• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Krokodilo

Krokodilo


Médecin généraliste, je m’intéresse à tous les sujets sur lesquels je n’ai aucune compétence, ce qui me laisse un large champ d’intervention. A l’époque où j’enquêtais sur les OVNI, j’ai percé le grand secret de la zone 51 : les extra-terrestres sont effectivement venus sur Terre, mais ils ont trouvé l’anglais trop difficile et sont repartis. Depuis, je m’intéresse à la question des langues, de la communication internationale et de l’espéranto.


Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2006
  • Modérateur depuis le 09/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 225 4588 14328
1 mois 1 7 12
5 jours 0 3 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 268 208 60
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Krokodilo Krokodilo 7 décembre 11:18

    Se pose aussi la question de la motivation des troupes. Hormis les bataillons d’enragés, le gros des soldats, eux-mêmes russophones, conscients des difficultés économiques de leurs familles et de l’Ukraine en général, pas forcément dupes de la propagande officielle, seront réticents à aller se faire trouer la peau pour récupérer le Donbass en combattant des Ukrainiens, et encore moins motivés si la Russie intervient.

    Ce rappelle une des premières blagues sur la question : « Pourquoi est-ce que la Russie est responsable ? Parce que ce sont des Ukrainiens qui se battent contre des Ukrainiens sur le sol ukrainien... »



  • Krokodilo Krokodilo 4 décembre 21:43

    Il y a en ce moment dans nos médias, télés et journaux, une recrudescence d’articles sur le thème de « la Russie masse des troupes à la frontière, aie aie aie... ils vont re-envahir l’Ukraine » (oui,exemple récemment l’Obs : « Faut-il craindre une nouvelle invasion russe en Ukraine ? »). ce peut être effectivement une stratégie pour désigner l’agresseur par avance en cas d’intensification militaire de la part de Kiev.

    Mais en même temps, la vérité de la situation semble se diffuser : il y a qq jours sur France-info, radio on ne peut plus atlantiste, lors d’un débat, deux intervenants sur quatre ont rappelé la promesse trahie de ne pas étendre l’Otan à l’est, cité l’achat et l’usage de drones, le refus de Kiev de commencer à travailler les accords de Minsk.Sur Marianne aussi, un entretien qui ménage tout le monde, genre il faut dialoguer avec toutes les parties. Et comme toujours, un déficit de vraies infos, que des analyses, des éditos... sauf ici, bravo !

    Perso, je crois que plus Kiev tarde à mettre en oeuvre Minsk, plus la fédéralisation (qui est plus ou moins implicite dans Minsk) sera difficile à faire accepter à la population qui a souffert, plus on se rapprochera d’une partition, avec rattachement ou micro-Etat tampon. Kiev sait que l’ouest aussi voudra une certaine autonomie, et la liberté linguistique, alors que Zelensky se faisait fort de retrouver l’unité territoriale passée... Mais je ne suis moi aussi qu’un « stratège en chambre » !



  • Krokodilo Krokodilo 4 décembre 21:21

    @yakafokon Effcetivement, les USA, la Pologne et les baltes, ne veulent pas d’un rapprochement économique entre l’UE et la Russie, ni politique ni culturel, alors même que nous sommes bien plus proches culturellement de la Russie que de tout le Maghreb, la Turquie, et toute la péninsule arabique.



  • Krokodilo Krokodilo 1er décembre 17:59

    @I.A. Il paraît que le genre des mots déconcerte les élèves à l’étranger (les apprenants en jargon) car il n’a ni règle ni logique. L’exemple que je trouve le plus frappant et le plus amusant (il a été remarqué par d’autres), c’est « la » sentinelle : un garde impressionnant, fusil à l’épaule, qui contraste avec un article féminin. A chaque langue ses difficultés, mais toutes n’ont pas celle-ci. La foule, c’est pas mal aussi, je retiens !



  • Krokodilo Krokodilo 30 novembre 09:35

    @Bertrand Loubard ... !! Je ne connaissais pas ce mot de Godard.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité