• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Krokodilo

Krokodilo


Médecin généraliste, je m’intéresse à tous les sujets sur lesquels je n’ai aucune compétence, ce qui me laisse un large champ d’intervention. A l’époque où j’enquêtais sur les OVNI, j’ai percé le grand secret de la zone 51 : les extra-terrestres sont effectivement venus sur Terre, mais ils ont trouvé l’anglais trop difficile et sont repartis. Depuis, je m’intéresse à la question des langues, de la communication internationale et de l’espéranto.


Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2006
  • Modérateur depuis le 09/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 225 4588 14328
1 mois 1 7 12
5 jours 0 3 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 268 208 60
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Krokodilo Krokodilo 20 juin 15:40

    @Fergus La meilleure façon de valoriser le français était de défendre son rang dans la guerre des langues qui a sévit au sein de l’UE au minimum d’en rester à trois langues de travail. Bien sûr, l’espéranto serait le meilleur choix pour une langue véhiculaire de l’union, ou, à défaut, l’espagnol ou l’italien, plus régulier sur le plan phonétique vous savez que j’en ai parlé ici. Au moins vous reconnaissez que tout ça est le résultat de rapports de force politiques et économiques entre les pays.



  • Krokodilo Krokodilo 20 juin 15:34

    @Eric F Au contraire, c’est très symbolique de la place grandissante accordée à l’anglais dans son rôle de langue officieuse de l’UE, alors même qu’il n’est la langue officielle d’aucun pays membre (pas même l’Irlande). Depuis la création de l’UE, chaque pas en faveur de l’anglais a pu être présenté comme anodin, on a dit qu’on exagérait, que c’était pas si grave, que l’UE tendait au plurilinguisme, etc. Cette nouvelle CNI est une représentation physique d’un abandon de souveraineté, et des mensonges répétés sur le plurilinguisme. Il a toujours été évident qu’une langue commune était nécessaire à un fonctionnement plus ou moins fédéral de l’Union. Cela s’est fait sans étude technique (quelles langues seraient les plus adaptées à ce rôle), sans débat citoyen ou parlementaire, sans vote démocratique, selon la loi du plus fort et avec la complicité des médias et des milieux pédagogiques certains par naïveté, d’autres sciemment. Ces deux milieux détestent l’expression « guerre des langues », pourtant nous l’avons vécue en direct pendant plus d’une décennie !



  • Krokodilo Krokodilo 20 juin 15:23

    @ Samson.Merci de cette revue détaillée des méandres du plurilinguisme structurel. Depuis plus de 15 ans, l’UE prétend promouvoir le plurilinguisme européen, et les milieux pédagogiques sont naïvement tombés dans le panneau en acceptant et répercutant le dogme alors que, dans le même temps, tout était fait pour que l’anglais devienne de fait la langue de l’UE, dont la catastrophique réforme « des » langues à l’école primaire – j’en ai souvent parlé ici. Or, à l’évidence, les exemples divers de plurilinguisme national montrent tous, sans exception, que c’est à la fois complexe et difficile : Belgique certes, mais aussi de nombreux pays d’Afrique (scolarité dans une autre langue que le dialecte familial), Inde et même Suisse. Je ne dis pas que c’est impossible mais les milieux pédagogiques ont été assez naïfs pour croire que c’était l’idéal de l’UE ! A un moment, les recommandations officielles étaient d’étudier sa langue nationale+ une langue régionale+ l’anglais+ une langue du pays voisin (allemand, espagnol par exemple), voir en plus une autre « grande langue internationale » -chinois, russe, portugais) ! Dans le plus grand déni de la réalité, du niveau visé, des capacités de chacun, du temps nécessaire pour un niveau « fluent » (qui est en fait un niveau moyen), de la motivation (tout le monde n’en a pas l’envie et n’en ressent pas le besoin). Bref, on se fait enfumer depuis le début ! Il faut rappeler que l’avant-projet de réforme du primaire indiquait clairement initiation à l’anglais... (source dans mes articles de l’époque) Et maintenant, nous avons un président qui ne parle pas toujours en français dans ses fonctions officielles.



  • Krokodilo Krokodilo 18 juin 17:47

    Pareil : merci pour la traduction d’un entretien qui nous change un peu du ronronnement assez creux et répétitif de nos infos, sauf exception, qui ne nous donnent qu’une seule vision de ces sujets. VP a de la répartie ou ses dossiers sont bien préparés, renvoyer Guantanamo et les prisons secrètes de la CIA, à la question sur les droits de l’homme, c’est bien vu. J’ai été étonné qu’Assange ne soit pas cité à cette occasion. Est-ce que les médias russophones parlent de son cas ?



  • Krokodilo Krokodilo 12 juin 16:59

    Très intéressant, un point de vue que nos principaux médias ne reprendront pas, ou au mieux résumeront en une phrase... préférant gloser à l’infini sur le grand show européen de Biden.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité