• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pepito Gavroche

Pepito Gavroche

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 31/01/2019
  • Modérateur depuis le 02/02/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 20 402
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 4 4 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Pepito Gavroche Pepito Gavroche 18 décembre 2019 16:04

    @Jonas
    alors quelques précisions : ils bloquaient pour demander la banalisation des cours, afin que les élèves voulant manifester puissent le faire sans être pénalisés. De base, un blocage est illégal, je ne vois pas l’intérêt de la préciser...

    A la rigueur, un débat sur la légitimité, pourquoi pas, quoique chacun va rester sur ses positions...

    Je vais passer sur le terme « islamo-gauchiste » qui ne signifie quelque chose que pour ceux qui en sont convaincus...

    Pour ce qui est des actions antifa de ce genre, pour ma part, j’y suis opposé, non seulement pour la fameuse « liberté d’expression » mais surtout parce que je trouve le procédé débile, ne servant qu’à faire de la pub à des gens qu’on voudrait invisibiliser... Mais vu que vous cherchez à tout prix à comparer les méthodes, je ne crois pas avoir vu de groupe cagoulé venu uniquement pour se battre dans les extraits video de l’article que vous m’avez envoyé...

    Quand à légitimer de suivre des élèves en bas de chez eux pour les frapper, parce que il y a des gens qui ont fait pareil avant, j’espère que c’est pas le but de votre intervention, parce qu’on frôlerait les tréfonds de la réflexion... 

    Allez, je m’arrête là...



  • Pepito Gavroche Pepito Gavroche 18 décembre 2019 09:11

    @Arogavox

    je pensais pourtant l’avoir mis dans le titre : 

    mobilisation contre la réforme des retraites


    voilà ;) 



  • Pepito Gavroche Pepito Gavroche 16 décembre 2019 13:46

    ERRATUM sur le contenu de l’article : 

    Article L3132-5 paragraphe 2 du code du Travail : 

    Dans certaines industries traitant des matières périssables ou ayant à répondre à certains moments à un surcroît extraordinaire de travail, le repos hebdomadaire des salariés peut être suspendu deux fois au plus par mois, sans que le nombre de ces suspensions dans l’année soit supérieur à six.

    Les heures de travail ainsi accomplies le jour du repos hebdomadaire sont considérées comme des heures supplémentaires et sont imputées sur le crédit d’heures supplémentaires prévu par les décrets d’application des dispositions relatives à la durée du travail.

    La liste des industries pouvant bénéficier des dispositions prévues au premier alinéa est déterminée par décret en Conseil d’Etat.

    Donc, pas d’illégalité dans ce cas là... Je reste en revanche sceptique sur le caractère imposé de cet aménagement, étant donné que la caissière m’a spécifié ne pas avoir eu le choix...  Pas de réponse à se sujet dans les textes de loi



  • Pepito Gavroche Pepito Gavroche 16 décembre 2019 13:44

    @tout_permis

     Merci pour votre réponse. 

    Alors, j’ai vérifié, et en effet, je me suis un peu empressé. Ne pouvant pas modifier un article publié, je mets l’erratum en réponse à votre commentaire, et en commentaire unique : 

    Voilà l’Article L3132-5 paragraphe 2 du code du Travail : 

    Dans certaines industries traitant des matières périssables ou ayant à répondre à certains moments à un surcroît extraordinaire de travail, le repos hebdomadaire des salariés peut être suspendu deux fois au plus par mois, sans que le nombre de ces suspensions dans l’année soit supérieur à six.

    Les heures de travail ainsi accomplies le jour du repos hebdomadaire sont considérées comme des heures supplémentaires et sont imputées sur le crédit d’heures supplémentaires prévu par les décrets d’application des dispositions relatives à la durée du travail.

    La liste des industries pouvant bénéficier des dispositions prévues au premier alinéa est déterminée par décret en Conseil d’Etat.

    Donc, pas d’illégalité dans ce cas là... Je reste en revanche sceptique sur le caractère imposé de cet aménagement, étant donné que la caissière m’a spécifié ne pas avoir eu le choix... 



  • Pepito Gavroche Pepito Gavroche 16 mars 2019 13:15

    @pierrot
    en effet, c’est loin d’être fini. La ville de Gonesse a déjà fait appel à la décision. 
    De plus, il y a quelques mois, l’aménagement du triangle de Gonesse a été déclaré d’utilité publique http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/l-amenagement-du-triangle-de-gonesse-declare-d-utilite-publique-20-12-2018-7973325.php

    Encore un sacré bordel et des batailles en perspectives donc.. ;) 


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité