• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Raymond SAMUEL

Raymond SAMUEL

Education :
Je suis attérré par l'importance des mensonges qui ont été répandus depuis cinquante ans, généralement par de soi-disant spécialistes de l'enfance qui servaient en réalité des idéologies (féminisme radical) ou des lobbyes (professionnels), et trahissaient les enfants. Jai écrit un essai : "D'ABORD NE PAS NUIRE", pour aider les parents à se débarrasser de ces idées reçues.
L'apparente impossibilité d'arrêter la machine économico/financière (et donc la surconsommation) m'angoisse par ailleurs énormément parce que, en conséquence, nous avons à faire un choix cruel entre la survie de la planète et celle des homo sapiens, et ça me gêne...
Il y a aussi l'abus de pouvoir que je n'aime pas du tout.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/01/2010
  • Modérateur depuis le 17/12/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 676 366
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 8 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 10 avril 2016 10:06

     CHALOT !
    Bonjour,
    La solution n’est pas dans les associations ni le bénévolat..
     30% des Européens sont susceptibles de péter les plombs parce qu’ils ont été maltraités/malmenés dans leur petite enfance. Ces personnes explosent quand leur bébé pleure (et il pleure souvent parce qu’on lui fait suivre le régime des adultes, qu’il n’est pas en âge de supporter). Ils explosent aussi quand la Madame ou le Monsieur dans le couple ont suivi les conseils de Marisol TOURAINE en ce qui concerne la fidélité et le respect de l’Autre (l’infidélité et le non respect du conjoint).
    LA SOLUTION c’est de materner et d’élever les enfants sans leur infliger le stress permanent qu’on leur inflige depuis plusieurs décennies afin que la prochaine génération soit faite d’adultes en bonne santé mentale et affective, capables d’être de bons citoyens, bons parents, bons conjoints.
    Je me permets de vous donner un conseil : renseignez-vous sur le nombre d’enfants qui souffrent, c’est à dire dont le cerveau en construction s’altère et dont les affects se chargent de ressentiments, voire de haine, en tous cas, de peur de l’Autre, cet Autre enregistré dès le berceau comme dangereux, ou pour le moins. antagoniste.
    Une seule indication : le nombre de jeunes qui pratiquent la scarification a augmenté de 300% en une seule génération selon l’INSERM.
    TOUT LE PROBLEME EST LA. Et c’est là que je vous recommande de militer. Réclamer des sous ne les fera pas exister et de toutes façons ça ne changera rien, c’est prendre le symptôme pour la cause.
    BOSSUET : « Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets alors qu’ils en chérissent les causes ».



  • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 8 avril 2016 10:08

    Bonjour JEFFSURMER,

    Bravo, mais il nous faudrait au moins 33 millions de Pierre RABHI. Il a un certain nombre de soutiens mais pas beaucoup d’adeptes.. Une véritable prise de conscience de la réalité ne peut plus être escomptée, parce que le point de non retour est dépassé.

    Mais mon billet portait surtout sur l’alerte concernant l’idéologie dont Marisol TOURAINE est présentement la championne : L’IRRESPONSABILITE ET L’IMMORALITE PORTEES A LEUR POINT CULMINANT, et c’est par déclinaison que j’en suis venu au bruit de bottes et au silence des pantoufles.

    Donc la question est surtout :
    - Dans quelle mesure peut-on craindre un développement indéfini et sans opposition (ni même de dénonciation) de théories coupant les branches sur lesquelles nous sommes assis ? Sous prétexte de Liberté individuelle serons-nous moutons de Panurge jusqu’à l’échéance fatale ?

    N.B. Je précise que je ne roule pas pour l’opposition en prévision de 2017. Ma famille (au moins paternelle) vote socialiste depuis le 19ème siècle. Je n’ai pas voté pour HOLLANDE (ni pour SARKO) parce que son programme comprenait ce projet innommable de scolarisation à l’âge de deux ans.



  • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 7 avril 2016 15:28

    Bonjour,
    JAJA,
    Oui, la montée du non-moutonnisme existe. C’est peut-être le début d’un renouveau
    Mais (je fais très court) je vois deux obstacles :
    - La petite enfance de ces jeunes s’est passée dans le stress., et la petite enfance de la génération suivante de même , et ainsi de suite. La santé affective est : peu, moyennement, ou beaucoup atteinte. Il y a là un risque évident, La tâche est immense, il faudrait des adultes en bonne santé mentale pour être efficace.
    - Aucune société ne peut vivre longtemps sans une certaine auto-suffisance de produits de consommation (voir le déficit de la balance commerciale et la dette en route vers les abysses) or l’industrie et les activités induites tertiaires pour la plupart, vont surtout produire des chômeurs. Il faudrait un rééquilibrage entre agriculture familiale vivrière et salariat citadin. En l’état actuel des mentalités et des compétences l’exode urbain est hors de question.
    Qui va assainir notre civilisation et la rendre viable ?



  • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 7 avril 2016 14:58

    Bonjour,
    ALPO47,
    Schopenhauer aussi a écrit :
    - « Les autres furent alors contraintsdereconnaîtrecequi étaitcommunément admis, de façon à ne pas être cobsidérés comme des esprits inquiets s’insurgeant contre des opinions universellement admises et comme des impertinents se croyant plus malins que tout le monde »,
    et
    - « le caractère universel d’une opinion n’est ni une preuve ni même un critère de probabikité de son exactitude. »
    etc.

    Merci de votre contribution.



  • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 5 avril 2016 14:01

    Hélas, l’ignorance en ce qui concerne les enfants et la masse bien acceptée des idées fausses propagées depuis 50/60 ans pour libérer les mères en sacrifiant les enfants, sont une triste réalité.

    Quel que soit la mode scolaire du moment, les enfants seront victimes des pouvoirs à partir de leur conception jusqu’à leur majorité. Que dis-je, toute leur vie et avec les pathologies mentales et affectives qui leur auront été infligées par les adultes.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès