• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JP94

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1481 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • JP94 19 avril 19:22

    @grangeoisi
    Vous êtes sûr de pas confondre avec Biden qui se casse 3 fois la figure en escaladant une passerelle sans son youpala, qui appelle Poutine « Cloutine », et bafouille « vaccination » au lieu « d’ingérence » ? 
    Poutine, on pouvait le voir skier à Sotchi avec Loukachenko et son fils, aller faire de la rando au milieu de la taïga, rencontrer un tas de monde, répondre à tous les dirigeants, à des interviews dans diverses langues.

    Je ne soutiens pas sa politique interne ( du reste, c’est l’affaire des Russes, on doit se tenir au courant, et c’est tout) mais au niveau international, avec Lavrov, il n’y a pas d’équivalent en reconnaissance, pour son travail en faveur de la Paix et contrebalancer les velléités bellicistes otanesques et occidentales...

    Mon fils l’a vu à Sotchi au Festival de la Jeunesse (auquel il a assisté comme délégué ingénieur) et m’a envoyé photos et vidéos : les échanges entre Poutine et tous ces jeunes de multiples pays ( bien sûr aussi ces pays que nous méprisons, par colonialisme) montraient une telle chaleur, une amitié sincère, du respect mutuel, une réelle admiration , réciproques. Discussion à bâtons rompus...et qu’y gagne Poutine ? à titre personnel, rien ! mais à terme, il plante les jalons de relations fraternelles entre les pays ... relations refusées par nos élites au pouvoir : nos vraies élites, ingénieurs, chercheurs , et autres, sont très loin du pouvoir, tout autant que la classe ouvrière.



  • JP94 19 avril 19:06

    @Rémi Mondine
    A mon avis, les Russes risquent, eux , d’attraper le Covid en Turquie...les Turcs aussi, mais à part aller en vacances en Syrie, j’ai pas de solution pour eux.



  • JP94 19 avril 19:04

    @Jelena
    Bien sûr, il y a Nord Stream 2 en jeu...mais l’Autriche joue un jeu plus franc que l’Allemagne...pas impossible, côté allemand, qu’il y ait les intérêts du charbon qui jouent ...( et les écolos anti-nucléaires ne sont pas du tout anti-charbon...).
    La soi-disant élection de Biden était une nécessité pour ça aussi, du point de vue US.
    D’où les écrans de fumée Skripal ;, Navalny ( sans doute aussi par rapport à Assange, le pauvre, oublié de ses confrères, qui le laissent torturer et assassiner sans dire un mot).



  • JP94 19 avril 18:36

    @titi
    Posez-vous les bonnes questions : non pas qui, mais pourquoi ce silence, organisé, et par qui, et pour qui ?

    Le reste en découle !
    Heureusement qu’il y a des Christelle Néant, des Roman Garev, et d’autres : le présent auteur, et il y aussi Bravo qui brisent ce silence complice du crime.

    Savez-vous pourquoi les Criméens ont voté si massivement pour le rattachement à la Russie ?
    Tout simplement pour leur vie !
    Car, si vous l’ignoriez, et quant à moi je l’ai appris de la bouche d’Ukrainiens, notamment de réfugiés, de nombreux jeunes Criméens, russophones et ukrainophones (aussi russophones) sont partis ensemble « voir ce qui se passait à Kiev ».
    Ce qu’ils ont vu les a effrayés et ils se sont empressés de retourner en Crimée.
    Seulement, sur la route, les cars étaient interceptés par les bandéristes, (Azov, Svoboda, Pravy Sektor) et on les a faits descendre des cars.
    Ceux qui n’étaient pas capables de parler en ukrainien ont été froidement abattus !

    C’est cela, ce génocide ( par la langue) que vous osez soutenir !

    Après ces meurtres de masses d’innocents ( comme à Odessa), les survivants sont arrivés en Crimée et ont raconté !

    Vous comprenez, à présent, les 96 % ?

    Pas l’influence russe, (qui s’exercerait par magie comme aux Etats-Unis ) ! le choc, la haine et la crainte du fascisme vrai, celui qui se démasque !
    Simplement, refuser d’être abattu comme un chien ou comme un civil soviétique par un soldat nazi.



  • JP94 19 avril 18:21

    @titi
    Vous pourriez nous donner vos sources juridiques au lieu de marcher à l’esbrouffe ?

    D’abord, l’Armée russe était déjà en Crimée, c’est dans les statuts internationaux.
    Elle n’a donc pas violé une frontière.
    Comment expliqueriez-vous, avec un minimum de logique, sa présence instantanée, sans guerre, sans affrontement avec le maître américain ni l’OTAN si elle avait envahi la Crimée ? Ayez, je vous prie, un peu de logique !

    Ensuite , d’où tirez-vous cette formulation si peu juridique de « référendum sous influence étrangère » ? de la bouche de Biden ? 
    Moi, j’ai croisé des Criméens de l’armée ukrainienne (ingénieurs militaires) , eh oui ! et dans quelles circonstances ? eh bien avant le référendum, ils ont dû fuir la Crimée ...car le coup d’Etat fasciste les mettait sous la coupe d’un pouvoir factieux fasciste... et ils auraient désobéi aux fascistes plutôt que de tuer des Russes ! 
    Du reste ils parlent et écrivent russe comme tous les Ukrainiens. On parle le surjik ou d’autres dialectes russo-ukrainien, en Ukraine, mais seul le russe et l’ukrainien de la partie la plus occidentale, s’écrivent.
    Quant aux nationalistes qu’on croise à Paris 13ème le long du métro, ils ne maîtrisent même pas l’ukrainiene tout en vous interdisant de parler russe.J’y suis allé ( il y a un petit commerce qui fait la navette entre Kiev et Paris).
    Le gars fait la grimace et réclame qu’on parle ukrainien, seulement son ukrainien est plein de fautes, il ne le maîtrise pas : l’amie russe ( russo-ukrainienne) le reprend et la tance vertement en bon ukrainien : arrête ton cinéma, tu ne sais pas parler ukrainien et ça m’écorche les oreilles et me fatigue de corriger toutes tes fautes ; on va parler russe ! 
    et le gars, tout penaud, s’est écrasé et a parlé russe...
    J’ai d’autres anecdotes similaires, sur la bêtise des nationalistes incapables de maîtriser l’ukrainien et qui vous interdisent de parler russe...ça ne date pas d’hier : déjà en 1994, à Kiev, les spectateurs d’un cinéma, ukrainiens, ne parlaient pas l’ukrainien et le film projet au festival était en ukrainien non sous-titré... une autre amie, russe, mais mariée à l’élite juive ukrainienne, le parlait et a dû traduire pour les autres ! 
    oui, le comble, c’est que c’est l’élite juive qui a remis l’ukrainien à l’honneur ... et qui pour une bonne part, a dû fuir l’Ukraine non seulement russophobe, mais avant tout fasciste et se réclamant de l’Occupant allemand et ses affidés bandéristes !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité