• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marignan

Marignan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 148 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marignan Marignan 2 octobre 2017 12:29

    A Massada.

    Il faut croire que les résistants palestiniens auront sans doute aussi retenues les pires leçons de terrorisme importées par l’Irgoun et Stern (par exemple) dans leur pays ? Il ne faut pas s’arrêter aux premières fausses évidences, mais toujours regarder un peu plus loin pour que la modestie et la pudeur vous invitent à vous taire sur certains sujets.



  • Marignan Marignan 2 octobre 2017 11:59

    Macron choisit l’opposition qui lui convient, c’est-à-dire un parti minoritaire dirigé par un ancien notable du PS, qu’un système électoral indigent a permis de bénéficier d’une brochette de représentants à l’assemblée en dépit de leur absence de représentativité par rapport à d’autres partis plus importants (en voix) dans l’opinion. Et le frère la truelle joue bien le jeu, qui ne tape que sur ceux dont il siphonne les idées et les voix, et surtout pas sur ce premier ministre, un ami, son meilleur ennemi.



  • Marignan Marignan 1er octobre 2017 10:30

    Au traducteur.
    Pourquoi ? parce que la guerre est un moyen de profit et de pouvoir (détourner les impôts, piller les autres nations) pour les industriels et les banquiers qui nomment le gouvernement états-uniens, et non pas une fin politique.
    Parce que toutes ces guerres à vocation économique ne sont motivées par aucune morale (ce qui galvanise les troupes), elles sont donc perdues d’avance, même si cela peut nécessiter beaucoup de temps, face à des adversaires qui luttent contre cet envahisseur étranger.
    Parce que le modèle de paille du jeune colosse au pied d’argile sans colonne vertébrale s’est effondré en 1929 et il ne s’est relevé artificiellement que grâce à l’industrie de guerre mise en œuvre dans les années 1940. Depuis, aucune autre stratégie de développement économique sérieuse ne l’a détourné de ce modèle de l’économie de guerre.
    Parce que cette armée qui ne s’attaque jamais qu’à des nains militaires (la Grenade, l’Afghanistan, l’Irak désarmée), et encore par la traitrise (Libye, Syrie), a déjà du mal à les défaire militairement. Lorsqu’elle s’est frottée à des troupes aguerries (bataille de Normandie, Ardennes, Vietnam), il lui en a cuit (sans l’armée rouge écrasant la Wehrmacht à l’Est, pas de Jour J à l’Ouest).
    Il est temps que ce pays initialement peuplé par les âmes perdues de l’Europe commence vraiment sa construction auto-centrée avant de vouloir figurer comme un modèle pour le reste du monde. Bâti sur du sable, cet empire disparaît déjà sous nos yeux et contrairement à l’empire romain, il ne laissera rien de son passage car il n’avait rien d’autre à apporter à la civilisation que son arrogance et le vide de sa pensée.



  • Marignan Marignan 28 septembre 2017 10:06

    A l’auteur.
    Merci de rappeler en détail tous ces faits historiques sur la mise à mort de la Russie par ses meilleurs ennemis étrangers.
    A noter qu’avant 1914, le dynamisme de l’économie russe l’aurait mécaniquement conduit vers une position de concurrence sérieuse (comme puissance économique) des pays dominants de l’Ouest, la Grande-Bretagne en particulier.
    Oui, c’est bien le peuple russe lui-même qui fut la principale victime, et en masse, du coup d’état de 1917. Pour les tenants (mondialistes) du devoir de mémoire, leur silence assourdissant sur les bienfaits du mondialisme d’alors témoigne de leur parti pris.
    Par ailleurs, il me semble que le caractère hélleno-chrétien (au sens civilisationnel) de la population russe a été un facteur aggravant de la souffrance infligé aux Russes si l’on considère, comme vous le rappelez, la sur-représentation écrasante parmi les responsables des massacres de masse (ou de celui de la famille impériale), par exemple dans la Tcheka, des tenants d’une idéologie internationaliste (contre les nations) particulièrement anti-chrétienne (esprit toujours vif aujourd’hui parmi les trotskystes-mondialistes). A comparer à l’attitude de la Convention après le coup d’état de 1789 en France et son acharnement génocidaire contre la population civile chrétienne de notre pays par exemple.
    Pour conclure, il est logique d’imaginer qu’au regard de ce qui s’est produit en Russie en 1917, l’Allemagne ait jouée la carte nationaliste pour éviter à tout prix de voir se répéter sur son sol ce que nous appellerions aujourd’hui, les révolutions orange (coups d’état sous faux drapeau). Ce n’est évidemment pas la seule raison à ce tournant.
    Enfin, les attaques contre la Russie actuelle portées par les mondialistes du moment rappelle l’avant 1917, mais heureusement pour ce pays aujourd’hui, il n’est pas aussi vulnérable que l’était la Russie tsariste alors.



  • Marignan Marignan 26 septembre 2017 09:27

    A l’auteur.

    Jacques Attali, sort de ce corps d’enfant qui a bien appris sa leçon d’histoire du collège, mais c’est arrêté-là smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité