• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luc

Luc

Un baby-boomer. J’avais 20 ans en mai 68. J’ai regardé ce monde évoluer dans des directions qu’on pensait pertinentes au départ et qui, avec du recul, se sont révélées moins judicieuses que prévu.
J’ai beaucoup voyagé dans le monde entier, et j’ai ainsi appris qu’on faisait tous partie de la même humanité. Ce qui est moins évident à comprendre quand ne sort pas de chez soi et qu’on a peur de son voisin de palier.
Je suis un optimiste indécrottable. Mais j’avoue que, ces derniers temps, j’ai un peu de mal.
Actuellement, je vis en Provence, où je suis chef d’entreprise.
J’ai deux blogs. L’un est quotidien, Chez Luc (brèves de comptoir) et parle des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent. L’autre est tenu à jour moins régulièrement : Gaïa : bulletin de santé, il parle de notre planète, la Terre, qui subit un réchauffement climatique du fait de la surpopulation humaine.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/04/2005
  • Modérateur depuis le 22/05/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 146 48 1686
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Luc Luc 4 février 2006 16:12

    @ Natacha : J’ai été voir cet hommage, très sympa !!!

    @ misterachel : Si vous n’artrivez pas à lire le fichier .mov en lien sur l’article (il vous faut QuickTime pour ça), essayer le lien ci après.



  • Luc Luc 2 février 2006 19:47

    En relisant l’article avec du recul, je reconnais bien volontiers que l’image du Groenland associée au texte pouvait donner une interprétation plus « alarmiste » que la réalité des faits (le vrai sujet étant quand même l’importante prise de position de Tony Blair).

    Merci donc pour vos commentaires et pour les clarifications que cela a apporté à cette information.

    C’est vrai que l’info était déjà suffisamment alarmante comme ça, et que ce n’était pas la peine d’en rajouter ! smiley



  • Luc Luc 1er février 2006 22:02

    Les fontes des glaces au Groenland pendant l’été 2002 ont été tout à fait hors normes.

    « Cette année-là, la fonte était tellement en avance et tellement intense - ça m’a vraiment sauté aux yeux. Je n’ai jamais vu la fonte saisonnière des glaces se produire aussi haut sur la calotte glacière auparavant, et cela n’a jamais débuté aussi tôt durant le printemps » dit Konrad Steffen, directeur de recherches au Cooperative Institute for Research in Environmental Sciences (CIRES) à l’Université du Colorado.

    Vous « n’aimez pas cette carte », et pourtant elle est issue de l’étude suivante : Vanishing Ice (Earth Observatory - 7 mai 2003)

    Vous pouvez vous référer aussi aux articles suivants sur même sujet :
    1. ARCTIC SEA ICE SHRINKING, GREENLAND ICE SHEET MELTING, ACCORDING TO STUDY (The National Snow and Ice Data Center - 7 décembre 2002)
    2. Greenland ice-melt ’speeding up’ (BBC news - 24 juillet 2004)
    3. Greenland’s Ice Thinning More Rapidly at Edges (Earth Observatory - 15 décembre 2004)



  • Luc Luc 31 janvier 2006 21:52

    @ Gael : Vous avez raison, soyons précis. Chaque année, une partie de la glace fond l’été et se reforme en hiver. L’image de gauche montre en orange la partie de la calotte glaciaire du Groenland qui a fondu pendant l’été 1992, et l’image de droite montre la partie de la calotte glaciaire du Groenland qui a fondu pendant l’été 2002.

    Ceci étant précisé, on voit bien la partie de glace permanente (qui ne fond pas l’été, donc) qui a disparu en dix ans.

    Nous sommes bien d’accord ?



  • Luc Luc 30 janvier 2006 19:55

    Thucydide, je reconnais bien volontiers qu’il est possible que les trois mammouths retrouvés perques intacts dont je parle aient « bénéficié » de circonstances de mort exceptionnelles qui ont permis leur préservation jusqu’à nos jours. Et, sur ce plan, les hypothèses de « trous de glaces » sont dignes d’intérêt. Je reconnais aussi que, voulant faire un texte relativement concis et percutant, je ne suis pas rentré dans tous les détails et cette synthèse pouvait un peu prêter à confusion.

    Mais, je veux bien croire que la chasse de l’homo sapiens sur les différentes espèces de mammouths et de leurs cousins les éléphants aient eu une incidence sur leur survie. Par contre, quand on considère l’étendue gigantesque de la Sibérie, j’ai du mal à croire que dans cette région déserte et inhabitée par l’homme il y a dix mille ans, la chasse faite par l’homme puisse être une cause crédible concernant l’extinction des mammouths laineux de Sibérie (sujet de mon article) ...

    Je faisais donc juste remarquer que la brutalité de la glaciation Younger Dryas il y a 12800 est un fait qui a surpris tout le monde quand ce fait a été reconnu par la communauté scientifique il y a une dizaine d’années. Jusque là, tout le monde pensait que l’arrivée d’une ère glaciaire, ça se comptait en siècle, voire en millénaire. Eh bien non, ça se compte en décade !!!

    Et, de mon point de vue, cela éclaire d’un jour tout à fait nouveau le problème de la disparition brutale des mammouths de Sibérie il y a 10000 ans. Ceux-là même qu’on continue à retrouver intacts et congelés.

    Le rapprochement de ces deux considérations, tel était le sens de mon article.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité