• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jpm

jpm

Consultant informatique spécialisé en fiscalité et gestion du patrimoine. 
Partisan du revenu de base inconditionnel, c´est à dire un véritable revenu garanti versé chaque mois sans conditions de ressources à tous les résidents fiscaux d´un pays, qui permette à chacun d'exister et de participer librement à la vie de la société.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base
http://revenudebase.info/
https://www.youtube.com/playlist?list=PLkzjbW_sNXE_fywK-iKQ0HJF_DcMRQTNG
 
Véritable revenu d´existence, le revenu de base inconditionnel pourrait se décomposer en un revenu universel et inaliénable de 500 euros par mois, financé par une contribution spécifique sur tous les revenus, et une allocation logement universelle de 250 euros financée par une taxe sur tous les patrimoines nets (actifs moins dettes).
 
Au total une allocation individuelle et inconditionnelle de 750 euros par mois remplacerait les minima sociaux et les aides au logement tout en maintenant un habitat social accessible de qualité et en conservant la sécurité sociale pour tous ainsi que les droits acquis que sont le chômage et la retraite. Elle serait versée aux personnes et non aux ménages et resterait cumulable avec les autres revenus, notamment les revenus d´activité. La moitié, soit 375 euros par mois, serait versée pour chaque enfant directement aux parents ou aux tuteurs légaux en lieu et place des actuelles allocations familiales.
 
Ainsi avec un revenu de base de 750 euros, un couple non propriétaire avec un enfant mineur dont les deux conjoints travaillent au SMIC (actuellement 1120 euros non imposables chacun), recevrait chaque mois deux fois 750 euros plus 375 euros pour l´enfant, soit 1875 euros sans conditions de ressources. Les parents pourraient ensuite cumuler ce montant garanti avec leurs deux salaires nets de 1120 euros moins la contribution spécifique de 30%, soit deux fois 784 euros. Au final le couple disposerait chaque mois de 3443 euros pour vivre dont 1875 euros garantis quoi qu’il arrive.
 
Un prélèvement à la source de 30% sur tous les revenus dès le premier euro, y compris sur les revenus du patrimoine, entrainant la suppression des niches fiscales, et une taxe annuelle de 1.5% sur les actifs nets des ménages suffisent à assurer le financement et la généralisation d´un revenu de base inconditionnel de 750 euros par mois à l´ensemble des citoyens français. L´augmentation de la fiscalité compense en partie le montant de l´allocation pour les revenus modestes et les patrimoines moyens tout en la dépassant amplement pour les gros revenus.
 
Loin d´être une utopie, ce mode universel de redistribution des richesses permettrait de lutter efficacement contre la pauvreté et l´exclusion. Il favoriserait la dignité et le retour à l´emploi de toute une génération d´exclus tout en permettant de choisir librement son engagement dans la société marchande. Au final toute la société serait gagnante.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/01/2012
  • Modérateur depuis le 17/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 2229 1464
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1008 1008 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • jpm jpm 7 février 2017 09:33

    @EngelLudo

    500 milliards par an représentent donc une distribution automatique de 725 euros par mois au 50 millions d´adultes en France et la moitie, soit 362 euros aux enfants mineurs. Cela représente à peu près 25% du PIB... ce qui me semble un objectif souhaitable. C´est d’ailleurs un peu moins que l´actuel budget national de la protection sociale qui est de 700 milliards mais plus que le budget de l´Etat qui lui est de 300 milliards.

    Par contre, qui vous dit que ces montants ne seront pas financés, par des cotisations spécifiques. Dans ce cas, il serait tout a fait possible de ne pas aggraver le déficit du pays, ce que je vais essayer de démontrer briévement ci-dessous.

    Personnellement, afin de ne pas trop chambouler l´économie dans une premier temps tout en montant que c´est possible, je commencerais par un revenu universel plus bas, aux alentours de 500 euros par mois pour les adultes et la moitie pour les enfants. Cela correspond plus ou moins à l´actuel RSA.

    Nous aurions donc une distribution de 500 * 12 * 52 + 250 * 12 * 15 = 347 milliards par an.

    Maintenant, considérez un prélèvement à la source de 30% sur tous les revenus nets des français, qui oscillent entre 1200 et 1400 milliards par an, vous obtiendriez entre 360 et 420 milliards. Il serait donc tout à fait possible de financer ce revenu de base de 500 euros par mois, sans toucher à la protection sociale actuelle, qui resterait financée… puisque ce prélèvement de 30% se ferait sur les revenus nets de cotisations sociales.

    Curieusement on s´aperçoit que la progressivité actuelle des deux premières tranches de l´impôt sur le revenu, représente déjà (9710 * 14 % + 26818 * 16% = 5650 euros par an) 471 euros par mois. En prélevant 30% dès le premier euro, on récupèrerait ce montant… et cela ne changerait donc pas grand-chose pour les contribuables aisés qui toucherait d´un cote leur revenu de base de 500 et payerait d´un autre coté plus d´impôts.



  • jpm jpm 6 février 2017 17:35

    @Sparker

    Nous sommes bien daccord qu´un revenu de base inconditionnel ne doit pas etre vu comme un cheque de solde de tout compte. Il faut bien evidemment conserver des services sociaux et des aides a l´insertion pour ceux qui en auront toujours besoin.

    Il faudra aussi continuer de proposer des emplois proteges pour integrer ceux qui ont parfois du mal avec l´economie marchande. C´est pour cela qu´il ne faut pas trop compter sur des economies dans le domaine du social pour le financer, meme s´il est clair qu´avec un versement inconditionnel, un certain nombre de controleurs des sevices sociaux devront se former pour retrouver une utilité sociale smiley

    Par contre, le versement systematique et inconditionnel d´un revenu de base tous les mois et tout au long de la vie, permettra aux gens de faire de vrais projets, sans risque de radiation ni de stigmatisation.



  • jpm jpm 6 février 2017 17:01

    @carnac

    Je comprends aussi le pragmatisme de Hamon... mais si je maintiens qu´il denature un peu beaucoup le concept de revenu universel. Je parlerais plutot simplement d´extension du RSA aux moins de 25 ans (ok ca fait moins vendeur sur le plan electoral mais c´est plus proche de la realite). Il faudrait donc attendre sa grande conference citoyenne pour comprendre ce qu´il propose reelmement comme revenu de base inconditionnel, qui ne soit pas categoriel.

    Personnellement je penche aussi davantage vers le programme de la France Insoumis, qui me parait plus construit et plus coherent. Je regrette seulement leur blocage de principe sur le revenu de base et leur confusion avec le salaire a vie de Bernard Friot. Dommage ils auraient pu faire un petit effort supplementaire de remise a jour de leur programme de 2012 pour integrer cette nouvelle donne smiley



  • jpm jpm 6 février 2017 15:49

    Merci pour ce parallele tres pertinent entre ces trois visions du travail... ou plutot de l´accompagnement du chomage smiley

    Personnellement, je suis pour la mise en place le plus rapidement possible d´un revenu de base, car cela me semble une bonne chose, pour les gens mais aussi pour l´économie. Je ne pense pas que ce Revenu de base devrait remettre en cause l´indemnisation actuelle du chomage, mais plutot la completer et permettre aux gens qui le souhaitent de choisir leur degre d´activité.

    Malgré tout, j´ai des doutes sur l´approche de Benoit Hamon, car en limitant son RU aux jeunes et aux bénéficiaires du RSA, cela confirmerait l´impression que le revenu de base serait un cadeau sans contrepartie pour ceux qui ne travaillent pas. C´est pourquoi je pense, que tant qu´à commencer petit bras, c´est à dire au niveau du RSA, pourquoi ne pas généraliser la mesure à tout le monde, et faire du même coup l´inévitable réforme fiscale... qui permettra de financer la mesure... et de justifier et de simplifier le passage au prélèvement à la source.

    En gros, j´ai peur qu´avec un Revenu Universel trop ciblé... on renforce le sentiment de stigmatisation de l´assistanat... alors qu´un revenu de base inconditionnel versé à tous les citoyens, y compris les travailleurs, riches ou pauvres, permettrait d´éviter cela.

    Je suis effectivement pour que le revenu de base soit cumulable avec les revenus d´activité, tout comme l´est le RSA activité aujourd´hui, car je pense que tout travail mérite salaire. Mais comme tous les revenus participeront également au financement de cette mesure… ces derniers seront diminué d´autant, ce qui réduira l´impact sur l´économie.

    Je pense surtout que nous ne sommes pas prêts à nous passer du travail des êtres humains et les gens auront toujours besoin de se réaliser dans le travail. Il faut donc continuer de récompenser les efforts de ceux qui continueront de produire les richesses. Avec un revenu de base cumulable dès le premier euro gagné, cela favorisera le choix des activités à temps partiel… ou fractionnées sur l´année ou la vie professionnelle.



  • jpm jpm 6 février 2017 14:20

    @babadjinew

    Dans la mesure où le revenu de base me semble une bonne chose, pour les gens mais aussi pour l´économie, je suis évidemment pour sa mise en place le plus rapidement possible.

    Malgré tout, je dirais qu´en limitant le RU aux jeunes et aux bénéficiaires du RSA, cela commencerait plutôt mal... car cela confirme l´impression que le revenu de base serait un cadeau sans contrepartie pour ceux qui ne travaillent pas. C´est pourquoi je pense, que tant qu´à commencer petit bras, c´est à dire au niveau du RSA, pourquoi ne pas généraliser la mesure à tout le monde, et faire du même coup l´inévitable réforme fiscale... qui permettra de financer la mesure... et de justifier et de simplifier le passage au prélèvement à la source.

    En gros, j´ai peur qu´avec un Revenu Universel trop ciblé... on renforce le sentiment de stigmatisation de l´assistanat... alors qu´un revenu de base inconditionnel et versé à tous les citoyens permettrait d´éviter cela.

    Je suis effectivement pour que le revenu de base soit cumulable avec les revenus d´activité, tout comme l´est le RSA activité aujourd´hui, car je pense que tout travail mérite salaire. Mais comme tous les revenus participeront également au financement de cette mesure… ces derniers seront diminué d´autant, ce qui réduira l´impact sur l´économie.

     

    Je pense surtout que nous ne sommes pas prêts à nous passer du travail des êtres humains et les gens auront toujours besoin de se réaliser dans le travail. Il faut donc continuer de récompenser les efforts de ceux qui continueront de produire les richesses. Avec un revenu de base cumulable dès le premier euro gagné, cela favorisera le choix des activités à temps partiel… ou fractionnées sur l´année ou la vie professionnelle.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité