• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Spartacus

Spartacus

Spartacus a gagné sa liberté par la prise de risque avec l’entrepreneuriat.
Il est totalement libre, libéral et pro-capitalisme, il se forge son point de vue en libre-arbitre en dehors du mimétisme social ou culturel corporatiste et identitaire. Le fait d'être indépendant permet d'avoir une culture sociale de milieux sociaux différents tout en n'étant pas en servitude d'une corporation ou d'un groupe social de pression.
Je défends le libre arbitre, la liberté d'exprimer toutes ses idées même si elles dérangent et même si elles ne sont pas les miennes, l'économie de marché, la concurrence, la mondialisation, le libéralisme, l'échange volontaire, la fraternité volontaire, le droit à la contradiction, le droit contractuel, l'équité.

Je me bat contre les exceptions aux règles générales, les castes, les politiques de favoritisme identitaires et corporatistes, les droits sociaux différenciés, l'interventionnisme Jacobin, le directivisme, l'iniquité.

 
2 liens vidéo pour comprendre la philosophie libérale :
https://www.youtube.com/watch?v=MxYQb-WmB3g
https://www.youtube.com/watch?v=Kn23kokvLRo

 
Retrouvez les vieux articles sur ce lien :
http://www.agoravox.fr/auteur/spartacus-61267
 

Tableau de bord

  • Premier article le 12/07/2014
  • Modérateur depuis le 05/03/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 43 5504 3504
1 mois 2 99 211
5 jours 1 11 16
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 761 670 91
1 mois 48 43 5
5 jours 9 9 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Spartacus Spartacus 19 septembre 10:59

    Mais qu’est ce qu’il s’en foutent au gouvernement si ça pollue ou pas. 

    C’est le leurre des taxes...

    C’est un pays aux abois, de politiciens professionnels fonctionnaires, qui n’ont jamais rien créé, jamais rien risqué, jamais rien investi et qui coopte par réseaux et caste.
    Ce n’est pas « Macron » c’est tous ces fonctionnaires qui ont la mainmise sur l’état, qui ne savent pas comment on crée la richesse. 

    2000 milliards de dettes officielles et 2000 milliards hors bilan mais tout aussi contraintes en croissance logarithmique dans les engagements non provisionnés a payer des fonctionnaires et ses retraités qui se comptent pas millions...

    Ils ont besoin de pognon POINT. 
    Des loups qui regardent les gens comme des moutons à dévorer.

    Le concept est simple il faut trouver des « excuses » pour ponctionner.
    -La voiture....
    On fait faire 3-4 études qui dit que ça pollue ou fait des morts
    On envoie à Bourdin ou Appatie les études fouareuses qui vont polémiquer et hop un ministre sort une taxe. Taxe qui bien entendu ne résout rien au problème posé.
    -La santé
    On fait faire 3-4 étude pour dire que le sel, le sucre ou n’importe quoi c’est pas bien.
    On envoie à Bourdin ou Appatie les études fouareuses qui vont polémiquer et hop un ministre sort une taxe. Taxe qui bien entendu ne résout rien au problème posé.
    -L’écologie
    On fait faire 3-4 étude pour dire que le pétrole, le gaz c’est pas bien.
    On envoie à Bourdin ou Appatie les études fouareuses qui vont polémiquer et hop un ministre sort une taxe. Taxe qui bien entendu ne résout rien au problème posé.

    Et c’est comme cela tous les jours....
    On en est arrivé à 57% de la richesse produite ponctionnée 


    La France est un pays socialo-communiste qui s’ignore.


  • Spartacus Spartacus 19 septembre 10:17

    @Paul Leleu


    « Insondable bêtise »...
    Je sais pas ou est la « bêtise » quand on voit cette montagne de clichés et niaiseries sortie.

    La concept de l’immobilisme et de la stagnation comme principe de vie intellectuel....

    La valorisation d’être :
    incapables de se remettre en cause.
    incapable de s’adapter à leur environnement économique
    Incapable d’analyser la réalité.

    Que c’est con comme schéma intellectuel. Quelle fermeture d’esprit.
    Triste France

    Le monde est plein de gens qui ont changé plusieurs fois de professions. 
    Faut sortir de la fonction publique et des réunions communistes pour voir le monde...


  • Spartacus Spartacus 18 septembre 16:19

    @ZenZoe

    Les inégalités ne créent pas des pauvres.
    Un « pauvre » aux USA est plus riche que 90% des habitants de la planète. 
    Dans les 5 états qui concentrent les plus riches et les plus inégalitaires, sont exactement les mêmes qui ont les 10% des pauvres plus riches que la moyenne Américaine.

    Votre morale n’est pas morale.
    Donner un poisson est mettre en dépendance et assister.
    Donner une cane à pêche c’est justement ne pas culpabiliser le pauvre mais l’émanciper.
    La vérité est qu’il faut enseigner la confiance en soi, l’envie de réussir et le capitalisme.
    C’est donner l’envie de se lever, tout en étant utile aux autres et à soi-même.



  • Spartacus Spartacus 18 septembre 16:12
    Le branleur aurait mieux fait de fermer sa bouche.

    Dire qu’il y en a qui lui trouve des excuses.

    Les formés en Minitel, les réparateurs de machines à écrire mécanique et les poseurs de cabines téléphoniques ne trouvent pas de Job, faut il les plaindre de ne pas chercher ailleurs ?...



  • Spartacus Spartacus 18 septembre 11:07

    Un éniemme plan pour les pauvres...


    Un proverbe chinois, dit que « quand les riches maigrissent, les pauvres ont faim. »
    Ça va créer de la croissance ?
    Baisser le chômage ?
    Offrir des perspectives de plein emploi ?
    Augmenter le pouvoir d’achat ?

    Evidemment que non !

    Si tout l’argent donné en social était donné dans un plan croissance et enrichissement général.
    On aurait moins de pauvres !

    C’est pas la pauvreté qu’il faut subventionner, c’est l’enrichissement et laisser la possibilité de le faire.

    La France gauchiste et fonctionnaire a réussit a créer en France l’URSS et enlever au secteur privé qui seul laisse les opportunité 57% de ce qu’il crée comme richesse....
    Des fonctionnaires, des Enarques et des castes subventionnées pour décider de tout et créer des « subventions » pour encore enfoncer...

    Un monde ou l’on enseigne l’absence d’autonomie, l’absence de confiance en soi, le misérabilisme et le bonheur d’être en dépendance sociale...

    Un monde socialiste. Vous l’avez voulu. Les pauvres c’est vous qui les avez créés...
    Triste monde ou les gamins lobotomisés par des profs de gauche qui sortent de l’école rêvent tous d’être des fonctionnaires à 70%
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès