• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Iceman75

Iceman75

Végétarien à tendance écologiste apolitique.
Créateur du site Histozic
webjournaliste sur Icezine

Tableau de bord

  • Premier article le 09/07/2007
  • Modérateur depuis le 17/07/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 254 826
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 55 31 24
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Iceman75 Iceman75 28 juillet 2007 16:17

    En effet, tout comme ailleurs et notamment des sociétés pressées comme des citrons, même dans chez des prestataires de maintenance de moyens de mesures. Ces abus sont, hélas, monnaie courante. De là à en conclure que TOUT suicide dans l’industrie est causé par un harcèlement hiérarchique... Et puis, comment prendrez vous la remarque de quelqu’un qui dirait : « ah tu es cadre chez Citronault , tu pousses tes gars au suicide alors » ? ps : il y a eu aussi il y a 3-4 ans une lourde pression pour faire des heures sup, travailler le dimanche, lorsque les carnets de commandes étaient pleins. Pas de suicide répertorié....



  • Iceman75 Iceman75 28 juillet 2007 07:47

    Mais c’est qu’il mordrait en plus smiley



  • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 23:47

    Rassurez vous, votre rêve peut devenir réalité. Oui la politique nucléaire française a quand même eu des avancées positives, mais souvenons nous qu’elle a été accompagnée au début par des recherches conjointes sur les énergies renouvellables : La Rance, Thémis, l’énergie hydroélectrique et même la géothermie... Depuis 20 ans, en dehors de quelques éoliennes, cela stagne. La France a été pionnières dans certaines de ces recherches et a tout laissé tomber car à court terme il ne lui semblait pas être possible de rentrer dans ses frais. Bon, on annonce un Themis II (ou 3 peut être car il y avait eu une évolution si mes souvenirs sont bons). C’est bien et espérons que les budgets de recherche iront à des solutions moins évidentes parfois mais o combien plus pérennes.

    Je vois avec délectation que notre président a fait sa grosse gaffe de début de mandat. Nos voisins allemands sont furieux de cette décision. J’espère que le retour de baton sera à la mesure de l’acte.

    Enfin, certains nous sortent les arguments que sans cela les pays pauvres resteront dans la misère. Mais pourquoi devraient ils copier nos erreurs alors que par leurs richesses naturelles ils ont des possibilités de se distinguer et même de devenir leaders avec notre aide. Oui souvenons nous que ce sont de ces pays que proviennent bon nombre des minerais exploités par des sociétés occidentales pour nous alimenter ensuite. Souvenons nous aussi de leurs positionnement par rapport au soleil. Ce que nous ne pouvons faire facilement chez nous peut très bien s’avérer une réussite pour eux. Et l’investissement consenti auprès d’eux leur permettra de développer des industries à forte valeur ajoutée dont ils manquent cruellement.



  • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 14:38

    Surprenant, original de faire l’apologie d’une architecture qui est sous estimée, considérée même comme vulgaire. Et pourtant, entre un forum des halles et ça, cela reste une oeuvre architecturale avec des contraintes industrielles et commerciales tout comme la construction de Brasilia l’a été. Le parti pris de parler d’un centre en particulier en est presque dommage et c’est ce qui cause la perte de l’article aux yeux de certains.



  • Iceman75 Iceman75 27 juillet 2007 12:28

    Un pays comme la Lybie a t il besoin du nucléaire ? Par sa position, ses richesses, ses besoins, le nucléaire ne semble pas la possibilité la plus intéressante. Pourquoi n’a t on pas penser à créer un joint venture sur une énergie d’avenir qui serait profitable non suelement à la Lybie mais aussi à nous. Il est loin le temps où la France expérimentait Themis dans le sud de la France. Nous avons tort de miser sur une activité où notre leadership est installé mais dont l’avenir à moyen terme est peu sur au lieu de commencer dès maintenant à travailler sur des solutions pérennes long terme et dont le cout serait ensuite largement compensé par ce qu’il nous rapporterait (brevets, licences...)

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité