• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Iceman75

Iceman75

Végétarien à tendance écologiste apolitique.
Créateur du site Histozic
webjournaliste sur Icezine

Tableau de bord

  • Premier article le 09/07/2007
  • Modérateur depuis le 17/07/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 254 826
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 55 31 24
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 11:41

    merci pour ces liens. Nous sommes bien d’accord sur le fait que cela existe et qu’il faut élargir la vue donnée à ces cas en prenant garde de ne pas dire n’importe quoi, de ne pas tout mélanger, pour ne pas blesser les entourages déja fragilisés de ces personnes. Pour les cas où le role de l’employeur est avéré, il est bon d’en parler posément. ps : il fallait lire or et pas HOrs dans mon précédent commentaire.



  • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 10:58

    Et si justement on ne parlait pas des « bons »(pardonnez moi l’expression) suicides. On ne parle que d’un pourcentage minime de ceux là en ciblant 2 entreprises. Hors des cas se sont produit dans d’autres entreprises hors automobile. Hors des cas de suicide pour pression hiérarchique, et autres raisons professionnelles ont lieu chaque année en grand nombre. Je suis bien d’accord qu’en parler permet aussi d’élargir le sujet mais là, la tendance est à cibler un constructeur et sur un site qui est loin d’être le pire du groupe. Avec les problèmes des équipementiers du secteur, les conditions de travail en fonderie, on pourrait plutôt penser que cela se produirait chez eux. Et non. En prenant de mauvais exemples, on se trompe de cible, ou ou tape un peu à coté.



  • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 10:39

    Justement, l’erreur est de croire que la rupture amoureuse ou autre est la seule raison du suicide. Elle est la raison principale, le déclencheur. Ici il n’est pas question de nier l’impact de l’ambiance du travail sur les suicides. Il est avéré que dans au moins un des cas il est un déclencheur. Il ne s’agit pas non plus de dénoncer un complot (de viser par exemple la CGT qui reprend à son compte l’affaire sans même attendre la moindre enquète). Comme je le dis, le fait même qu’il y ait un premier suicide(qui d’ailleurs est celui du aux conditions de travail si je ne me trompe) crée un changement dans l’ambiance générale de l’entreprise, une ambiance qui ajoute une « raison » aux personnes déjà affectée par quelquechose (problème amoureux, financier, pression hiérarchique, etc....). C’est cette raison qui peut faire basculer.



  • Iceman75 Iceman75 26 juillet 2007 21:41

    Une chose est sure : à Mulhouse ce n’est pas la joie dans l’encadrement des personnes concernées. Tout le monde se sent coupable, proche ou non proche. Et qui sait ce que la culpabilité peut amener après...



  • Iceman75 Iceman75 25 juillet 2007 14:02

    J’ai cru à une blague à voir un tel partisanisme affiché ostensiblement tout le long de l’article. Au final, des mots, aucune analyse du malaise , du fossé à part une réponse : l’homme providentiel mis sur un piedestal.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité