• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jmcn

Consultant.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 159 151
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • jmcn 13 janvier 2011 16:38

    Tout ceci est fort bien maîtrisé par les militaires russes depuis 25 ans. A la clef une révolution médicale sans précédant mettant à terre toute l’industrie pharmaceutique telle que nous la connaissons mais fournissant également des armes terrifiantes parce que le vecteur est l’eau.

    A la clef, le Graal :

    • Guérison de maladie virales en avalant en verre d’eau énergisée selon la fréquence propre du virus à détruire
    • Stimulation, blocage ou destruction d’organes
    • Traitement des cancers.
    Et il n’est pas certain que l’Efferalgant ait encore un avenir. Il faut arrêter (je fais allusion à certains commentaires) de croire que tous les mécanismes sont connus. Le salut viendra des équipes transdisciplinaires car tout est devenu trop compliqué : il n’existe plus de physicien qui connaisse toute la physique, de mathématicien qui connaisse toutes les mathématiques, et de biologiste qui connaisse toute la biologie.
    Cela fait 50 ans au moins que les choses sont ainsi, et 50 ans au moins que nous n’avons pas eu de révolution scientifique. En voilà une qui se pointe et qui a dit qu’elle serait facile à appréhender ?


  • jmcn 10 janvier 2011 19:56

    Il me parait aussi judicieux de noter que la disparition du secret militaire mettrait, sans nul doute, d’un coup au sein de la société des technologies révolutionnaires du point de vue médical ou énergétique par exemple.

    En cela dans nos sociétés la technologie tient un rôle ambigu. En fait, si on y prête attention, n’émergent que des technologies qui maintiennent le statu quo en faveur de l’oligarchie dominante. Si demain, une technologie basée sur la mémoire de l’eau (je cite cet exemple non par hasard mais parce que les russes on développé cela depuis au moins une vingtaine d’années) détruit la manne financière détenue par l’industrie pharmaceutique, celle dernière mettra en le phagocitage de la technologie en question. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Benveniste avec une violence inouïe. Si Internet est apparu, de ce point en vue, on peut en imaginer la contrepartie : marketing ciblé, profilage des individus etc ...

    Comme vous le dites justement la technologie n’est ni bonne ni mauvaise, est bon ou mauvais ce que les hommes en font. Pour l’instant le côté vampire à l’oeuvre en ce moment ne présage rien de bon, à moins d’une révolution dans les mentalités et les modes d’organisation de la société.



  • jmcn 10 janvier 2011 17:43

    Demorand est un collabo.



  • jmcn 10 janvier 2011 01:12

    Juste une remarque : certaines solutions techniques réclament le gigantisme. Par exemple il y a une taille minimale à partir de laquelle il est possible d’exploiter le différentiel de température entre le point le plus haut et le point le plus bas d’un immeuble de manière à profiter du flux d’air généré pour faire tourner des turbines qui rendront le bâtiment indépendant énergétiquement. Cette taille est de 800 mètres sauf erreur.

    Pour ce qui est de l’ingénierie collaborative, les systèmes open source comme Debian sont la preuve vivante de l’excellence à laquelle il est possible de parvenir en sortant complètement des logiques commerciales. Pourquoi pas le reste ? De fait il devient urgent de sortir du n’importe quoi qui conduit a breveter des séquences de l’ADN humain. Le projet Venus me parait de ce point de vue beaucoup moins délirant que la gabegie actuelle, et propose un changement paradigmatique salvateur sur de nombreux points. Il demeure donc un bon départ de réflexion.

    Citer Krishnamurti est particulièrement bien vu. Ca change des philosophes à la Onfray qui traitent de sujets dont on se fout complètement, comme savoir si Freud se paluchait.



  • jmcn 19 décembre 2010 14:27

    @Egosum

    Au mieux, ce que vous dites serait une méthode. La cause est un choix politique. On ne lutte pas contre le chômage, on fait en sorte qu’il reste haut pour prévenir l’inflation et faire en sorte que le capital ne perde pas de valeur.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès