• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JDCh

JDCh

Polytechnicien (n’ayant jamais été fonctionnaire ou salarié du secteur public), j’ai découvert les enjeux d’une nouvelle économie globale à la fin des années 90 dans la Silicon Valley. Capital-risqueur depuis 2000, je suis frappé par l’immense décalage existant entre une grande partie de l’opinion Française et le monde dans lequel nous vivons. Je n’ai aucune confiance dans nos politiques ou nos médias pour réduire cette "fracture". La France va droit dans le mur. Comment le faire comprendre ?

Tableau de bord

  • Premier article le 15/05/2006
  • Modérateur depuis le 06/06/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 43 66 2712
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • JDCh JDCh 8 septembre 2006 18:19

    Merci à Vincent et Corwinhawk pour vos commentaires.

    La réalité est que le changement de dynamique ne peut avoir lieu que par un passage par un déficit temporaire très significatif de nos budgets publics (via une baisse très forte des prélévements obligatoires) comparable à l’investissement qui est fait dans une jeune société pour lui permettre de croitre.

    Ce déficit impressionnant permet une vraie relance de l’économie et est suivi tout naturellement d’une augmentation des recettes fiscales et sociales via un élargissement de l’assiette de ceux qui contribuent/cotisent sur des bases plus importantes ce qui recrée l’équilibre budgétaire.

    Entre une situation de déficit endémique (ie qui ne s’arrête jamais et qui augmente chaque année) et une situation de déficit temporaire, la seconde est préférable mais il faut être bien plus « couillu » pour la mettre en oeuvre et il faut déroger au pacte de stabilité issu de la création de l’Euro (dont on notera l’aspect vicieux : plus facile, en effet, de ne pas avoir un déficit de plus de 3% si le budget concerné lui même augmente...).



  • JDCh JDCh 8 septembre 2006 15:47

    4 milliards de CA TTC c’est 3.6 milliards de CA HT. Ensuite on peut imaginer que les salaires pèsent 2 milliards au sein de ces 3.6 milliards (très dépendant des secteurs). 2 milliards de charges salariales c’est environ 1 milliards de salaires net. Si je suis plus ambitieux et veux un salaire moyen de 25.000 euros annuels alors j’arrive à 40.000 chômeurs.



  • JDCh JDCh 8 septembre 2006 13:31

    Je leur souhaite vivement : ca voudra dire qu’ils sont sortis de la situation de « contribuable négatif » qui n’est pas enviable du tout. Mais sortir de cette situation va devenir de plus en plus difficile...



  • JDCh JDCh 28 août 2006 22:19

    A Djedj

    je n’ai pas nié dans mon billet qu’il subsistaient des « nieurs » dont les 2 derniers Ministres de la Santé.

    La DSS est dans son rôle de « nieur ».

    Quand je parle de « réforlution », je n’évoque pas un long fleuve tranquille du point de vue administratif et juridique non plus.

    La réalité est que, sur le fond, le « scope » de la Sécu ne peut résister aux lois qui doivent assurer la libre concurrence entre les assureurs européens.



  • JDCh JDCh 28 août 2006 17:12

    Mon « post » ne parle pas de privatiser la Sécu mais de la mettre en concurrence avec d’autres « assureurs ».

    Si l’on privatisait la Sécu sans changer le système de cotisations et de remboursements, on ferait sans doute des économies sur les coûts de gestion mais ce ne serait pas une « réforlution ».

    France Telecom a eu des concurrents avant toute forme de privatisation...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité