• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Spartacus

Spartacus

Suivez les commentaires de Spartacus (sur twitter : @lequidampost)
Spartacus est libre, capitaliste et libéral, républicain et fier de l’être.
 
Je défends le libre arbitre, la liberté d'exprimer toutes ses idées même si elles dérangent et même si elles ne sont pas les miennes, l'économie de marché, la concurrence, la mondialisation, le libéralisme, l'échange volontaire, la solidarité volontaire, le droit à la contradiction, le droit contractuel, l'équité.
 
Le système politico-économique le moins mauvais pour l'individu est le capitalisme. C’est un système où les hommes échangent les uns avec les autres sans jamais prendre l’initiative d’user de la force physique contre autrui.
 
La poursuite de son propre intérêt rationnel et de son bonheur en respectant les autres, est plus important que le sacrifice de sa vie pour l’intérêt des collectivistes. Les collectivistes ne sont pas des anges, mais des hommes. Et l'homme n'est pas collectiviste, mais une personne.

La logique de profit du capitalisme équilibre les comptes, rend responsable et motive pour satisfaire autrui tout en favorisant le libre arbitre, l'émancipation personnelle, l'éclosion de ses talents et la prise en main de sa destinée sans faire reposer sa responsabilité, ses revenus ou ses réussites et ses échecs sur les autres ou la collectivité comme le fait le socialisme qui encourage la servitude, la frustration, le mimétisme, la jalousie, ou le déni de sa personnalité. 
Et si le libéralisme.....(en vidéo) https://www.youtube.com/watch?v=MxYQb-WmB3g
 

Je me bat contre les exceptions aux règles générales, les corporations, les castes, le favotitisme ; les droits différenciés, l'interventionnisme, le directivisme, l'iniquité, la solidarité forcée par l'état et les groupes de pression.
Philosophie du libéralisme en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Kn23kokvLRo


 
Suivez mes fils de discussion.
Je fais enrager les gauchistes qui ne supportent pas le capitalisme qui les nourrit. Ils le vivent comme une frustration permanente, et c'est très amusant de les voir patauger dans leurs contradictions en attaques ad hominem et postures pseudo-morales faute d'arguments concrets économiques.

 
Retrouvez les anciens articles sur ce lien : http://www.agoravox.fr/auteur/spartacus-61267
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 12/07/2014
  • Modérateur depuis le 05/03/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 33 4913 2543
1 mois 2 95 169
5 jours 0 11 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 557 499 58
1 mois 31 29 2
5 jours 9 8 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Spartacus Spartacus 18 février 22:13

    @HELIOS
    Evidement ceux qui ne croient en rien peuvent toujours penser que le libre arbitre se réduit et s’appelle « liberté ».


    En fait le libre arbitre et la liberté sont très lié sans être identique mais plutôt complémentaires.
    Il faut être libre pour avoir un libre arbitre. Un prisonnier ne peut pas avoir de libre arbitre.

    Le libre arbitre est la capacité à se déterminer librement. La capacité a faire des choix assumés.

    Le libre arbitre se gagne ou se perd.
    L’avoir nécessite une certaine volonté, dans le sens ou il faut s’extraire du mimétisme social qui peut être une prison.


  • Spartacus Spartacus 17 février 19:53

    @Sparker


    Confus d’accuser des incompréhensibles de ne pas se rendre compte qu’ils sont décalés. J’ai le défaut de mettre les pieds dans le plat et dire ce qui doit être dit. 
    Un contradicteur a dit que j’étais un rugbyman sur un terrain de golf. 

    Très insultante réponse ad personam, mais je ne dois pas être si orgueilleux. Je ne suis pas blessé.

    Je ne suis pas jaloux et je ne doute pas que vous soyez capable, et vous souhaite bien au contraire d’avoir une meilleure réussite que moi. 
    Et vous félicite que dans quelques domaines vous êtes plus doué que moi. Je doute sur l’autonomie, mais passons. Y’a pas pire personne aussi libre que moi.

    Je crée des emplois, permet a des gens de travailler, se prendre en charge, consommer, être autonome et créer le bonheur, je crois que je n’ai pas de leçon d’humanisme à prendre de la part de ceux qui ne disposent pas de leur libre arbitre.

    Y’en a qui se disent « humanistes » parce que leur idéologie leur dit qu’ils le sont et ils y croient, et qu’ils ont besoin de reconnaissance sociale, ll y en a d’autres qui ne se le disent pas, mais créent autour d’eux plus d’humanité de social de leur propre initiative que les marxistes en soumission collective enfermés dans leur statut et salariat.
    Ayant créé plusieurs fois et recommencé avec une certaine réussite a chaque fois, je suis confus d’avoir les chevilles qui enflent et ne pas sombrer dans la modestie et le misérabilisme qu’il se doit d’avoir dans le mimétisme des gens de gauche....
    Je me fait « mouser » si vous voulez, je m’aime bien, et pire du pire je suis fier de ma réussite et je ne vis pas dans l’excuse, ni l’humilité qu’aiment présenter les gauchistes.

    « pauvre d’esprit » est une insulte d’intello gauchiste, cette caste qui place l’idéologie avant la réalité et qui se donne de l’importance en entre soi.
    Le « portefeuille » (les gauchistes ont un problème avec l’argent), et le libre arbitre que j’ai gagné me rend certainement plus capable de faire du bien autour de moi que celui qui attend après sa fin de mois, fut il dans l’ingénierie.

    Et sur ce forum, j’avoue qu’il est difficile dans une idéologie gauchiste de « morale » de discuter avec des gens comme moi qui casse les illusions avec des arguments et ne se laissent pas démonter et n’ont pas peur d’être en minorité.

    En général les débats sont des agressions, des harcèlements sur ma personne hors sujet. (voir dixit « foufouille » au dessus). Mais ce ne sont pas des gens capables d’accepter la contradiction.
    Mais ne croyez pas que je suis méprisé. 
    Des« taktak » ou « chalot » ou « république souverainiste » que je ménage pas en arguments acceptent la difficulté de me répondre aux milleuseries de ceux qui ont leurs idées. 
    Je ne les insulte pas pas sur ce qu’ils sont mais sur leurs shéma de pensée.







  • Spartacus Spartacus 17 février 18:36

    @mmbbb
    Voyons voyons. Nous ne parlons la langue « pédagogue »...

    Nous sommes pour eux dans « l’immersion autosatisfaite dans la totalité substantielle du sens pour cheminer vers un horizon de vérité. »

    Le débat et le langage vient de la planète Education Nationale. 
    Les habitants sont des intellectuels de gauche.


  • Spartacus Spartacus 17 février 16:24

    @Sparker

    « C’est sur qu’à votre niveau de référence intellectuelle vous ne risquez pas de comprendre quoi que ce soit »

    C’est une la réflexion qui confirme que les intellos bobos coco de l’éducation nationale prennent tous les autres pour des cons et des beaufs dixit vos mots « médiocres ».


    Dans votre planète on est tellement plus intelligent et supérieur...Et on aime se le faire croire et épater sa propre clique.

    Curieusement vous ne fabriquez rien, n’êtes autonomes en rien, ne réussissez rien en dehors de l’éducation nationale, professionnels de l’échec, refusez le changement, la remise en cause, niez les évidences et méprisez les gens qui n’utilisent pas votre prose et haïssez la réussite et les talents (dixit : valeurs de vie). 
    Ceux qui réussissent sans vous faire déférence et qui n’ont rien a cirer de votre caste de gens qui vivent dans le monde parallèle incapable de se mettre à portée des autres...

    Triste caste d’intellos suffisants. 
    Tristes décalés. 


  • Spartacus Spartacus 17 février 13:20

    C’est pas la « misère des pédagogies » mais la misère des pédagogues....

    Des débats d’entre soi en langages d’initiés totalement décalés et éloignés des réalités....

    Un beau texte d’extraterrestre qui parlent aux extraterrestres de l’éducation nationale.

    « Son rôle au contraire, est d’aider les élèves à sortir de »l’immersion autosatisfaite dans la totalité substantielle du sens« pour cheminer vers un horizon de vérité. »

    Les pédagogues vous sortent des élucubrations pour se donner une consistance de supériorité intellectuelle ridicule....

    Quand on lit se gloubiboulga de mots que seul des « initiés » qui prennent tous les autres pour des cons, on comprend a quel point l’éducation nationale est tombée très bas...

    Triste France décalée qui vit en dehors du temps.

    Triste France d’intello-gauchiste décalée en dehors de la société marchande, qui ne crée rien et se vautre dans la croyance qu’elle est le centre du monde.

Voir tous ses commentaires (20 par page)