• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Réago

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 30 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Réago 7 novembre 19:47

    Je suppose que la piste israélienne est sans intérêt pour Tulsi Gabbard car il faut toujours rester politiquement correct surtout si on veut devenir président des États Unis.

    Des agents du Mossad auraient été vu devant le World Trade Center avant que la première tour soit percutée.

    https://www.mintpressnews.com/newly-released-fbi-docs-shed-light-on-apparent-mossad-foreknowledge-of-9-11-attacks/258581/

    Arrêtés ensuite parce qu’ils se réjouissaient de ce qui se passait l’analyse de leur fourgon a montré des résidus d’explosifs. Après un court séjour en prison ils ont été libérés. L’un d’entre eux a déclaré à la télévision israélienne qu’ils étaient présents sur les lieux pour documenter l’évènement. Je suppose qu’il n’y a rien d’anormal dans tout cela.

    https://www.youtube.com/watch?v=rStJ5BgadPs

    C’est un peu comme l’officiel US présent dans les environs du pentagone, le matin du 11 septembre, qui savait que non seulement le pentagone allait être percuté à la suite des tours jumelles mais qui connaissait aussi l’endroit précis où le pentagone serait « percuté ». Il y a toujours des gens qui se débrouillent pour être bien informés. Il ne faut pas chercher à comprendre.

    https://www.youtube.com/watch?v=ndA2N7ZbKas



  • Réago 1er novembre 09:25

    La version officielle des attaques du 11 septembre 2001 est fausse. Il y a trop de faits qui le prouvent pour en douter. Les lister tous ici en entrant dans les détails est impossible. Je vais quand même en citer quelques uns, mais ce ne sera qu’une toute petite partie.

    Voici une « preuve », à savoir une vidéo validée par la commission officielle des évènements du 11 septembre 2001qui montrent les terroristes à l’embarquement à l’aéroport de Dulles d’où serait parti le vol 77 qui se serait écrasé sur le pentagone

    https://www.youtube.com/watch?v=uLEqjpHVPhM


    Cette vidéo est malheureusement plus que douteuse pour des raisons bien précises. Voyez :


    http://www.consensus911.org/point-video-2/


    Ensuite voyez cette autre vidéo qui indique qu’après que le procureur général John Ashcroft eut déclaré lors d’une conférence de presse le 12 septembre 2001 que 3 à 6 pirates avaient détourné les avions, Il a ensuite déclaré le 13 septembre que la liste officielle des pirates de l’air était de 18 noms et qu’il y avait 5 pirates de l’air sur les vols 11 et 175 ainsi que 4 pirates de l’air sur les vols 93 et 77. Non seulement a été faussement énuméré le nom d’Abdul Rahman Alomari qui en fait étant toujours vivant comme étant sur le vol 11 détourné et qui été remplacé ensuite par Abdulaziz al-Omari lequel a été vu avec Mohamed Atta juste avant les attaques, mais il manquait aussi le nom d’Hani Hanjour, le soi-disant pilote du vol 77 qui a frappé le Pentagone. Ce n’est que l’après-midi suivant, le 14 septembre 2001, que la liste a été modifiée pour inclure Hani Hanjour, portant la liste des de 18 à 19 pirates de l’air.


    https://www.youtube.com/watch?v=nOsWRjpjl8E


    Vous pouvez être certain que ces approximations n’auraient pas pu exister s’il avait existé des listes de passagers authentifiées transmises par les compagnies aériennes au FBI.


    Ici :


    http://www.consensus911.org/fr/point-flt-1-fr/


    Vous lisez que Les pilotes de ligne sont entraînés à envoyer le code universel de détournement (7500) sur un transpondeur s’ils ont la preuve d’une tentative de détournement, ce qui prévient les contrôleurs de la FAA au sol. Mais les grands journaux tout comme la Commission sur le 11/9 – elle-même – ont fait remarquer que les contrôleurs de la FAA n’avaient pas reçu ce signal. Un document de CNN a montré que les pilotes étaient formés pour envoyer le code de détournement “si possible”. L’action de taper le code ne prend que deux ou trois secondes, alors qu’il a fallu aux pirates, selon la version officielle, plus de 30 secondes pour pénétrer dans le cockpit du vol 93. Le fait qu’aucun des huit pilotes n’ait envoyé ce code jette de sérieux doutes sur l’histoire des pirates de l’air. Il y a aussi de sérieux doutes sur les appels téléphoniques passés depuis les avions détournés ce jour-là. Même la meilleure preuve qu’il y a eu des avions détournés ce jour-là est fausse selon toute vraisemblance !


    http://www.consensus911.org/press-release-40-phone-calls-changed-the-world/


    http://www.consensus911.org/the-911-consensus-points/



  • Réago 21 septembre 18:38

    Il y a actuellement une action en justice aux USA concernant les évènements du 11 septembre 2001. Même si c’est très improbable espérons que la vérité finira finalement par « exploser » :


    https://www.youtube.com/watch?v=_A9X_8flGeM


    https://www.youtube.com/watch?v=9fNLz8zWwaM




  • Réago 28 mai 09:22

    Le cas de l’Italie va être intéressant à suivre. Hier on a appris de Bloomberg que la Commission Européenne est prête à lancer une procédure disciplinaire contre l’Italie, réticente à réduire sa dette publique. Cela peut mener à une amende sous forme d’un dépôt de 3.5 milliards d’euros. L’État italien pourrait-il refuser de payer cette amende ? Cette nouvelle de Bloomberg a accru hier le spread sur la dette italienne déjà anormalement élevé. Comme je le dis souvent il faut avoir à l’esprit la situation particulière d’un pays qui a l’Euro comme monnaie. Ce pays peut avoir contre lui non seulement les marchés financiers mais aussi « sa » banque centrale, en l’occurrence la BCE. Ce n’est pas le cas d’un pays qui a sa propre monnaie. Il peut avoir des problèmes avec les marchés financiers mais sa banque centrale se porte en soutien si besoin est, comme lorsque les britanniques ont fait la « bêtise » de voter pour le Brexit, la banque centrale britannique s’est portée en soutien de l’État et de l’économie britanniques avec un plan en quatre points :

    https://www.theguardian.com/business/2016/aug/04/bank-of-england-cuts-uk-interest-rates

    Un pays qui a l’Euro est particulièrement vulnérable à la contrainte extérieure. Il est facile à soumettre si à la fois la commission européenne, les marchés financiers et la BCE agissent de concert pour le soumettre. Pour la BCE le simple fait de ne rien faire est déjà un problème. Si en plus elle restreint la liquidité aux banques italiennes, c’est un problème supplémentaire grave qu’ont déjà connu la Grèce en 2015 et Chypre en 2013. Si une agence de notation dégrade la note de la dette italienne en catégorie spéculative, l’accès aux liquidités de la BCE sera automatiquement coupé ou fortement réduit pour les banques italiennes, et l’Italie sera à genoux. Elle fera alors ce qu’il lui sera commandé de faire et paiera les amendes qu’il lui sera demandé éventuellement de payer si elle n’a pas de plan B de sortie de l’Euro.



  • Réago 21 mai 13:28

    Excellent article que vient de publier l’économiste Eric Dor intitulé « Une nouvelle crise sur la dette de l’Italie menace la zone euro et les marchés actions ».

    Cet article évoque une possible sortie accidentelle de l’Italie de la zone euro, qui aurait pour point de départ une nouvelle dégradation de sa dette publique par une agence de notation et qui se terminerait par le choix obligatoire à faire par l’Italie entre la « troïka » que la Grèce a bien connue ou la sortie de l’Euro (peut-être aussi que l’actuel gouvernement italien pourrait démissionner et laisser un autre gouvernement appliquer le programme de la « troïka », on verra cela le moment venu !) :

    https://www.capital.fr/entreprises-marches/une-nouvelle-crise-sur-la-dette-de-litalie-menace-la-zone-euro-et-les-marches-actions-1338924



Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès