• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lisca

lisca

Merci à tous ceux qui me lisent. Ce que je suis n'est pas important, que dire ?
J'ai beau chercher... J'ai un CV quelque part, mais où ? Je l'ai trimballé d'un pays à l'autre et il est resté sur un siège d'avion.

Tableau de bord

  • Premier article le 18/03/2008
  • Modérateur depuis le 14/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 39 674 612
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 403 314 89
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • lisca lisca 26 août 2017 15:22

    "Et quand la plaignante, ou son avocat(e), ont eu l’imprudence d’utiliser les mots tabou, « perversion », et « narcissique », elle peut même se faire sévèrement châtier...« 
    Et à raison ! La victime doit décrire les faits, pas juger l’adversaire. Elle n’est pas psychiatre.
    Le pendant du parano ou du PN, c’est »la victime".
    Qui peut être innocente, avoir (parfois) un penchant maso, ou au contraire (eh oui), être une sainte-nitouche de première, toute contente d’utiliser l’idéologie pleurnicharde-victimaire qui développe et encourage si bien le fayotisme !
    Ah les petites fayotes (mais on trouve aussi des fayots). Sournoises, harceleuses, si mignonnes, si attendrissantes, si patientes et toujours en butte aux beaufs de l’univers ! Il n’y a pas très longtemps, on disait de ces gens, sans les psychologiser le moins du monde : menteur, menteuse, fourbe, hypocrite, brutal(e), rusé(e), sans scrupules, voyou, voyouze, escroc, et pire encore. Sans langue de bois, et en privé.
    La littérature regorge de ces personnages. Heureusement, sinon on s’ennuierait.
    https://www.youtube.com/watch?v=nlGdDGlXXcg
    Depuis que le monde est monde, elles s’entendent à rouler dans la farine ces gros naïfs de bonshommes, qui ne comprennent rien par nature aux méandres cérébraux très imbriqués de leurs compagnes. En s’appuyant sur tout ce qu’elles peuvent : une jugesse misoandre, un discours lacrymal, des preuves inventées, un gosse ou même deux, leur mère, leur soeur, leur frère, des mensonges éhontés !
    Les PN et les paranos sont devenus autant féminins que masculins. Le PN est plutôt riche, politicien, médiateux, commerçant, communiquant. Le (la) parano est moins pourvu(e). Il ou elle a peur de perdre. Le (la) PN n’a pas froid aux yeux, et vous ment dans la gueule : tout le système le soutient ! Bien décrit dans l’article.



  • lisca lisca 26 août 2017 15:00

    Merci pour cet article très bien documenté.
    Et tout à fait d’accord avec Maurice Blanchot !



  • lisca lisca 24 août 2017 13:44

    Merci pour cet article et pour son écriture.



  • lisca lisca 24 août 2017 12:45

    @lisca
    D’accord en ce qui concerne les gamins.



  • lisca lisca 24 août 2017 12:31

    @FreeDemocracy
    L’article très intéressant et très informatif sur la vilaine Lulu, bien supérieur à la moyenne des articles autorisés, n’a pas passé la modération, sans doute parce qu’il va au coeur du système pervers qui nous entraîne dans une spirale de ruine matérielle et civilisationnelle.
    Merci à vous pour avoir collecté toute cette information et nous en avoir fait part dans une forme impeccable.
    Il y a des gens très peu nombreux qui décident au-dessus des modérateurs enregistrés sur Agoravox de la parution d’un article, de son sabotage (par accumulation de votes bidon négatifs) de sa mise à l’écart, ou au contraire de sa mise en valeur. Il y a diverses méthodes pour y parvenir, finalement assez naïves mais encore efficaces. Un auteur occulté est en général quelqu’un qui pose les vraies questions, sans trop de détours. Un auteur favorisé est en général plutôt tiède, s’avance juste un peu, et se réfugie bien vite dans l’étable où il est sûr de trouver les bêee du troupeau et l’approbation des chiens de garde.
    Agoravox n’est évidemment pas démocratique dans son fonctionnement. C’est aussi une société commerciale et de com, qui étudie les tendances « sociétales ».
    Nous en sommes tous ici un peu les cobayes.
    Mais tant pis. L’info passe malgré tout, ne serait-ce qu’à doses homéopathiques.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Statues et statuts : Première Dame
  2. Les Marmots de Soros
  3. Macronus Augustule
  4. Ce Mec




Palmarès