• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JP94

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1481 0
1 mois 0 10 0
5 jours 0 3 0

Derniers commentaires



  • JP94 17 avril 12:32

    @Guy19550
    Añez est simplement une agente américaine qui avait pris le pouvoir à la faveur d’un coup d’Etat à la sauce institutionnelle, mais elle a agi de telle façon qu’elle est aujourd’hui arrêtée et sera jugée pour ses crimes ... une partie de ses acolytes s’est barrée aux USA, et elle pensait refaire son putsch. Elle a échoué.
    Le successeur de Morales a été élu largement...mais le MAS a tout de même perdu pas mal de sièges aux élections régionales qui ont suivi, par rapport à la période Morales.
    Pour la CIA et Biden, ça valait de toute façon le coup de renverser Morales et il n’y a pas un seul pays dans le Monde qui ne soit à l’abri de menaces illimitées de la part des USA pour continuer à régir partout et s’ingérer dans ses affaires : les USA veulent accomplir le rêve de Hitler, établir leur Reich pour 1000 ans, à tous les prix : Biden vient de menacer la Chine de ... guerre atomique pour « défendre le Japon » ( pays non nucléaire, mais où les forces d’Occupation US ont installé des têtes de missiles nucléaires.
    Que dit l’ONU ? Ce Biden n’est-il pas mille fois plus fou que Trump, qu’il dénonçait ? Le Docteur Folamour existe, c’est Joe Biden.



  • JP94 16 avril 23:54

    @Christelle Néant
    et il n’y a qu’un son de cloche, on doit vraiment aller chercher l’info...mais on nous garantit que la presse et les médias sont libres .. et Assange se meurt, torturé dans le silence fracassant de ses confrères fustigeant Maduro, Poutine, ...
    Même dans les années 30, la France offrait plus de diversité de point de vue dans la presse...on savait les crimes des nazis au pouvoir ( dès 33) , Mussolini avait mauvaise presse ( enfin, pas auprès de tous)... dorénavant, on n’a plus que la vertueuse UE...garante de nos droits ... bien que le doute pointe. 

    Au fait, il y a une super chaîne russe, avec Inna Afinogenova  en espagnol. L’équipe est remarquable et cette Inna est très forte, très convaincante...



  • JP94 16 avril 23:47

    @Christelle Néant
    Oui et je m’y suis trompé, on dirait une adulte.
    ça m’est arrivé un 8 mai à Paris avec la fille d’une historienne russe ( qui d’ailleurs aidait le Donbass et je me rappelle le cas d’un professeur d’histoire devenu infirmier, blessé par un éclat d’obus, opéré, et finalement, décédé.)...donc voilà que la fille discute avec moi, mais elle a une telle maturité que je n’arrive pas à la situer : je me dis : cette fille est en 1ère ! mais pourtant non ... pas moyen de me repérer. En fait elle était en 5ème, assez grande de taille, certes, mais c’est sa maturité qui m’égarait. Elle suivait en parallèle les cours à l’ambassade et la scolarité française...

    Lorsque j’étais en 6ème, on parlait littérature et politique. Il me semble que c’est plus rare...
    Il y aussi la patineuse Shcherbakova, qui se distingue par sa maturité et la qualité de son russe, paraît-il : elle, au moins, vit dans un pays certes menacé, mais où la paix est assurée...
    La question de l’enfance dans la guerre me rappelle le fameux film : L’Enfance d’Ivan... une histoire qui ressemble à des récits réels dont j’ai eu connaissance par des Russes.
    Une amie, à qui j’ai transmis cette interview, a publié une traduction d’un livre d’Albert Likhanov : les Derniers Froids : 2 enfants en URSS durant les derniers mois de la guerre. Mais traduire du russe n’est pas évident : un traducteur se paie ( et il n’y en a qu’une seule à l’ambassade), et comprendre le russe ne suffit pas publier une traduction...

    C’est vrai, Faïna, vous l’aviez déjà interviewée, mais parfois, je suis occupé et lis trop vite, ou j’oublie, désolé.
    Déjà, il n’est pas évident de diffuser des publications sur la Russie en France de la littérature pour enfants, cela se heurte aujourd’hui au préjugé dans les écoles...
    Pourtant, cela changerait de la mode de cette sous-littérature anglo-saxonne pour la jeunesse, sans contenu  ou plutôt si, avec un contenu sous-jacent, idéologiquement orienté, et trompeur, et dépourvu de substance littéraire.



  • JP94 16 avril 07:31

    Quand Faïna parle d’indifférence,et que tout le monde tourne honteusement le dos, c’est une évidence ici. Et pour moi qui enseigne, je suis d’autant plus choqué par cette attitude de mes collègues notamment. L’une des raisons en est la russophobie, cynique. Mais pas seulement : les enfants palestiniens, les enfants colombiens différemment, connaissent une vie sous la menace : « c’est loin ». L’Ukraine est en Europe, et le rôle de nos journalistes joue pour beaucoup. Qu’est-ce qui les empêche d’aller faire des reportages, qui ? Les fascistes seraient-ils donc si puissants ici qu’un responsable de l’information sur une chaîne publique  ou privée n’ose simplement montrer cette vérité de la guerre ?

    Je comprends que Faïna en soit choquée, puisqu’en principe on doit préserver en premier les enfants. Or, la censure généralisée du sort de ces enfants permet le crime. 

    Mais ce crime est aussi nié : lorsque j’avais organisé cette activité pour la paix, et qu’une vidéo montrait les enfants de Iassinovataïa ou d’une autre ville, dans leur classe spacieuse, demandant la paix et l’arrêt des bombardements, que m’objecta-t-on à mon travail ? ceci est de la propagande pro-russe, ils mentent, ces bombardements n’existent pas ! 

    Rien de moins que nier un crime, et un crime contre des enfants, alorss que les images sont là, et qu’il n’y pas de mise en, scène comme dans ces vidéos tournées à Londres par des terroristes « casque blanc » montrant leur enfant de 7 ans, dans sa chambre parlant couramment anglais se prétendant victime, à Alep, du méchant Assad...mais cette vidéo-là à tourné en boucle sur nos chaînes, sur ordre de qui ?

    L’indifférence est en réalité la complicité active de nos services de presse. .Il est avéré qu’en GB, c’est le MI6 qui pilote les opérations, et c’est à croire qu’il les pilote jusqu’ici. Cela s’était vu déjà lors des massacres de 1965 en Indonésie : la BBC avait inversé les rôles ...



  • JP94 16 avril 06:54

    @Christelle Néant
    ah désolé, je n’avais pas capté qu’elle n’avait que 12 ans, mais alors pas du tout. Et même sa photo ne m’a pas fait deviné.
    Néanmoins, ça me rappelle l’expo itinérante de dessins d’enfants ( surtout russes, mais en fait de divers pays) à destination de Minsk ( les enfants rêvent d’un monde de paix ) que j’avais eu le privilège de pouvoir présenter dans mon établissement. Tout le monde avait admiré mais les élèves français se sentaient si peu artistes en regard qu’ils n’avaient pas osé y ajouter des leurs, et puis, au-delà de l’admiration pour l’art, rien, aucune révolte contre cette guerre injuste.
    J’avais eu aussi des lettres d’enfants du Donbass ( avec les fac similé et la traduction, trois lettres d’âges divers ; également admirables de style et de maturité : et là encore, les élèves pétris de bons sentiments et touchés par la situation n’avaient malgré tout pas compris réellement le sens : ils avaient de la compassion, mais pas la compréhension...et n’avaient pu répondre que des bribes...( on en là ici). Par la suite, il y avait eu un échange via une sorte de skype et là, ça m’a attiré des ennuis...( par un pseudo parent marié à une Ukrainienne, tous deux fascistes)
    Toutefois, à la fin de l’année, la petite vidéo des enfants du Donbass avait suscité l’admiration des parents qui l’avaient regardée, et ils louaient le prix que « là-bas » ils attachaient à l’Education ( contrairement à ici).                        

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité