• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jpm

jpm

Consultant informatique spécialisé en fiscalité et gestion du patrimoine. 
Partisan du revenu de base inconditionnel, c´est à dire un véritable revenu garanti versé chaque mois sans conditions de ressources à tous les résidents fiscaux d´un pays, qui permette à chacun d'exister et de participer librement à la vie de la société.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base
http://revenudebase.info/
https://www.youtube.com/playlist?list=PLkzjbW_sNXE_fywK-iKQ0HJF_DcMRQTNG
 
Véritable revenu d´existence, le revenu de base inconditionnel pourrait se décomposer en un revenu universel et inaliénable de 500 euros par mois, financé par une contribution spécifique sur tous les revenus, et une allocation logement universelle de 250 euros financée par une taxe sur tous les patrimoines nets (actifs moins dettes).
 
Au total une allocation individuelle et inconditionnelle de 750 euros par mois remplacerait les minima sociaux et les aides au logement tout en maintenant un habitat social accessible de qualité et en conservant la sécurité sociale pour tous ainsi que les droits acquis que sont le chômage et la retraite. Elle serait versée aux personnes et non aux ménages et resterait cumulable avec les autres revenus, notamment les revenus d´activité. La moitié, soit 375 euros par mois, serait versée pour chaque enfant directement aux parents ou aux tuteurs légaux en lieu et place des actuelles allocations familiales.
 
Ainsi avec un revenu de base de 750 euros, un couple non propriétaire avec un enfant mineur dont les deux conjoints travaillent au SMIC (actuellement 1120 euros non imposables chacun), recevrait chaque mois deux fois 750 euros plus 375 euros pour l´enfant, soit 1875 euros sans conditions de ressources. Les parents pourraient ensuite cumuler ce montant garanti avec leurs deux salaires nets de 1120 euros moins la contribution spécifique de 30%, soit deux fois 784 euros. Au final le couple disposerait chaque mois de 3443 euros pour vivre dont 1875 euros garantis quoi qu’il arrive.
 
Un prélèvement à la source de 30% sur tous les revenus dès le premier euro, y compris sur les revenus du patrimoine, entrainant la suppression des niches fiscales, et une taxe annuelle de 1.5% sur les actifs nets des ménages suffisent à assurer le financement et la généralisation d´un revenu de base inconditionnel de 750 euros par mois à l´ensemble des citoyens français. L´augmentation de la fiscalité compense en partie le montant de l´allocation pour les revenus modestes et les patrimoines moyens tout en la dépassant amplement pour les gros revenus.
 
Loin d´être une utopie, ce mode universel de redistribution des richesses permettrait de lutter efficacement contre la pauvreté et l´exclusion. Il favoriserait la dignité et le retour à l´emploi de toute une génération d´exclus tout en permettant de choisir librement son engagement dans la société marchande. Au final toute la société serait gagnante.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2012
  • Modérateur depuis le 17/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 2229 1464
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1008 1008 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • jpm jpm 7 février 2017 15:42

    @agent ananas

    supprimer la dette n´aidera pas a financer le revenu universel... et en plus cela posera d´autres problemes, car la dette est detenue par des epargnants, qui risquent de se sentir eux aussi legitimement spoiliés smiley

    Par contre, il est surement possible de la depprecier progressivement... et surtout de reprendre en main la creation monetaire. C´est un peu l´idee de l´helicoptere monnaie... qui consisterait a redistribuer a chaque citoyen l´argent nouveau mis en circulation chaque mois. Sans inflation, on peut raisonnablement esperer financer une centaine d´euros par mois et par citoyen de revenu de base (ce qui n´est pas rien, mais clairement pas suffisant pour assurer un revenu decent).

    J´imagine qu´avec un peu d´inflation (ce qui revient a taxer en premier lieu les epargnants et ceux dont le revenu est fixe, c.est a dire les retraités) on pourrait probablement faire un peu mieux... mais du coup, le pouvoir d´achat du revenu de base serait lui aussi depprecié. C´est pour cela que je prefere une solution basée sur une cotisation ou imposition specifique sur tous les revenus, y compris les revenus du capital qui seraient ainsi en partie socialisés.
     



  • jpm jpm 7 février 2017 14:25

    @carnac

    mais vos articles et nos discussions sont deja une bonne chose... car ils permettent a leur petit niveau de mieux cerner le fonctionnement kafkien de nos systemes, et surtout ils aident a decripter les propositions politiques.

    Comme vous, j´ai davantage confiance au programme de la France Insoumise qui est bien plus travaillé que celui des ses concurents, meme si j´ai quelques doutes sur les capacites reelles a gouverner de l´entourage de Melenchon.

    En tout cas, pour ce qui est de l´ecologie et du numerique, je ferais quand meme davantage confiance a un mec qui maitrise les hologrammes qu´a un membre d´un parti completement decredibilisé smiley



  • jpm jpm 7 février 2017 14:16

    @alinea

    je ne suis pas porte parole de Hamon, surtout que je ne suis pas convaincu par sa version (non financée) du revenu universel.

    Bon et puis je vous rappelle qu´il n´applique finalement son idee de « revenu universel » qu´aux moins de 25 ans et aux beneficiaires du RSA. Les retraités ne sont donc pas concernés smiley

    Par contre, dans le cadre d´un veritable revenu de base inconditionnel... et donc cumulable avec les autres revenus, ce dernier viendrait completer les petites retraites, tout comme il completerait les bas salaires et les temps partiels.



  • jpm jpm 7 février 2017 13:14

    @foufouille

    Un RSA sans controle, ni appriori, ni a posteriori, s´appelle un revenu de base inconditionnel. Il devrait donc en theorie etre versé a tout le monde, y compris aux gens qui n´en ont pas besoin, sans meme avoir besoin d´en faire la demande.

    En contrepartie, comme il faudra bien financer cette genereuse distribution, il va falloir trouver un moyen de recuperer en partie ou totalement le trop percu de ceux qui n´en avait pas besoin, d´ou l´idee d´une taxe ou d´une cotisation specifique sur tous les revenus, y compris les fameux revenus du capital  smiley



  • jpm jpm 7 février 2017 12:47

    Un veritable revenu universel et individuel serait effectivement interessant pour les couples qui toucheront 2 fois le meme montant. A l´inverse de l´aide sociale actuelle, il n´y aura plus de reduction pour le faire de vivre en commun. Cela serait dautant plus interessant si le montant du RSA est réeavalué comme le propose Hamon. 

    Par contre, pourquoi limiter cela aux jeunes ou actuels beneficiaires du RSA ? Il serait plus simple et plus juste de generaliser le versement de ce revenu universel a l´ensemble de la population dans le cadre d´une veritable reforme fiscale, qui verrait le taux de prelevement a la source (applique au 1er janvier 2018) passer a 30% des le premier euro pour tous les revenus.

    Un taux unique simplifierait le casse tete du choix de taux de prelevement a appliquer... et cela ne changerait pas grand chose pour les gens qui payent deja des impots... dans la mesure ou la perte de la progressivite sur les 2 premieres tranches (9710 * 14 % + 26818 * 16% = 5650 euros par an soir 471 euros par mois) serait compensée par le gain du Revenu de base, versé chaque mois comme un credit d´impot universel a chaque membre du foyer.

    J´ajouterais qu´en limitant le RU aux jeunes ou aux beneficiaires du RSA, cela commence plutot mal... car cela confirme l´impression que le revenu de base serait un cadeau sans contrepartie pour ceux qui ne travaillent pas. C´est pourquoi je pense, que tant qu´a commencer petit bras, c´est a dire au niveau du RSA, pourquoi ne pas generaliser la mesure a tout le monde, et faire du meme coup l´inevitable reforme fiscale... qui permettra de financer la mesure... et de justifier et de simplifier le passage au prelevement a la source.

    En gros, j´ai peur qu´avec un Revenu Universel trop ciblé... on renforce le sentiment de stigmatisaion de l´assistanat... alors qu´un revenu de base inconditionnel et verse a tous les citoyens permettait d´eviter cela et surtout de revaloriser les bas revenus (que ce soient des temps partiels ou des petites retraites).

    Pour ce qui est de l´AAH et du minimum vieillesse, il est clair que ces derniers resteraient en place, au moins en partie pour compenser l´impossibilite de gagner sa vie... car cela serait particulierement injuste de mettre en place un systeme soi disant redistributif qui penaliserait les plus faibles.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité