• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Krokodilo

Krokodilo


Médecin généraliste, je m’intéresse à tous les sujets sur lesquels je n’ai aucune compétence, ce qui me laisse un large champ d’intervention. A l’époque où j’enquêtais sur les OVNI, j’ai percé le grand secret de la zone 51 : les extra-terrestres sont effectivement venus sur Terre, mais ils ont trouvé l’anglais trop difficile et sont repartis. Depuis, je m’intéresse à la question des langues, de la communication internationale et de l’espéranto.


Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2006
  • Modérateur depuis le 09/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 212 4514 13991
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 268 208 60
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Krokodilo Krokodilo 3 février 2020 19:03

    La propagande d’une certaine élite entretient le mythe de l’anglais facile, alors même que linguistes et instructions officielles de l’Education nationale le reconnaissent difficile, particulièrement à cause de sa phonétique irrationnelle (sans aucune logique ni règle). Le niveau réel en anglais n’a fait l’objet d’aucune étude dans la population adulte, ni même post-bac (seuls existent les résultats d’une population particulière genre TOEFL), les résultats mesurés honnêtement sur l’échelle des langues (outil approximatif néanmoins utile si on daignait s’en servir) seraient trop mauvais ! C’est sujet sur lequel pullulent propagande, mensonge et idéologie. Comme Télérama qui dans son dossier faisait du niveau d’anglais un problème essentiellement pédagogique, alors qu’il est essentiellement politique !



  • Krokodilo Krokodilo 19 novembre 2019 20:10

    @L’Astronome c’est un dialogue de sourds parce qu’on ne sait pas de quoi on parle en disant « apprendre une langue. » A quel niveau ? Ce flou arrange beaucoup de monde, la preuve : il n’existe aucune étude sur le niveau en langue de tel ou tel groupe (hormis les tests d’admission type TOEFL, population bien spécifique), alors même qu’on dispose depuis quelques années d’un outil (plus ou moins fiable selon qu’il est manié honnêtement ou pas), le CECRL (cadre commun). Si on le faisait, çà on verrait que la plupart des gens qui croient parler anglais sont à un niveau très faible (comme moi), alors « apprendre » une 2e ou 3e langue... On est pas tous destinés à passer les concours de fonctionnaires de Bruxelles, ou d’interprètes.



  • Krokodilo Krokodilo 19 novembre 2019 09:24

    @L’Astronome Pour le coup, oui, il me semble qu’on est dans l’utopie. Ca me rappelle les recommandations officielles de l’UE au travers de ses rapports sur le « multilinguisme » : il faut apprendre une langue « internationale » (aka l’anglais), la langue de ses voisins (politesse), éventuellement l’allemand (premier partenaire commercial), la langue régionale (politesse et politiquement correct), pourquoi pas une autre langue internationale (aka le chinois qui monte en puissance) ... Ils ne disent rien sur le violon, le jardinage, l’informatique ! Totalement irréaliste, profonde hypocrisie pour cacher que le multilinguisme est un échec, et que l’anglais est de fait la langue de l’UE, alors même que la GB quitte le navire... C’est un sujet tabou.



  • Krokodilo Krokodilo 18 novembre 2019 19:50

    @ZXSpect C’est déjà extraordinaire qu’on vous l’ait présenté ! Maintenant, c’est anglais obligatoire dès la salle d’accouchement (presque : diverses écoles font de l’initiation à la maternelle). Une sympthique utopie ? Ca dépend du sens : l’Eo n’est pas une utopie, puisqu’il n’est ni imaginaire ni ni dans le futur. Par contre l’utopie serait qu’un gouvernement ou une institution de premier rang le soutienne, ne serait-ce qu’à l’essai par exemple à l’école au primaire pendant un an. Actuellement, i lest reconnu (par l’ONU, par Bruxelles) mais pas réellement encouragé. Une ONG songeait à l’ituiliser pour ses troupes d’origines diverses, mais je ne sais pas où ça en est encore un pseudo-anglais médiocre je suppose.



  • Krokodilo Krokodilo 18 novembre 2019 19:40

    @L’Astronome Oui, mais souvent quand ça a l’air simple, il y a une (grosse) complication quelque part ! Les tons du chinois, c’est balèze, ça ne me paraît pas adapté à une langue de communication équitable et simple (mais pas simpliste), de même que l’anglais est plombé par sa phonétique irrationnelle et sa dialectisation.
    (Il y a qq années sur AVox, j’ai fait un article sur les difficultés relatives des langues. La comparaison comme on pèse des légumes est impossible, par contre identifier les critères qui entraînent des difficultés est facile ; les tons, phonétique irrationnelle (angl), les temps verbaux (Fr), les déclinaisons (russe), les sons particuliers, etc.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité