• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Krokodilo

Krokodilo


Médecin généraliste, je m’intéresse à tous les sujets sur lesquels je n’ai aucune compétence, ce qui me laisse un large champ d’intervention. A l’époque où j’enquêtais sur les OVNI, j’ai percé le grand secret de la zone 51 : les extra-terrestres sont effectivement venus sur Terre, mais ils ont trouvé l’anglais trop difficile et sont repartis. Depuis, je m’intéresse à la question des langues, de la communication internationale et de l’espéranto.


Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2006
  • Modérateur depuis le 09/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 191 4423 13487
1 mois 1 15 53
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 266 206 60
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Krokodilo Krokodilo 25 octobre 16:05

    Bonjour Zen, d’accord aussi. Justement il y a 2 jours sur France-culture, un chercheur de ce domaine (j’ai oublié son nom) présentait le thème et un livre, mais je dois dire qu’il reconnaissait bien volontiers que ces « sciences » n’en étaient qu’aux balbutiements. Et donc on peut déduire qu’elles ont fort peu d’applications pratiques, peu de choses qui puissent s’enseigner comme méthode. Et perso, ce qui m’agace aussi c’est quand on les interroge sur les langues étrangères, ils se basent sur une espèce d’âge limite en-dessus duquel on ne pourra avoir le même niveau que des natifs(vers 6 à 8 ans), justifiant ainsi l’anglais imposé à tous dès 6 ans et les films en VO ! Sans aucun débat sur la légitimité de l’anglais, ni sur les contre-exemples (j’en connais) de gens ayant un meilleur niveau des bien des Français, alors même qu’ils confirment que la fameuse plasticité cérébrale est grande jusqu’à la fin de l’adolescence ;



  • Krokodilo Krokodilo 20 octobre 22:11

    @pessoa bonsoir aussi, le bilinguisme précoce scolaire pose aussi le problème du choix : faut-il imposer telle ou telle langue ou proposer ?



  • Krokodilo Krokodilo 20 octobre 20:34

    Par contre, l’article détaille bien le problème logistique énorme que pose tout enseignement bilingue, et même tout enseignement de langues étrangères. De même que la question sociale et politique (quelle utilité, choix entre allemand et alsacien,etc.)



  • Krokodilo Krokodilo 20 octobre 20:19

    Libre à chacun de militer pour sa cause (chacun plaide pour sa paroisse comme le dit la sagesse populaire), mais il est dommage de baser l’argumentaire sur des erreurs et mensonges scientifques. A peu près tout le chapeau de l’article est faux : le bilinguisme précoce est un avantage cognitif, ou, mais comme le serait n’importe quel apprentissage (violon, jardinage, calcul, etc.). Il ne protège pas des maladies neurodégénératives, pas plus que la continuation de la lecture ou de n’importe quelle activité intellectuelle. Les études cliniques sérieuses sont très difficiles dans ce domaine du fait de la difficulté à isoler un facteur , à constituer des groupes témoins et sur des dizaines d’années. Bien au contraire, une étude reconnue avait étudié en Allemagne le niveau scolaire d’enfants pratiquant le turc à domicile (bilinguisme familial) : résultat :aucune différence. Que ce soit en faveur des langues régionales ou surtout de l’anglais, beaucoup de gens du milieu propagent des demi-vérités qui relèvent plus de la conviction et du dogme que des études scientifiques. J’en avais fait plusieurs articles il y a longtemps sur Avox, en indiquant de nombreuses références. Rien n’ a changé depuis, sinon que l’anglais a encore gagné du terrain... C’est un sujet bien plus politique que pédagogique.



  • Krokodilo Krokodilo 18 octobre 12:12

    @L’Astronome Oui, un de ceux qui m’agacent le plus, pourtant ancien, c’est « supporter son équipe » plutôt que soutenir. C’est pourtant vrai que ça va bien avec les supporters, et que les souteneurs serait gênant ! Toutes les langues sont pleines d’incohérences. Dans l’article, j’ai oublié le relativement récent « wedding planner » pour organisateur de mariage - y en a trop !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès