• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lisca

lisca

Merci à tous ceux qui me lisent. Ce que je suis n'est pas important, que dire ?
J'ai beau chercher... J'ai un CV quelque part, mais où ? Je l'ai trimballé d'un pays à l'autre et il est resté sur un siège d'avion.

Tableau de bord

  • Premier article le 18/03/2008
  • Modérateur depuis le 14/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 42 695 710
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 446 355 91
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • lisca lisca 13 août 11:25

    @eric
    Je cours lire l’article, merci.



  • lisca lisca 13 août 11:20

    J’ai l’impression qu’on s’en prend aux pompiers. Tout en leur demandant de remplacer le samu, les amis, la famille…Les affaiblir pour imposer des corps privés payants ?

    J’ai dû parfois appeler les pompiers en urgence sur Paris : ils ont toujours été là, efficaces, rapides, professionnels, toujours polis et attentionnés.

    Vive les pompiers !

    Que ferons-nous quand seule madame Gromb répondra à nos appels ? Il faudra lui faire faire un stage sur une échelle d’incendie, qu’elle comprenne. Son service est superflu sinon abusif, se substituant aux services d’Etat. S’il reste privé, très bien, et que ça s’arrête là. Madame Gromb pourra soigner les gens de bonne compagnie dans l’entresoi.

    Nous autres préférons le service public et tenons à ce qu’il perdure.

    La police n’a pas à être remplacée par des benallas et les pompiers accusés ou affaiblis par des gens de loi et des commerçants. L’ordre public doit beaucoup au travail des policiers et des pompiers. Sans eux, nous serions dans un pays du tiers-monde à cent pour cent. Là-bas, la police se corrompt pour survivre et les pompiers mal équipés se foutent bien des malheurs des gens.



  • lisca lisca 13 août 07:36

    @Paul Leleu

    Beaucoup plus facile à lire que Zola, le roman Aubervilliers de Léon Bonneff, ouvrier lui-même, qui mourut jeune dans la terrible guerre de 14-18, de même que son frère.
    La vie des pauvres était très dure au quotidien. Le peuple existait en tant qu’entité culturelle, à la différence d’aujourd’hui. Cette culture commune le transcendait, lui rendait la dignité déniée par la pauvreté. Aujourd’hui, le « pauvre » vit mieux matériellement, mais n’est plus « du peuple ».
    L’oligarchie n’aime pas les pauvres, dont elle se fiche, elle aime appauvrir, pour pouvoir corrompre, et en vertu de la logique des vases communicants. Plus les classes moyennes se creusent, plus les 1% se gavent.
    Attali le crie haut et fort.
    Mais enfin il ne tient qu’à nous... Du moins à la fraction d’entre nous qui a les moyens économiques, spirituels et intellectuels d’agir, chacun à son niveau. Il ne faut pas baisser les bras si vite.
    Le gousset des vieux qui se vide, c’est de l’héritage en moins pour les jeunes. Il faut se sortir du selfie-texto.




  • lisca lisca 13 août 07:12
    Complétant cet article, des statistiques :
    Nos hommes, nous les femmes nous y tenons.
    A bas toutes celles et tous ceux qui les poussent au suicide.
    Ils méritent un monument.


  • lisca lisca 12 août 21:20

    @Ciriaco

    Vous êtes bien fielleux, vous.
    Quelque chose vous dérange sur le fond ?
    Pour le coup des baffes, je crois comprendre que vous menacez les gens qui ne marchent pas droit de censure punitive. Des baffes (?....) Pour.... ? Sexisme ? (! !!!...)
    Vous êtes dans le coup ?
    Elle est de vous la vidéo ?
    Vous travaillez chez Benalla ?
    Pensez printemps pour le prochain film, parce que ça manque de rigueur, vos scénarios.
    Ce monsieur qui se mire dans la glace de l’ascenseur !
    Oui oui, il a de beaux muscles !
    Trop drôle.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Un Beau Couple
  2. Racisme à la Loupe
  3. Patate Chaude




Palmarès