• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Rage

Rage

32 ans, originaire de Lyon et vivant à Poitiers
Ingénieur territorial en Région Poitou-Charentes (chez une certaine Ségolène R), diplômé du DESS Aménagement de Lyon III, je m'intéresse particulièrement aux questions qui animent notre société. 
"Spécialiste" des questions liées aux transports et à l'urbanisme, ma vision est forgée par de multiples expériences en entreprises et une curiosité personnelle : j'essaye modestement d'analyser les décisions et faits majeurs de notre monde dans leur globalité.
Je pense que mes propositions peuvent apporter des éléments intéressant pour ce type d'initiative louable qu'est Agoravox !
Contactez moi : philis_cyril@hotmail.com ou 06.24.21.40.37

Tableau de bord

  • Premier article le 20/10/2005
  • Modérateur depuis le 07/11/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 64 993 3287
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Rage Rage 11 janvier 2015 15:46

    Quand ce site a été créé, certains articles et lecteurs développaient de vrai idées, argumentaires et analyses.

    Je ne peux que constater, via votre « post », que cela n’est plus le cas. Vous n’êtes pas seul visiblement à vous emmerder et à balancer à longueur de journée des commentaires sans queue ni tête.

    Il est peut-être temps d’arrêter de penser au complot pour tout et peut-être d’exposer des idées concrètes pour agir sur des faits qu’à priori beaucoup savent analyser mais auxquels peu sont capables d’apporter des solutions concrètes.

    En l’occurrence, l’indignation dont je parle, c’est de refuser de laisser tribune libre à des gars comme Zemmour ou de laisser le PS se contempler dans son trou noir cérébral. C’est plus concrètement encore redéfinir ce qu’une république laïque accepte, et ce qu’elle n’accepte pas ou plus, ce qui veut dire définir des limites, donc des interdits. Parallèlement cela veut aussi dire qu’il y a urgence à ré-éduquer, à mettre le paquet à l’école, à rétablir des contenus et une égalité des chances, à insuffler de la représentativité au parlement, à mettre en place une représentativité des cultes et des minorités.

    Bref, à agir partout où il le faudrait pour que plus jamais ce type d’attentat ne puisse se reproduire, journalistes, citoyens ou qui que ce soit d’autre de concerné.

    Et pour ceux qui croient que M.Le Pen va les sauver, ils se plantent gravement, car derrière les mots de la vitrine, se cache le vide du repli sur soi et du rejet du monde tel qu’il est : divers, incertain, et terriblement stimulant pour peu qu’on sache en tirer les bons partis. L’entre soi, de droite comme de gauche ne résout rien, ce qu’il faut c’est des solutions aux maux de notre société, dont le premier, l’absence de perspective sur l’avenir.



  • Rage Rage 11 janvier 2015 15:34

    Parmi les commentaires, j’ai donc bien pu confirmer mes propos : ce site ne cesse de dériver au profit de commentateurs qui, sauf rares exceptions, se perdent dans des pensés peu précises et s’avèrent refaire l’histoire à chaque détour de phrase (des lecteurs de Zemmour sans doute).

    Sur le fond, j’ai bien souri à vos propos. A St-Cyr on vote UMP et FN ? Cela n’a rien d’étonnant : c’est la quintessence de l’élitisme, militaire qui plus est, de reproduction d’’une société conservatrice. Le contraire eut été étonnant !

    Je crois que beaucoup confondent socialisme, gauche et réflexion humaniste. L’enjeu de l’article n’est pas politique, il est humain. Ceci veut dire qu’au lieu de balancer des analyses à l’emporte pièce, il faudrait déjà lire mon article jusqu’au bout et en comprendre le sens :
    Il est urgent de nous réinterroger sur notre modèle et sur les conneries que l’on entend à longueur de journée.

    Merci d’avoir confirmé que visiblement mes craintes sont fondées : on dit vraiment trop des conneries dorénavant à la TV comme sur ce site. Il est donc urgent de rétablir certaines choses, à savoir qu’à dire n’importe quoi, on génère des réactions violentes et donc un danger pour la société à terme.



  • Rage Rage 20 juin 2014 10:01

    Vu que vous évoquez le sujet de l’ENA, je précise qu’il me semble urgent de mettre fin à cette école. Pourquoi ?

    Le fait d’avoir des gens, formés et triés sur le même moule, dont le seul objectif consiste à devenir à 30 ans le conseiller du ministre, à 40 ans le directeur de cabinet, à 50 ans députés et à 60 ans ministre, c’est à dire à faire « carrière » est d’une contre-productivité totale. Avoir des hauts fonctionnaires est une chose, mais la confusion entre politique et administratif est extrêmement dangereux. D’autant plus quand le « politique » n’a aucune expérience de terrain et se coupe du monde réel par la bulle des copains et de l’intendance de la république.

    Il faut « ouvrir », réduire et diversifier ce monde de gens qui soi-disant veulent l’intérêt général mais ne poursuivent que leur perspective personnelle. L’ENA est en ce sens une fabrique à verrouiller le pouvoir et à reconduire du même, qui échoue depuis plus de 40 ans.

    L’innovation et l’intelligence ne s’apprennent pas à l’école.



  • Rage Rage 19 juin 2014 11:24

    Niveau commentaires on a connu mieux...

    Je n’ai pas dit que la république était en question, mais plutôt ses institutions et son organisation.

    Je dis qu’il y a trop d’élus, que cela coûte trop cher, et qu’on se trompe de sujets en permanence en occultant le fait que certains continuent à se servir alors que nous entamons une période durable de croissance faible et plus largement d’évolution de la société vers autre chose que le « tout-consommation ».

    Ceci étant dit, le défaut de « pensée » ne semble pas l’apanage des élus, puisque beaucoup se contentent de gueuler, mais rares sont ceux qui proposent des idées viables.

    Enfin, si Mattéo Renzi échoue, au moins lui pourra se dire qu’il a tenté. Et tenter, c’est déjà faire en sorte d’avoir des chances de réussir.



  • Rage Rage 4 juin 2014 09:44

    @titi

    Effectivement, il y a une déperdition de moyens financiers énorme dans ce pays notamment en « jetons de présence » et autres « président » de milliers d’instances dont le but n’est simplement que d’affecter de l’argent public.

    Toutes ces instances, tous ces élus, cumulés, prélèvent à force des montants considérables. Que dire quand il existe sur un territoire 4 OPHLM quand il ne pourrait n’y en avoir qu’un seul ? 4 présidents, 4 DG, 4 services, 4 budgets... et aucune mutualisation.
    Que dire de tous les satellites de l’Etat et des collectivités où l’on place des amis, le plus souvent à rémunération maximale ? Et ce ne sont pas des fonctionnaires... car là aussi on a vite fait de mélanger fonctionnaire et employé de... placé par...

    Quand vous votez pour une liste, rien ne vous dit que vous votez également pour des dizaines de désignations annexes, de jetons de présence, d’indemnités de déplacements, de collaborateurs de tous ordres... le tout pour des résultats qui restent à prouver.

    Enfin que dire des instances qui n’existent que pour satisfaire un équilibre politique, comme les CCI, les sous-pref, les agences X ou Y, les assos pour ou contre A ou B ?

    Le problème, décidément, ce ne sont pas les découpages de régions (qui vont relancer les débats identitaires... et le FN) mais bien le COMMENT s’organiser MIEUX pour etre plus EFFICACE, et donc DEPENSER MOINS.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès