• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lisca

lisca

Merci à tous ceux qui me lisent. Ce que je suis n'est pas important, que dire ?
J'ai beau chercher... J'ai un CV quelque part, mais où ? Je l'ai trimballé d'un pays à l'autre et il est resté sur un siège d'avion.

Tableau de bord

  • Premier article le 18/03/2008
  • Modérateur depuis le 14/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 42 695 710
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 446 355 91
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • lisca lisca 3 septembre 2017 01:16

    Il y a un phénomène de réaction à toutes les pornographies, lié au dégoût : le désintérêt complet pour le sexe.
    Des milliards d’êtres humains polluent l’environnement, la masse s’appauvrit globalement. Quand on est un minimum éduqué, on n’a pas envie de se reproduire.
    Ajouté à toute cette pornographie qui se déverse en poubelle.
    Un certain nombre de jeunes non accros au porno (les jeunes normaux) s’intéressent donc à s’autonomiser au maximum (leur carrière possible ou non) plutôt qu’à se rouler à deux dans une herbe piétinée.
    Un trop grand nombre d’expériences éphémères ou de partenaires idiot(e)s ou grossier(e)s finit par les décourager. Et l’amour là-dedans ?
    Sans amour, mieux vaut rester avec soi-même qu’avec machin ou chose. Horreur de la promiscuité.
    C’est une tendance réelle, en plein essor dans les endroits développés à forte densité de population. Trop de populo dépeuple. Regardez dans le métro : on se fuit !



  • lisca lisca 2 septembre 2017 23:54

    @Jelena
    Difficile en effet d’imaginer l’avenir du Kosovo.
    Trump ne décide pas vraiment, et n’a pas vraiment de caractère. Pour que l’OTAN dégage du Kosovo (c’est l’OTAN le véritable occupant, entouré d’une populace qui ne le menace en rien et lui a servi de sous-armée, les voyous sont serviles, contrairement aux braves gens) il faudrait que l’organisation n’ait plus les moyens d’entretenir troupes et matériel sur place.
    Ou qu’il y ait un accord avec Vladimir auquel l’OTAN céderait l’influence sur la région, comme au temps de l’URSS.
    Ou les deux ensemble.
    Ou que la région s’agite et que les US décident qu’elle n’est pas rentable et qu’ils l’abandonnent à l’UE, qui n’est qu’un club de bureaucrates incapable de gérer la question.
    Bref difficile de faire des prédictions !
    Bien sûr on peut rêver, bien sûr les miracles existent. Espérons.
    Et c’est exact, le sort des Albanais dépend presque entièrement de la Turquie ou de l’OTAN. Ils n’ont pas de libre arbitre, pas de pouvoir de décision, seulement celui de nuire (on parle des trafiquants et autres criminels, hélas assez répandus aujourd’hui au Kosovo) à court terme à des victimes désignées.
    L’UE qui a aidé à les répandre, eux et leurs trafics, dans toute l’Europe est probablement leur grand espoir, mais l’UE est un vieux machin qui prend l’eau, et ils ne sont pas les seuls à charger le rafiot.
    De toutes façons, l’avenir ne rigole pas.
    C’était le pessimisme nocturne. Demain sera un autre jour !



  • lisca lisca 2 septembre 2017 23:04

    « Nos jeunes sont attirés de plus en plus massivement et de plus en plus tôt, aux marges de ces économies parallèles »
    Ce ne sont pas NOS jeunes forcément.
    Dans les années soixante, les gens étaient plutôt pudiques et ne comprenaient carrément pas les allusions salaces des animateurs rigolards lors de « caméras cachées ».
    La chanson de France Gall « les sucettes à l’anis » était innocente pour l’immense majorité des gens, qui s’en portaient fort bien et la fredonnaient sans aucune arrière-pensée.
    Maintenant, les insuffisances émotionnelles et physiologiques de tarés au pouvoir ont déteint sur la population qui pense trop à ses orifices, ou s’imagine qu’on en parle et qu’on y pense à tout bout de champ. Au cas où elle voudrait penser à autre chose, on lui balance du prorno à pleines louches, en pleine gueule, jusque dans la rue.
    Et même au bois de Vincennes où on avait une rue entière pleine de prostituées, et où la mairesse de Paris vient d’imposer un camp inutile, bouffeur d’espace vert et clos (donc privatisé) de nudistes, généralement vieux et moches.
    C’est répugnant, le porno, c’est sinistre. C’est polluant.
    A qui ça rapporte ? Qui le promeut ? Quels esprits vides le supportent ?
    Qu’est-il arrivé au pays France ? On le croirait violé.



  • lisca lisca 2 septembre 2017 22:53

    Un article touchant. Que sont mes amis devenus.
    Merci Nabum.



  • lisca lisca 2 septembre 2017 19:25

    « Cette connerie de langue ». Vous parlez de la vôtre ? déficiente à l’oral comme à l’écrit.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Un Beau Couple
  2. Racisme à la Loupe
  3. Patate Chaude




Palmarès