réussite et de qualité.nous avons mené une expérience , en confiant a des salariés d’une institution sociale, le pouvoir de faire fonctionner l’entité, qui les nourrit, dans l’interêt premier des adhérents. cela marche et prouve que les élus, ne sont pas totalement indispensables !!!



  • HASSELMANN 10 mars 2009 10:32

    Coup de projecteur salutaire, sur cette émission et sur la démarche de STIGLITZ, à maints égards.
    En premier lieu, il confirme que la lecture, et les effets de la mondialisation différent suivant le pays ou le point du globe concernés.C’est la preuve de l’inanité des grilles de lectures standards pondues par des experts, technocrates et financiers "apatrides".
    A la suite, il montre combien, l’éclairage en creux d’une problématique fait ressortir des aspects ignorés.En cela il conforte notre démarche, consistant en une systémique, pour isoler les priorités, en économie comme en politique.
    LIBR’ACTEURS (www.libracteurs.fr) a , en ce sens, recherché la mére de toutes les réformes, pour régénérer notre démocratie.Nous avons conclu qu’il fallait mettre fin au cumul de certains mandats.Dans la même logique, sans oeillère ni sectarisme, en dehors de tous partis politiques, nous avons scruté la réalité economique et sociale.Nous sommes arrivés a la conclusion, que l’homme étant ce qu’il est, il fallait forger un nouveau référentiel de valeurs.C’est ce nouveau modéle economique que nous prônons, avec un capital vertueux, de proximité, identifié qui collabore avec un salariat lui-même impliqué.Ce modéle est celui de l’économie sociale légérement adapté, nous savons comment faire.
    Enfin STIGLITZ, fait un constat, l’écrit et le livre passent au dessus de la tête de beaucoup, d’ou son recours a l’image et au son.Nous sommes là encore au coeur de notre crédo, le poids de LA PERSISTANCE RETINIENNE ET AUDITIVE pour faire passer le message.Il faut mettre de la chair et du concret (cf filmd’Al GORE) et en ce sens les réseaux affinitaires et associatifs vont nous aider.
    LIBR’ACTEURS est une asociation qui ne prétend pas détenir seule la vérité, nous ne pensons pas réussir seuls, mais, depuis de longues années ses animateurs et créateurs, n’ont pas varié au vent des solliciations politiques ou avec la survenance de crises ou de bulles.



  • HASSELMANN 4 mars 2009 17:22

    Article méritoire, mais qui va demander des compléments pédagogiques importants comme le souligne FOREST ENT.
    Je ne résiste pas au plaisir de renvoyer le lecteur a un billet publié dans LES ECHOS du 3.03, sous la signature de D MUZET "Donner du sens au chaos".
    Tout est là , nous avons crée LIBR’ACTEURS pour essayer de rendre le citoyen acteur de son destin, en forgeant un nouveau référentiel de valeurs.D’un mal peu sortir un bien, on commence a voir poindre de nouvelles typologies de comportement.
    juste un dernier petit mot, expliquez sans relache que le banquier comme l’assureur fonctionnent en cycle INVERSE, vous lui confiez vos primes et vos économies avant qu’il ne vous rende service.C’est assez dire pourquoi il faut les surveiller, les controlers et ne prendre que ce que vous comprenez ! Avez vous déjà versé chaque mois de l’argent a votre boucher, pour le cas ou, un jour vous auriez envie de viande ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité