• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marignan

Marignan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 144 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marignan Marignan 20 septembre 2017 07:58

    A l’auteur.
    A moins que ce ne soit un futur naufrage volontaire, MLP doit être consciente que seule la ligne Philippot lui a permis le second tour et seule cette ligne permettra au FN de gouverner un jour. Revenir à droite économiquement (c’est-à-dire accepter l’UE et l’Euro), c’est effectivement se fondre chez LR, rester à gauche économiquement comme le programme FN l’était pendant l’élection, c’est l’assurance de continuer de gagner la confiance populaire (ouvriers, employés, jeunes, et de plus en plus de cadres) à un moment où la seconde droite (le PS) s’effondre, cela pour reprendre au parti de Mélenchon les voix qu’il a arrachées au FN cette année, lorsque ses électeurs se rendront de nouveau compte (après Maastricht, après 2012, mais il faut souvent se répéter dans la vie pour se faire entendre) que le faux-nez du PS-EM les a de nouveau berné.



  • Marignan Marignan 18 septembre 2017 11:57

    A l’auteur.

    En effet, je fréquente souvent les gares et depuis l’invention de Macron avant les présidentielles, et il est remarquable de vérifier la constance des organes de propagande dans le choix de leurs couvertures. Si c’était drôle, on pourrait s’amuser du fait que ce sont les mêmes supports qui raillent le leader Nord-Coréen, tandis qu’une revue de presse chez nous rend facilement compte de ce qu’est véritablement un culte de la personnalité organisé. A défaut de pensées, la presse distribue des images. Iconodules dénués de tout esprit et d’âme.



  • Marignan Marignan 18 septembre 2017 11:07

    Fort heureusement, ses épigones (Corbière & consorts), ne sont pas au même niveau dans leur formation idéologique maçonnique et trotskyste que lui, aussi est-il à prévoir que ce mouvement s’éteindra avec lui, comme le PS s’est éteint après Mitterrand. L’espoir au bout, que les victimes du système se raccroche à une vraie opposition patriotique, lorsqu’elle sera constituée cependant.



  • Marignan Marignan 18 septembre 2017 11:03

    Lorsqu’il aura pris sa retraite et que sa fin sera proche, c’est-à-dire quand sa parole sera totalement inoffensive pour le système qu’il défend ardemment depuis qu’il a été coopté en politique, peut-être JLM arrêtera-t-il de se mentir à lui même et cessera-t-il de mentir aux autres en reconnaissant que la nation prévaut sur l’invisible internationalisme dont il se réclame, que l’UE est une arme de destruction massive des nations, peut-être, peut-être même, deviendra-t-il patriote et reconnaîtra-t-il que les descendants de celtes que nous sommes sont tout aussi respectables que les Africains ou les Asiatiques manipulés par les mêmes intérêts que ceux qui l’ont mis là où il siège ? et alors, on se prend à rêver, osera-t-il le mot de Français au lieu du méprisant « les gens » dont il nous affuble ?



  • Marignan Marignan 9 septembre 2017 11:56

    L’extrême droite contemporaine se définit par rapport à l’idéologie économique (celle qui domine toutes les autres idéologies), c’est-à-dire le modèle économique qu’elle veut imposer. Et de ce point de vue, il est flagrant que c’est l’inversion des valeurs qui domine dans le discours propagandiste. L’extrême droite (libérale économique) est bien figurée par Macron, le PS, LR, en l’espèce ceux qui gouvernent depuis Pompidou en France. Pas besoin d’étudier longtemps l’économie politique pour vérifier que le programme économique du FN lors de l’élection présidentielle avait plus à voir avec celui du PCF avant qu’il ne soit pulvérisé par Mitterrand qu’avec celui de Mme Thatcher, dont se réclame Macron. Au passage, un homme de gauche comme Pierre Bergé prônait publiquement et sans honte aucune la marchandisation des mères (pauvres) et des enfants (de pauvres) au profit des oisifs rentiers, officialisant, mais était-ce nécesaire, l’alliance objective entre extrême-droite économique et extrême-gauche mortifère, les deux faces d’une même médaille qui avance, en France, masquée, sous le faux-nez d’idéologie du progrès (le progrès de la marchandisation de toute chose s’il faut développer jusqu’au bout ce que ce terme recouvre vraiment).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité