• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Miville

Miville

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 40 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Miville Miville 30 septembre 2015 19:02

    Cessez donc de parler de l’héritage Ottoman dont le Grèce ne se remettrait pas après deux siècles et plus d’indépendance. La vérité, c’est que les Hellénophones connurent sous cet empire une des situations économiques et sociales parmi les plus privilégiées de toute leur histoire, et que les Turcophones eux-mêmes se plaignirent grandement de l’oppression économique que leur faisaient subir notamment les mafias maritimes grecques qui dirigeaient financièrement les opérations de piraterie méditerranéenne faites en leur nom. La Révolution nationaliste turque d’Ataturk, que je ne veux pas justifier en tout, était une révolution populaire nationaliste et anti-impérialiste copiée sur le modèle des révolutions européennes contre des réseaux de privilèges économiques qui utilisaient la langue grecque bien souvent.



  • Miville Miville 28 septembre 2015 21:48

    Qu’avez-vous contre le parti « Aube Dorée » ? C’’est le seul qui dise un franc non au Mémorandum et à la mise en tutelle de leur pays. Ce ne sont pas des Nazis, au contraire ce sont les fils des militaires ayant donné le plus de leur sang pour chasser les Allemands et qui entendent prendre les armes contre l’Allemagne une fois de plus si nécessaire. La gauche, dans tous les pays où elle a pris le pouvoir, a mis au pouvoir les mêmes dégénérés moraux. 



  • Miville Miville 28 septembre 2015 15:02

    Toutes les institutions de l’ONU prennent des décisions selon le voeu d’une majorité de pays dictatoriaux, corrompus et à la solde de l’empire mondialiste, et sous le veto de quatre ou cinq plus importants qui imposent l’agenda sioniste dans tous les domaines, ce depuis la fondation de l’institution. Pourquoi se scandaliser seulement d’un seul Saoudien à la tête des Droits de l’Homme alors que le Conseil de Sécurité est aux mains d’Américains dont la nation est le plus grand danger pour la sécurité de toutes les nations, qui entretient le plus de terroristes, et dont le projet explicite est de gouverner le monde par le chaos ? Alors que la FAO est aux mains depuis les tout débuts de l’agro-affairisme voulant gouverner la planète par le chantage alimentaire ? Alors que le FMI est toujours intervenu pour détruire les nations et imposer la misère ?


    Ce Saoudien, issu d’un des régimes les plus rétrogrades de la planète, ne voudra ni ne pourrait changer en rien l’orientation fondatrice de ce Conseil qui est non pas de défendre les droits des vrais humains mais de détruire les sociétés traditionnelles et la moralité publique par tous les moyens tels que le multiculturalisme et la promotion explicite de styles de vie déviants.

    En soi la nomination de cet homme en principe ultra-traditionaliste à la tête d’une institution de destruction culturelle serait plutôt une bonne nouvelle, un peu comme l’arrivée d’un marxiste radical issu du régime Khmer Rouge à la tête du FMI ou d’un Russe nationaliste religieux à la tête du Conseil de Sécurité serait une bonne nouvelle, mais ces gens n’ont pas le pouvoir de modifier d’une seconde d’angle la marche irrésistible vers le Nouvel Ordre Mondial qu’il a été donné à ces organismes d’encadrer.

    L’Arabie Saoudite a beau pendre de plus de plus de gays pour amuser son privé de théâtre, et couper de plus en plus de clitoris pour rassurer ses mêles, l’Organisation des Droits de l’Homme organisera toujours plus de défilés de la fierté gay jusque dans les grandes villes du Golfe par la pression en ce sens des banques qui s’y trouvent, et imposera toujours plus profondément la théorie du genre acquis dans toutes les nations africaines.

    Peut-être même que la nomination de ce Saoudien à la tête des Droits de l’Homme est le résultat d’une corruption financière mais dans le tout autre sens qu’on croit : amadouer par étapes le régime saoudien dans le sens du nouvel ordre sexuel que veulent imposer les banques mondiales qui après tout sont les seules vraies détentrices et les seules responsables aussi de la fortune saoudienne qu’elles ont choisi de planquer dans ce pays rétrograde pour son absence de transparence et non pour sa moralité religieuse. De la même manière que la ville de la Mecque a fini par être détruite de fond en comble au nom même de la condamnation islamique de l’attachement à l’art au profit d’édifices de style parfaitement occidental, l’Arabie pourrait pouvoir encourager l’initiation sexuelle d’un nombre toujours plus grand d’enfants au nom même de l’Islam le plus esclavagistes.

    Une autre hypothèse à envisager très sérieusement est que la nomination de ce poussah à la tête de l’institution a été faite dans les bonnes normes de la doctrine de l’électrochoc, dans le dessein explicite de désorienter, de consterner le plus possible d’esprits pour les préparer à l’acceptation d’un autre message qui vient. Dans le dessein de détourner le plus de regards analytiques d’une autre manoeuvre que l’institution tient à garder dans la pénombre : peut-être qu’en ce moment on est en train à l’échelle de la planète de promouvoir l’inclusion de travaux pratiques dans les cours d’éducation sexuelle et que la présence scandaleuse d’un Saoudien inverse à propos les feux d’alarme du public, peut-être qu’en douce on met en place des clauses qui feront réserver les institutions démocratiques de plus en plus aux seuls réseaux de cooptation homosexuelle, sur le modèle de la Grèce antique.


  • Miville Miville 28 septembre 2015 13:49

    @Sarah
    Il faut entendre les droits de l’homme au sein du couple.



  • Miville Miville 28 septembre 2015 05:07

    Victoire des calendes grecques.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité