• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lucien bomberger

lucien bomberger

Je ne suis rien qui puisse être défini en une seule ligne, si ce n'est peut être la trajectoire parcourue par le grain de sable que je suis, venu du néant pour vous rejoindre jusqu'ici.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/08/2009
  • Modérateur depuis le 16/03/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 76 100
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • lucien bomberger lucien bomberger 27 avril 20:36

    L’idée est un idéal qui, si l’on prend bien temps d’y réfléchir, est probablement le futur.
    En approfondissant le sujet depuis 2011 avec l’idée d’une Bourse Citoyenne Directe des Votations continues, on s’aperçoit que nous cherchons notre souveraineté à la manière de la souveraineté financière en place avec son outil virtuel qu’est la bourse des marchés et le trading continu en « hyper fréquence » s’il vous plaît.

    Quel est l’intérêt d’une telle assemblée virtuelle (ou Temple du Démos) ?
    C’est de construire de la volonté générale en direct continu comme le font les marchés financiers. Sauf qu’on évite tout d’un coup l’intermédiaire politique qui devient obsolète et plus rapidement encore que son obsolescence l’avait programmée. Nous pouvons ainsi entrevoir de réconcilier enfin le capitalisme et les citoyens...

    Quelles précautions faut-il prendre pour pencher du côté « démiurge » du démos plutôt que du côté « démon » ?
    Il faut philosopher de sorte que ce ne soit pas dans l’attentisme d’un philosophe-roi qu’il faille chercher, mais dans le citoyen philosophe que les Lumières n’ont jamais réussi à former.
    Peut-être que selon la vision des possédants, le peuple d’en bas n’a pas à dire son mot dans une démocratie directe financière des bourses des marchés.

    C’est donc un combat de souveraineté que cela suppose, et le mieux est d’entrevoir les possibilités d’une grande réconciliation, par l’éviction de l’animal politique.
    Nous voterions directement pour les idées à amener à l’agenda politique, pour organiser les débats et les votations...nous irions très vite. Le programme de Macron est un programme pour 3 mois, pas pour cinq ans !

    Alors les plateformes locales et globales sont déjà plus ou moins là, une multitude d’outils proposent déjà tout le nécessaire pour s’organiser localement. Il faudrait voir effectivement une grande centrale des valeurs citoyennes...
    Il y a actuellement près de 1500 idées en propositions...je les ai codifiées et fait la nomenclature, elles sont prêtes à entrer ne bourse citoyenne...
    Ensuite prévoir une application citoyenne pour organiser ses débats, ses votations, et roule ma poule on règle un problème important de l’organisation sociétale et des lois.



  • lucien bomberger lucien bomberger 20 mai 2016 18:07

    Selon moi Dieu c’est le peuple. Il est une invention humaine, et elle prévoit la grande conscience d’un peuple qui prend conscience de lui même.

    autant Dieu que le peuple ne sont pas représentables. On pourrait dire qu’il sont introuvable. Il n’existe pas de bon gouvernement sur terre, comme il n’existe pas de temple pour réunir tous les hommes en paix. Dieu et le peuple sont la même entité multiple, mais elle s’ignore. 



  • lucien bomberger lucien bomberger 9 mars 2015 09:36

    @TOUSENSEMBLE

    Si vous voyez des cons partout qui courent vous êtes largement suspect. smiley



  • lucien bomberger lucien bomberger 4 mars 2015 13:55

    @Le p’tit Charles
    On dirait bien : elle fait la tête car à l’époque elle n’avait pas le droit de voter. Mais Jésus l’a fait voter quand même. Sympa non ?



  • lucien bomberger lucien bomberger 4 mars 2015 13:54

    @gaijin
    Sonnez les trompettes de la mort ! smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès