• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

samedi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 200 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • samedi 8 janvier 2008 16:34

    Les socialos de comptoir racolés par un cafetier RPR/Modem.

    A crever de rire.

    La politique en France en passera donc toujours par la barrique de cervoise.

    Et ensuite, ce sont les mêmes poivrots qui viendront se plaindre de la vie chère.

    Je pouffe. smiley



  • samedi 8 janvier 2008 16:31

    Les citoyens restent libres d’adhérer ou pas aux concepts. La cantine n’est pas obligatoire. Faire une carte d’identité n’est pas obligatoire, pas plus qu’un passeport.

    Plus vicieuse est la surveillance permanente, de tous les instants, dans les rues, dans les magasins, dans les transports en commun mais là, nul ne s’insurge au nom du sacro-saint besoin de sécurité. Et pourtant, un homme vient de se faire assassiner dans le tram à Strasbourg ....

    N’est-ce pas Soljenitsin qui disait des Soviets qu’ils avaient probablement installé des cameras jusque dans les WC pour le surveiller ? A méditer.

    Tout ceci a été permis par la gauche, soit dit en passant, qui ne s’est opposée à aucun de ces concepts. Si Jospin l’avait voulu, le Taser n’entrait jamais en France. Mais parce qu’il a dormi, Sarkozy est à l’Elysée.



  • samedi 8 janvier 2008 15:42

    Vous avez oublié dans son palmarès qu’elle a été nominée au prix de la carpette anglaise 2007 pour écrire à ses collaborateurs en anglais.

    Cela étant, Lagarde s’est rachetée un peu à mes yeux, en osant dire il y a 2 jours que les chômeurs qui refusaient les offres de l’Anpe était une infime minorité. Je me demande après cela combien de temps cela prendra pour lui montrer la porte de son ministère, où elle n’est définitivement pas à sa place.



  • samedi 8 janvier 2008 08:04

    Allez arrêtez l’hypocrisie.

    Vous cherchez à votre tour un gourou, comme les sarkozystes ont cherché et trouvé le leur, vous rêvez du grand soir encore et toujours. Mais il n’y aura pas de grand soir, et Besancenot attend son heure, comme les autres. Son programme vous l’avez lu au moins ? Moi oui, c’est même le premier que j’ai lu, il faut dire qu’il a été le premier à l’afficher, il n’en a que plus de mérites à montrer qu’on peut arriver au sommet avec un programme vide, c’est ce qu’a fait sarkozy, qui n’avait pas de programme soit dit en passant, donc finalement on ne peut lui reprocher que de trahir ses intentions.

    Besancenot et sa société idéale, on travaillera tous à mi-temps à La Poste et on ferait venir tout plein d’immigrés pour remplir nos caisses de retraite, qui feront des enfants pour repeupler le pays puisqu’il appert que les françaises refusent de jouer les poules pondeuses, on se mixera tous (sauf lui faut pas déconner), on vivra tous dans des clapiers HLM (sauf lui faut pas déconner), on sera tous ouvriers il n’y aura plus de riches (sauf lui faut pas déconner car si vous pensez qu’entre deux interviews il distribue les recommandés à Neuilly vous vous mettez le doigt dans l’oeil profond).

    Besancenot est comme les autres : faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais

    Besancenot est comme Sarko : il pompe sur le programme des autres pour caler les meubles

    Besancenot c’est un autre Jospin, les 2 trotskistes, jamais ils ne visent leur classe, les fonctionnaires qui engraissent, mais toujours ils génèrent de la misère suppplémentaire en paupérisant toujours et encore plus les ouvriers.

    Notre seule chance, anéantir Royal et son équipe de traine-savates sinon on en prend pour 30 ans avec le Sarkoroyalisme. Besancenot n’existe qu’à cause du vide au PS.



  • samedi 7 janvier 2008 13:10

    Mouais ? Alors je m’explique, à moi-même, assez mal pourquoi en 2 ans j’ai pratiquement cessé de fréquenter AgoraVox et que je sois devenu assidu à Rue89, hum hum.

    La qualité rédactionnelle dans le respect des individus et des sujets traités, et la ligne éditoriale y seraient-elles pour quelque chose ? Je crois pouvoir dire : oui, définitivement oui, lorsque je lis la pige consacrée à Montebourg, par exemple.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité