• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

HASSELMANN

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 30/06/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 94 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • HASSELMANN 27 août 2009 15:57

    Oui tout cela est bel et bon, « and so what ?
    Nous écrivons, nous théorisons, mais les enjeux sont plus vastes !
    A l’heure ou le chomage remonte, a l’heure ou l’on détricotte les solidarités fondamentales (santé, retraite des méres de famille...), à l’heure ou l’on évoque un grand emprunt, le peronnel politique, toute sensibiltés confondues, se pose la question de sa survie et de sa stratégie individuelle.
    Il faut avoir le cran de changer tout cela, avec des projets forts.
    En l’espéce, il faut rechercher à préléver sur toutes les recettes. Le chomage, génére des baisses de recettes fiscles et sociales c’est déjà beaucoup alors soyons fermes avec ceux qui touchent sans être au chomage, et ne cotisent pas.
    je vous renvoie au code URSSAF »sont soumisa cotisations toutes les sommes et avantages attribués en contrepartie ou a l’occasion d’un travail, à l’exception des élements expressement exclus par les textes"
    Le bonus, mais aussi les dividendes dans le cadre de LMBO, doivent être totalement appréhendés, et peut être même surtaxés.C’est loj d’être le cas a l’heure actuelle.
    Oui, toutes les manipulations financiéres et les montages sophistiqués, sont neutres voir contre-productifs, dans la mesure ou dans la quasi totalité des cas, leur seule finalité est d’améliorer la peformande a courty terme de l’investissement financier.Cela conduit aux plans sociaux, aux délocalisations, ala vente d’actifs immobiliers et autres externalisation de services supports.
    je sais c’est technique, mais il faut pouvoir en parler ! 



  • HASSELMANN 24 août 2009 19:00

    @Franc,
    merci pour cette référence historique, a PLATON, lui et ARISTOTE savaient de quoi ils parlaient en matière de démocratie.
    LIBR’ACTEURS a choisi ARISTOTE pour illustrer notre crédo « CHAQUE CITOYEN DOIT ËTRE TOUR A TOUR GOUVERNANT ET GOUVERNE ! »
    C’est tout dire, mais impossible à l’échelle d’un pays.Il faut donc effectivement choisir ceux, qui paraissent les plus a mêmes de porter le mandat .Ce n’est pas une question de diplomes, ou d’ages, mais une capacité d’ethique de charisme et de leadership.
    Vous devriez être frappé par les élus que l’on se donne, comment certaisn individus peuvent -ils briguer des mandats, le pire c’est qu’ils se croient investis d’une mission messianique.de fait il s’agit simplement de leur survie politique, ce qui explique les trahisons, les reniements, les ralliements pour un plat de lentilles, les mensonges ehontés et par les temps qui courent les alliances de la carpe et du lapin .
    Nous avons de beaux exemples pour chaque typologie.
    Les vraies pointures sont rares, mais une recherche systématique devrait permettre de repérer 1000 talents pour 2012, ce sera le theme de l’une de nos actions.
    Bonne soirée.



  • HASSELMANN 24 août 2009 13:18

    je lis :« ce permis existe le droit de vote.. » et oui, c’est donc un permis de voter qu’il faudrait instaurer.
    Non pas CENSITAIRE, mais CITOYEN, avec un minimum de pédagogie préalable et d’instruction civique.
    sans aller jusque là, revenez a la réalité, NON CUMUL DE CERTAINS MANDATS, NON LONGEVITE POLITIQUE DANS LE MËME MANDAT, CANTONNEMENT DRASTIQUE DES INDEMNITES, ET VERITABLE STATUT DE L’ELU.
    C’est la croisade de LIBR’ACTEURS (
    www.libracteurs.fr), nous préparons un manifeste dans ce sens pour les régionales, un opuscule de synthése, et nous mettons la derniere main a « l’hymne des cumulards », qui sera sans doute entonné, devant l’assemblée nationale, le sénat, et les Conseils régionaux.
    Vous connaissez les « associations sans but lucratif »qui devinnent avec le temps « lucratives sans but », c’est idem pour les PARTIS POLITIQUES (ethymologiquement groupe de personnes, qui entendent administrer la CITE suivant un programme), aujourd’hui c’est uniquement des POLITIQUES DE PARTIS (groupe d’aparatchiks qui se préoccupent uniquement d’alliances pour rester dans l’assiette au beurre.
    Voulez vous me dire a quoi ressemble un PS allié a un PCF et a un MODEM, plus un quota de VERTS , pour qui en 2012 ? et pourquoi au niveau du cioyoyen.



  • HASSELMANN 22 août 2009 12:06

    @yann RICHE,
    je découvre cette implication en CEVENNES, ou j’ai crée en 1984 PAIS, sur MIALET, agréee environnement cadre de vie, et qui entre autre a forgé les instruments juridiques pour faire reculer Le Barrage de La Borie.Vous me situerez sur www.libracteurs.fr.
    S’agissant de votre excellent billet et des commentaires, une fois n’est pas coutume il faut mettre en exergue le formidable boulot du CRIIGEN (Comité de recherches et d’informations indépendantes sur le génie génétique), Présidé par C.LEPAGE et a son intiative, ce Comité a saisi le conseil d’Etat dés 2007, pour contraindre la france a appliquer la directive UE 2001.18, visant a la meilleure information du public des qu’il y a dissémination volontaire et mise sur le marché d’OGM.
    Voilà ce qu’est une vraie démarche politique au sens noble, pragmatique et forte, voilà en quoi certains leaders sont crédibles et d’autres non.
    C’est la même démarche s’agissant du Secret Défence ou de HADOPI, et c’est ce que nous plaidons s’agissant de la fin du cumul des mandats, plaie de notre démocratie.Une approche, documentée, objective, dépassionnée, pour arriver a régénérer notre démocratie.
    Au niveau du BIO, l’expérience prouve que comme en matière de santé, il faut effectivement éduquer la demande, pour pouvoir ainsi peser sur l’offre.



  • HASSELMANN 19 août 2009 15:27

    La suite vous l’avez eu au JT de 13h ce jour, avec un Luc CHATEL qui s’offusque de telles méthodes, employées à son ......insu, comme aurait dit Richard VIRENQUE.
    Bien vu de Mlle ERLATIF a propos de RGPP, j’avais écrit en son temps sur le story telling, c’est la marque de fabrique du pouvoir en place.
    Tout est fabriqué et instrumentalisé, car le badaud n’est pas en capacité de vérifier, pour celui qui cherchea comprendre, mais la grande masse ne croit plus en rien et cela est autrement grave !
    Ce qui est le plus inquiétant c’est que la méthode du président, mise en application depuis trés trés longtemps et qui l’a mené là ou il est, fait des émules parmi la classe biberon (Chatel et consorts) et donne des idées de mimétisme aux nouveaux jeunes loups socialistes (Vals , Montebourg et autre Peillon).
    Comme nous le martelons notamment avec LIBR’ACTEURS (www.libracteurs.fr), il faut remettre tout cela a plat, commencer par le commencement, et régénerer totalement le vivier de ceux a qui nous donnerons de prochains mandats. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité