• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

orianeborja

orianeborja

Célibataire, mère de quatre enfants.
Enseignante vacataire et employée dans les services à la personne.

Autobiographie :

http://orianeborja.hautetfort.com/album/index.html

Tableau de bord

  • Premier article le 04/08/2011
  • Modérateur depuis le 18/08/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 78 846 3647
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 8 6 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • orianeborja orianeborja 16 février 18:14

    @Gatling

    Les Américains ont ce don de transformer de la merde en quasi produits de luxe.

    Le plastique, c’est de la merde.

    Il faut savoir que non seulement les bactéries s’y nichent plus facilement que dans d’autres matériaux, mais encore peuvent-elles s’y développer le plus royalement possible.

    Tout le secret réside dans la communication sur le produit pour vendre cher du bas de gamme.



  • orianeborja orianeborja 16 février 13:41

    @eddofr
    Oui, aujourd’hui les plus beaux escrocs vendent des formations et des écoles, avec les prêts naturellement.



  • orianeborja orianeborja 3 février 13:50

    @leypanou

    Oui, les capacités intellectuelles ne font pas tout, il faut une certaine force de caractère.

    Sans compter qu’en Afrique, on imagine bien que le dirigeant qui ne se soumet pas aux forces occidentales ne fait pas long feu.



  • orianeborja orianeborja 3 février 11:07

    @leypanou

    D’autant qu’il a loupé Normale Sup et qu’il n’est pas agrégé de quoi que ce soit.

    Macron n’était pas un bon élève, il a seulement bénéficié de cours de français intensifs et de réseaux d’argent.



  • orianeborja orianeborja 2 février 19:55

    « L’exploitation des ressources naturelles au Sénégal et les stratégies des différents acteurs impliqués 

    Le tollé soulevé par les accords de pêche passés entre le Sénégal et l’Union européenne avait illustré les difficultés et la complexité de la gestion des ressources naturelles dans notre pays. En dehors des ressources halieutiques, la gestion des ressources foncières, minières et forestières est tout aussi controversée. Dans ces différents secteurs, on a déjà dénombré plusieurs conflits avec leurs cortèges de drames.

    En plus des pertes subies par l’Etat dans l’exploitation des ressources naturelles de notre pays, on notera qu’elles ne profitent pas non plus aux populations qui vivent sur les sites d’exploitation. Cela explique les vives résistances notées ça et là. Le drame de Fanaye en 2012 avait alerté l’opinion publique sur les réalités de la gestion abusive des ressources foncières. Les accords passés dans ce secteur sont souvent à l’insu des populations et à leur détriment.

    Quant à la gestion des ressources halieutiques, les vives critiques soulevées contre les accords passés avec l’UE et la forte opposition qu’ils ont suscitée ont mis en lumière les difficultés et maladresses de l’Etat dans ce secteur très stratégique, qui a connu de nombreux abus durant le régime de Wade, abus qui ont entraîné des pertes considérables pour le pays.

    Quant au secteur des mines, il reste entouré d’un halo de mystère, malgré son importance pour l’Etat et les populations qui y vivent. Il avait été annoncé la révision du code minier pour plus de transparence dans les contrats et plus de bénéfices pour les populations, en termes d’emploi pour les jeunes, d’amélioration des conditions de vie pour tous. Mais à ce jour, ces bonnes intentions tardent à se matérialiser. La presse se fait souvent l’écho de l’extrême misère dans les villages environnants et les drames sur les sites d’exploitation. »

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès