• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

samedi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 200 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • samedi 18 septembre 2008 17:53

    Les Roms sont pourchassés dans de nombreux pays, pas seulement en Europe du reste. Espagne, Italie, France .... Ce qu’il faut à mon avis creuser, ce sont les motivations à venir en France car ils sont de plus en plus nombreux et de fait, vont peser à terme sur l’économie. Ainsi que nous l’avons constaté avec les sans-papiers, la plupart sont sans qualification et par voie de conséquence gagnent peu d’argent. Ils sont employés majoritairement dans les services à la personne, la restauration, l’hôtellerie, leurs revenus sont marginaux et encore en envoient-ils une grande part à l’étranger. Le bénéfice que retire la France de l’exploitation (on ne peut pas employer d’autre mot) de ces pauvres gens est nul. A terme, tout le système social et de santé en paye les pots cassés. L’exploitation des pauvres, qu’ils soient étrangers ou français, est nuisible à la croissance. Il faut s’interroger sur les quotas, sans se torturer les méninges avec des slogans extrême-droitier. Peut-être pourrions-nous adopter une législation du même genre que le Canada, 100.000 personnes par an, dans tous les métiers mais prioritairement des personnes à valeur ajoutée. Et encore faudrait-il que nous ayions la capacité logistique à accueillir ces personnes dans la dignité.



  • samedi 18 septembre 2008 17:52

    Les Roms sont pourchassés dans de nombreux pays, pas seulement en Europe du reste. Espagne, Italie, France .... Ce qu’il faut à mon avis creuser, ce sont les motivations à venir en France car ils sont de plus en plus nombreux et de fait, vont peser à terme sur l’économie. Ainsi que nous l’avons constaté avec les sans-papiers, la plupart sont sans qualification et par voie de conséquence gagnent peu d’argent. Ils sont employés majoritairement dans les services à la personne, la restauration, l’hôtellerie, leurs revenus sont marginaux et encore en envoient-ils une grande part à l’étranger. Le bénéfice que retire la France de l’exploitation (on ne peut pas employer d’autre mot) de ces pauvres gens est nul. A terme, tout le système social et de santé en paye les pots cassés. L’exploitation des pauvres, qu’ils soient étrangers ou français, est nuisible à la croissance. Il faut s’interroger sur les quotas, sans se torturer les ménages avec des slogans extrême-droitier. Peut-être pourrions-nous adopter une législation du même genre que le Canada, 100.000 personnes par an, dans tous les métiers mais prioritairement des personnes à valeur ajoutée. Et encore faudrait-il que nous ayions la capacité logistique à accueillir ces personnes dans la dignité.



  • samedi 18 septembre 2008 17:46

    Certains demandeurs d’emploi sont évacués des listes de l’Anpe au bout d’un certain laps de temps s’ils ne sont plus indemnisés par l’Assedic, donc à la fin de l’allocation spécifique de solidarité, quand ils ne trouvent plus 5 ans de travail dans les 10 dernières années.
    En réalité, avec la mise en place du RSA, les statistiques du chômage vont se gonfler de près de 600.000 demandeurs d’emploi supplémentaires, tous ceux qui avaient été refoulés de l’Anpe ou avaient disparu des stats vont réapparaître et Mme Lagarde le sait. Du coup les 5% ne sont et ne seront jamais atteignables. L’inaccessible étoile ...




  • samedi 18 septembre 2008 17:40

    Et puis, s’il était malin, le PS changerait de nom et s’appellerait Modem c’est ça ?

    Sinon, plus sérieusement je pense qu’en effet le PS aurait dû envoyer sur les roses les alliances pipeau avec ses partis satellites dont au moins un est devenu incertain, le PRG. En tout cas, en local on travaille pour éliminer les sangsues. Je crois que progressivement, à mesure que le PCF aura moins d’élus, le PS sera plus fort et pourra s’imposer définitivement sur ce qui le gêne encore à sa droite.

    Mais au juste, que fera-t-il de cette marge acquise ? C’est ce que vous ne nous dites pas. Ce n’est pas le tout d’avoir des avis sur tout, faut-il encore savoir qu’en faire à part enfiler des perles.



  • samedi 1er juillet 2008 22:26

    Votre titre est désagréable. Il n’est pas anormal de vouloir se positionner sur un moi je longtemps réprouvé et réprimé par les psychiatres. Il faut oser s’affirmer pour être.

    En ce qui concerne le contenu des contributions, je n’ai pas vu que Monsieur Valls en ait commis une, en revanche il s’est associé à La Ligne Claire. C’est une contribution inutile, bien propre sur elle, mais inutile.

    Plus décevante est la contribution menée par Moscovici et Montebourg. On reste sur sa faim.

    La contribution de Mme Lienemann est en revanche beaucoup plus intéressante et plus intelligemment menée, même si l’intro est un peu longue, le corps distingue bien les points traités et je n’ai pas trouvé à critiquer, il me semble que tous les sujets importants sont abordés.

    La contribution de Delanoë est un beau travail d’écriture. Celle de Royal fera encore couler de l’encre, elle lance des pistes on ne peut pas dire le contraire. Après, savoir si on a envie de les emprunter est un autre débat.

    Je n’ai pas encore lu Fabius, rien ne presse.



Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité