• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lisca

lisca

Merci à tous ceux qui me lisent. Ce que je suis n'est pas important, que dire ?
J'ai beau chercher... J'ai un CV quelque part, mais où ? Je l'ai trimballé d'un pays à l'autre et il est resté sur un siège d'avion.

Tableau de bord

  • Premier article le 18/03/2008
  • Modérateur depuis le 14/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 39 674 612
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 404 315 89
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • lisca lisca 1er septembre 2017 09:23

    @Initiativedharman
    Le nucléaire est encore la meilleure solution, tous comptes faits.



  • lisca lisca 30 août 2017 19:06

    @Graal
    En effet l’article de Fergus n’a pas disparu, au contraire. Je le cherchais dans les titres au-dessous.
    La prochaine fois, je ferai attention.
    Je ne « démolis » pas cet article, qui est une bonne synthèse de la bio de Diana, et qui a demandé du travail. Il est intéressant pour tous ceux qui sont émus par le destin de Diana Spencer.
    C’est juste qu’il ne pose pas de questions et n’émet pas de doutes.
    Cette affaire est quand même pleine de nœuds.
    Les parents de Henri Paul, présenté comme le pochard qu’il n’a jamais été, ont écrit un livre sur la destinée étrange de leur fils. Explosif, lui.



  • lisca lisca 30 août 2017 16:58

    @zygzornifle
    Il ne s’agit pas de Diana, mais d’un crime d’Etat ou d’Etats.
    Facile de ramener cet événement à un fait-divers pour midinettes.
    Lui foutre la paix ? Dans les ruines des châteaux d’Europe, des fantômes reviennent pour demander justice. C’est seulement quand justice aura été faite qu’ils pourront reposer en paix.
    La France s’apprête à célébrer les vingt ans de sa mort quand même. Ce n’est pas tout à fait rien.
    Elle pourrait bien revenir en tirer certains par les pieds.
    C’est le zouave du pont de l’Alma qui doit en savoir des choses.
    Alma : l’âme en latin.



  • lisca lisca 30 août 2017 15:59

    L’article de Fergus sur « Patricia » est plus informatif.
    De même que les commentaires au-dessous.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-princesse-de-galles-nommee-196135
    Evidemment, l’article de Fergus, bien plus original, a disparu des pages de consultation d’Agoravox à la vitesse de la lumière, pour mettre en exergue cet article-ci qui aurait pu s’intituler : ce qu’on doit penser de la mort de Diana Spencer.
    Le tout bien présenté, bien documenté, bien illustré, pas de souci.
    Réponse : tout ce qu’il est convenu de penser, à partir de l’info officielle. A savoir : la pauvre, elle a eu un accident, c’est pas de bol quand même. Elle était bien sympathique, c’est une princesse du peuple, et son fiston second l’aimait beaucoup.
    Cette (alors jeune) femme a été assassinée (peut-être involontairement) en tout cas son accident a été provoqué. Les parents du conducteur Henri Paul sont certains que le flacon contenant son sang analysé, prétendu très alcoolisé, a été remplacé par un autre au laboratoire.
    Il s’agissait de la faire taire, et peut-être aussi d’empêcher de voir le jour un demi-frère ou une demi-sœur à moitié égyptien de William, héritier du trône d’Angleterre.
    Sources de ces suppositions fondées : l’enquête d’Al Fayed père, les déclarations préalables de Diana, le Daily Mail UK, et des quantités de crimes préalables sous faux drapeau.



  • lisca lisca 30 août 2017 12:13

    @ZenZoe
    Il y en a qui comprendront.
    Mais l’histoire peut être plus simple. Il y a aussi une théorie (avocat de Al Fayed) qui prévoit un accident provoqué par M15, M16 et plus, mais sans intention de tuer Diana, juste lui laisser un avertissement. Lu dans le Dailymail UK.
    Diana avait constaté auparavant, au moment de sa séparation d’avec Charles, qu’on avait trafiqué les freins de sa voiture, et elle avait eu peur.
    Et les Anglais en général, pas seulement « la City », de même que la famille royale, n’approuvaient pas du tout le dernier galant de Diana, sur la lancée de ses choix antérieurs (garde du corps...), qui leur paraissait trahir son rang, les attentes du « peuple » non favorisé, et son anglicité. Elle faisait juste avant sa mort l’objet d’une sorte de harcèlement médiatique, qui marchait fort. Elle n’était en fait pas du tout populaire à ce moment-là.
    On l’accusait aussi de « parler trop », ce qui nuisait aux affaires et à l’image de la GB. Et depuis longtemps.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Statues et statuts : Première Dame
  2. Les Marmots de Soros
  3. Macronus Augustule
  4. Ce Mec




Palmarès