• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robert Biloute

Robert Biloute

Physicien vélléitaire et dilettante.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/10/2008
  • Modérateur depuis le 19/10/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 478 296
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique









Derniers commentaires



  • Robert Biloute Robert Biloute 2 mars 2016 17:03

    @JL

    Merci, je n’ai jamais lu celui là, il est temps de combler cette lacune.



  • Robert Biloute Robert Biloute 2 mars 2016 13:36

    @JL

    ha tiens je ne l’avais jamais vu celle là, c’est intéressant.
    Par contre j’ai du mal avec la fin, ça m’étonne qu’il parle de « centre de l’univers », on raisonne habituellement avec un univers homogène à grande échelle et sans aucune notion de centre (ou dit autrement : le centre est partout). Vous auriez une source ?



  • Robert Biloute Robert Biloute 2 mars 2016 10:28

    @JL

    et pour « l’énergie totale nulle », il faudrait que je vois le contexte exact, mais je suppose qu’il parle du couple matière/antimatière, où l’on affecte une NRJ positive à la première, négative à la deuxième, et où l’on suppose des proportions équivalentes des deux. Pour tout vous dire je ne suis pas très à l’aise avec tout ça, il y a des tas d’interprétations possibles (feynman a d’ailleurs promu l’une d’elle, où l’on interprète l’antimatière comme de la matière qui remonte le temps)



  • Robert Biloute Robert Biloute 2 mars 2016 10:25

    @JL

    Je crois que je vous suis sur la croyance, mais à vrai dire je pense que c’est un biais personnel. Je suis formé à et incliné vers la physique, où l’on tente d’expliquer le monde tel qu’il est, de faire avec. Par opposition, quand je vois par ex. les travaux des mathématiciens (qui sont bien sûr essentiels, et qui sous tendent énormément d’avancées en physique), j’ai tendance à y voir une activité où l’on se prend pour dieu, il n’y plus la même « humilité ». Cf. par ex. le vocabulaire des démonstrations en maths : « soit un espace E, soit une droite D » : et la lumière fût ! Comme dit tout ça est plus de l’ordre de la boutade provocatrice (mais certains scientifiques tombent réellement dans cet écueil), je suppose qu’il faut de toute façon un minimum d’illusion de grandeur pour pouvoir entreprendre quelque chose d’aussi ambitieux que l’édification d’une science.

    Je vous incite vivement à lire feynman, c’est un des auteurs les plus clairs et les plus honnêtes à mon sens. Voir par ex. « lumière et matière » pour une présentation originale de la quantique, « la nature de la physique » pour un discours très général et limpide sur ce domaine, et en fait toute la série des cours de Feynman, qui se déclinent dans plusieurs domaines, et qui comportent toujours de longues introduction très originales avant la moindre équation (ses raisonnements peuvent sembler difficiles à suivre parcequ’ils sont très originaux et développés, mais ils partent toujours d’exemples les plus concrets possibles et évitent constamment la mathématisation à outrance).

    Dans un autre genre, cette BD sur sa vie :
    http://www.amazon.com/Feynman-Jim-Ottaviani/dp/1596438274
    est elle aussi excellente.



  • Robert Biloute Robert Biloute 1er mars 2016 23:03

    @Bernard Dugué

    Les grands enjeux de la gravité quantique ne se jouent pas sur les expériences mais dans les avancées spéculatives.

    Ils se joueront, comme toujours, sur les éxpériences ET sur les avancées spéculatives. Einstein le savait aussi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès