• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ninportequoi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 107 0
1 mois 0 84 0
5 jours 0 20 0

Derniers commentaires



  • ninportequoi 15 décembre 23:53

    @Luniterre
    Des libéraux applaudissent les réformes fiscales de Trump qui auraient relancé l’économie Américaine.
    Parallèlement, ils rejettent violemment le Keynésianisme qui, selon eux, (c’est faux mais l’important ce n’est pas les faits mais la propagande) créerait de la dette.
    Sauf que bien évidemment les cadeaux fiscaux de Trump ont créé 2000 milliards de dette supplémentaire en un seul exercice budgétaire (soit 40 ans de dette française en une seule année ! ). C’est cette injection de 2000 milliards de dollars fictifs dans l’économie qui créé une relance
    Ou est la cohérence de tout cela ?
    C’est très simple en fait. La dette faite pour les riches, c’est bien. La dette faite pour les autres, c’est mal.

    Il ne faut jamais gratter bien loin pour trouver la seule véritable cohérence du discours néo-libéral. Tout cela était déjà écrit par un barbu du 19 ième siècle : « l’idéologie dominante, c’est l’idéologie de la classe dominante ».
    C’est terrible à dire quand on n’est pas particulièrement marxiste, mais le capitalisme s’ingénie en permanence à lui donner raison.



  • ninportequoi 15 décembre 18:32

    @Yaurrick
    Incompréhension totale. J’ai l’impression d’être à l’église et qu’un curé autiste et sourd comme un pot m’impose d’écouter sa récitation de dogmes qu’il a lui même appris par cœur. J’ai mieux à faire.



  • ninportequoi 15 décembre 16:13

    @Spartacus
    Pour enrichir ce débat d’une certaine complexité technique, heureusement que vous apportez à chacun vos immenses compétences scientifiques. Par exemple vos liens qui « prouvent » la présence de vigne au Groenland.



  • ninportequoi 15 décembre 15:52

    @Spartacus
    Les courbes présentées ont été grossièrement lissées. Les conséquences des guerres napoléoniennes pour l’Europe, et des 2 guerres de l’opium en Chine ont été gommés dans l’affaire.
    Et vous voudriez que j’aille me « former » en économie sur des bases aussi approximatives ?
    C’est curieux, mais vos courbes bidons me rappellent vos liens censés « prouver » la présence de vigne au Groenland. Désolé, je ne tombe pas dans des manipulations aussi grossières. De votre coté, si vous aimez ça...



  • ninportequoi 15 décembre 15:40

    @Yaurrick
    La France a un PIB en légère augmentation d’année en année. De même le CAC40 bat régulièrement ses records pour la distribution de dividendes (près de 70 milliards l’an dernier) . Dans le même temps l’inactivité augmente régulièrement. On parle souvent de 3 millions de chômeurs en France, mais il ne s’agit que d’une catégorie, celle ayant des allocations chômage. En fait, entre temps partiel subi, chômeurs sans droits, RSA, etc, on a plutôt en France 10 millions de personne qui n’ont pas le temps de travail qu’elles aimeraient avoir pour pouvoir vivre décemment de leur travail.
    Une économie qui distribue toujours plus de dividendes en laissant 10 millions de personne sans activité est de toute évidence une économie qui fait en permanence de substantiels gain de productivité.
    La question est donc bien celle de la distribution des richesses. Votre proposition : « il serait mieux d’avoir des emplois »... « peu payés », ne fait qu’amplifier ce problème de distribution de richesses. Ce que vous présentez comme une solution est en fait la définition du problème. Votre solution conduit à créer plus de travailleurs pauvres d’un coté, et plus de dividendes de l’autres. Le chômage n’est dans votre proposition qu’un levier idéologique, qu’un chantage pour aller vers cela, c’est à dire plus d’inégalité.
    Les libéraux disent fréquemment qu’on ne peux distribuer que ce qu’on a produit, ce qui est vrai.
    Mais le néo-libéralisme créé autre chose, c’est à dire un système qui sait produire sans savoir distribuer.
    L’environnement économique atone résulte précisément des déséquilibres d’un système, qui grace aux dividendes distribués et réinvestis à acquis des capacités de production jamais vues dans l’histoire, mais qui dans le même temps, grace à la mise en concurrence des salariés sur toute le planète, a fait baissé la part de leur rémunération. L’équilibre offre/demande est rompu. Plus exactement il n’est plus maintenu que par la dette (des Etats, des entreprises, des particuliers). 
    La mondialisation a fait sortir du Fordisme (c’est les salaires qui créent la demande donc l’activité) pour passer dans un système non durable : c’est la dette qui génère l’activité.
    Ce que vous proposez c’est l’aggravation de cette situation.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès