• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JP94

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1209 0
1 mois 0 16 0
5 jours 0 3 0

Derniers commentaires



  • JP94 19 septembre 20:11

    @Massada

    Rira bien qui rira le dernier ... 

    Je vous trouve fort malsain de targuer de vos crimes. Vous n’êtes pas alliés aux Etats-unis, vous êtes leur pion. 
    Les Etats-unis sont connus pour mener des guerres impérialistes n y compris du nucléaire (appauvri ou non ) au Japon, en Corée , pour l’agent Orange au Vietnam (où ils ont été défaits) et cela vous donne un sentiment de toute-puissance parfaitement odieux et ridicule.

    Pourquoi ce besoin d’humilier autrui si ce n’est parce que vous vous sentez si peu ?

    Le jour où les Etats-unis n’ont plus besoin de vos crimes, il n’y a plus d’Israël.
    Certes, ce jour n’est pas venu.
    Mais il viendra inexorablement ..et dans les tablettes de l’Histoire, Israël avoisinera l’Allemagne nazie.

    Il peut se produire une accélération de la décomposition de la puissance états-unienne - en pleine crise ... et là aussi le moustique sioniste disparaîtra.


  • JP94 19 septembre 20:01

    @Massada

    Mais alors vous avez toute la planète pour ennemie ! car les sondages internationaux montrent que pour le pays considéré comme le plus dangereux pour la paix dans le Monde est Israël !

    J’ai déjà fait signé des pétitions suite à une é-ième agression terroriste d’Israël au Liban il y a quelques années : figurez-vous que je sors dans la rue, je sonne à toutes les portes du quartier et 100% des gens soutiennent cette pétition. Seul 90% la signent, car ils craignent, en France-même, des représailles à leur travail si leur nom apparaît sur une pétition dénonçant les crimes israëliens.

    Mais ce que peu de monde sait en France, c’est qu’Israël exporte et vend son savoir-faire terroriste aussi en Amérique latine ! 
    Les Colombiens savent parfaitement que les Israëliens sont payés par leur gouvernement pour appuyer les forces fascistes ( de religion catholique) dans ce pays et qu’Israël vend ses paramlitaires pour terroriser la population colombienne, et commettre des crimes de guerre contre le population civile.

    Soutenir la politique israëlienne c’est s’avouer être fait de la même pâte qu’un nazi. Un déni d’humanité, de la bassesse, de la lâcheté, tuer par haine raciste et idéologique en toute impunité.

    Le jour où Israël n’aura plus les Etats-unis pour couvrir leur crimes, on verra Israël supplier à genoux qu’on lui pardonne ses crimes. 




  • JP94 18 septembre 21:19

    A lire les commentaires, force est de constater une évidence, l’idée de l’article qui gêne considérablement les FI de Mélenchon, c’est qu’il affirme comme une condition sine qua non d’une politique sociale et souveraine la sortie de l’OTAN, de l’UE et de l’Euro.


    Les détracteurs de l’UPR lui font un bien mauvais procès sur ces questions, quand eux ils osent prétendre qu’on pourrait arriver au socialisme sans s’affranchir de la structure capitalisme, et au passage,, là où le ridicule ne tue pas - et heureusement pour eux ! - c’est quand ils prétendent arriver au socialisme sans les communistes !

    Là on tombe dans la face .

    L’opportuniste de gauche N°1 Mélenchon, qui prétend triompher du capitalisme sans les communistes et au sein de l’UE ( sic !) et des structures qui verrouillent toute possibilité de sortie du capitalisme : l’UE a été faite pour ça, qu’ils lisent les livres d’Annie Lacroix Riz.

    Ces gens sont d’une inculture historique et politique insondables. Mais à défaut de propose une théorie léniniste de l’Etat, pour les sarcasmes et pour jeter l’anathème, ça ils s’y entendent.

    Leur chef social Démocrate est maître ès-esbrouffe, mais le prendre pour un penseur politique c’est être aveugle plus ou moins volontairement.

    Il a en tête les Européennes , c’est tout. 

    Que l’UPR soit peu convaincante sur le ni-droite ni-gauche, c’est possible, mais il faut lui reconnaître la lucidité d’une idée juste, sans considération politicienne. Ses résultats sont faibles, bien plus que ceux de FI, à qui les médias tendent complaisamment le micro ( et FI jouant les victimes..., alors que c’est le N° de la com’), la raison en est évidente : FI n’est qu’un leurre et le Patronat le sait bien : voir l’épisode Tsipras en Grèce, lamentable. On a beau dire Mélenchon est le Tsipras français, l’homme providentiel qui permet au Patronat de nous offrir de « l’Opposant » ( titre de Marianne) ; tout en évacuant les vrais enjeux : les structures de l’UE : il n’y a lire le Guardian pour voir le déchaînement anti-Brexit.

    Hors du Frexit un politicien coule des jours tranquilles dans l’UE...il pourra aboyer tant qu’il veut, il ne mordra pas le Patronat, et celui-ci le sait. 
    La fonction de FI est d’éviter justement l’émergence d’un débat politique populaire sur la sortie de l’UE, de l’OTAN et de l’Euro et aussi la reconstruction d’un véritable parti communiste , l’ennemi historique du Patronat et ceux qui croient qu’il est mort feraient bien d’apprendre l’histoire...

    Ce que je ne comprends pas , c’est l’énergie dépensée par les FI à sabrer l’UPR , vu son score - l’ennemi, c’est l’ennemi de classe. . A moins , comme je le disais au début, que ce qui gêne soit ses idées, qui mettent en cause fondamentalement les thèses de FI. 

    Pourquoi ne pas lancer dans la rue une campagne sur cette sortie ? les gens, ensuite, après échange d’idées, choisiront, comme en 2005.
    Et Mélenchon se retrouvera comme pour Maastricht, à véritablement afficher son mépris de classe comme il avait osé le faire en « crachant » sur le peuple Danois qui avait voté NON.
    Mélenchon a bien une conscience de classe, mais elle est du côté de la Bourgeoisie.



  • JP94 16 septembre 16:30

    Pour nous détourner de l’utopie d’un véritable socialisme, on nous a vanté le modèle social-démocrate suédois ... auquel on ne peut croire encore qu’à condition de ne pas être Suédois...( ou riche.

    J’ai passé pas mal de temps en Suède, il y a une dizaine d’années. Les Demokraterna y faisaient leur apparition, et personne n’était dupe : on voyait leurs militants très bourgeois distribuer des tracts dans les centres commerciaux, que beaucoup de Suédois refusaient, ne protestant, et je me d’ouvriers ricanant en disant : Demokraterna ? ?? nazi ! et ils faisaient le salut hitlérien.
    La Suède a fourni l’Allemagne nazie en fer indispensable pour le plan Barbarossa et même en volontaires. Le patron d’Ikea est un nazi notoire. La bourgeoisie compte beaucoup de nazis.

    La situation n’a rien d’idyllique en Suède. J’entendais les jeunes, l’été, au bord du Mälaren ( le lac de Stockholm) râler et dire d’un ton las : « quel pays de m ... ! » 
    ou : « si je peux , je me barre ... » .« On s’emm... dans ce foutu pays ».
    Mais on rencontrait aussi une bourgeoisie très autosatisfaite . « vous aimez notre pays ? »« Le roi prend ses congés ici, à Öland, et y a une propriété ... » 

    L’école est privatisée pour le primaire .. le niveau est faible et contrairement à tout ce que je lis au-dessus, le niveau dans le supérieur ( à KTH = école royale polytechnique) n’est assuré que par la présence de nombreux étudiants étrangers,les Suédois étant fort peu nombreux à faire des études longues, notamment en Sciences...

    Saab, qui n’est plus suédois, mais appartient à des capitaux US, a décliné en qualité ...
    Le problème du logement à Stockholm est grave.

    Le FLICAGE, par l’entremise du Personnummer ( numéro obligatoire pour tout) , est intégral. 

    Il n’y a plus de librairie à Stockholm, à part Akademiek bokhandeln , sorte de France Loisir en plus grand, pas plus fourni. 
    Il n’y a plus de boulangerie ( sauf à Galerian, centre commercial).
    Il n’y a plus de poste ! ( juste l’enseigne).

    Le fromage est infect (certes, je parle en tant que Français, mais bien manger doit être un droit).
    La bouffe ? potatis (patates) , sköttbullar ( boulettes de boeuf de piètre qualité - vaches à lait à 20% de MG) et sauces ( 25 cl).
    L’alcool, fortement taxé, mais on boit comme des trous le week end.

    Le coût de la vie est élevé et les salaires , non.

    Le système de retraites indexé sur l’espérance de vie a plongé de nombreux retraités dans la précarité et combien de petites vieilles survivent en sous-louant une chambre vieillotte de 8 m² pour 350€ par mois ? 

    Comme il n’y a pas de logement, il y a des magouilles... et la Banque est reine. Et elle se gave en frais divers...et il y a la colocation ; et là, si vous êtes une femme, attention ! les droits de la femme, c’est sur le papier ... - pas pour le revenu- mais pas dans les mentalités.

    Vous ne payez pas le parking sur un supermarché de banlieue le dimanche à 9h00 ? 90€ ’(en SEK) à payer nulle part , mais à payer tout de même.




  • JP94 9 septembre 16:37

    @Matlemat

    Eh bien le 9 mai c’est .... la Journée de l’Europe ! création des Européistes qui prétendent représenter la Paix tout en censurant la Victoire de 45 sur le nazisme - non célébrée dans les écoles.
    Donc, le 9 mai, date choisie à dessein, est en fait le jour de la négation de la Victoire soviétique sur le nazisme. 
    Le 9 mai ne célèbre aucun événement, il célèbre « l’UE » ! qui est le nouveau nationalisme, un nationalisme contre les Nations, c’est assez subtil... Imaginez qu’on pavoise le drapeau du Reich.... ça choquerait et on comprendrait qu’il s’agit d’abolir le drapeau rouge qui fut hissé au fronton du Reichstag... au prix du sang.
    Alors, les nouveaux maîtres de l’Europe font hisser le drapeau bleu étoilé sur les frontispices... 

    En Lituanie, où la souveraineté est désormais celle de l’UE, finie la prospérité, c’est la misère. Même plus de ligne de chemin de fer entre Minsk et Vilnius !... mais le 9 mai, « on » fête l’UE ! il n’y a plus que le drapeau de l’UE qui tient debout ! 

    Rien à voir avec l’immense fête populaire qu’est le vrai 9 mai...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès