• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tobor

tobor

En Belgique, on a une devise "L'union fait la force"
Ça sonne bien, non ? Sauf que le pays est divisé entre
latins et germains qui se fritent depuis toujours et que c'est ainsi,
ne vous en déplaise, circulez m'ssieurs dames !
Donc cette devise dit en réalité : "Nous sommes faibles".
De plus, l'hymne national chante :
"... aura pour devise immortelle : Le roi, la loi, la liberté"
Immortelle mais évacuée aux oubliettes puisque la devise
c'est, paraît-il, "L'union fait la force" (?)
Donc cet hymne chante "On a rien compris et on s'en fout"
Et tout ça sur des airs de bonhomie à relents surréalistes.
Triste affaire !

Tableau de bord

  • Premier article le 01/11/2018
  • Modérateur depuis le 16/04/2020
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 22 658 1267
1 mois 1 4 35
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 176 176 0
1 mois 3 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







  Jeu des tests

Jeu des tests

1808 visites 25 déc. 2020 | 0 réaction | tobor  







Derniers commentaires



  • tobor tobor 29 avril 01:29

    Pour ne pas risquer de s’inquiéter d’une escalade pour rien, l’occident s’occupe de l’escalade. Ils pleurnichent face à leur propre comédie tout en la nourrissant, une sorte de contorsionnisme ridicule et pervers qui a tout pour pousser à bout ceux qui demandent le respect d’accords lus, approuvés et signés huit ans auparavant.

    L’opération militaire lancée en Ukraine se voulait dissuasive, se voulait montrer qu’on allait pas faire n’importe quoi avec ces accords et prendre les séparatistes au sérieux plutôt que de les insulter et les bombarder comme c’est le cas depuis 8 ans. La réaction raisonnable coté ukrainien aurait dut être un mea-culpa pour les accords bafoués et une recherche de solutions diplomatique avec cessé le feu. Non, l’Ukraine prise la main dans le sac préfère la fuite en avant avec les petits copains de Davos qui voient miroiter la guerre mondiale, nucléaire, une opportunité de dépopulation un peu plus radicale que le jeu des virus du vaccin !

    Avec l’acteur Zelenski, c’est une série-z minable qui a télescopé la réalité et qui l’entraîne dans sa nullité !



  • tobor tobor 27 avril 00:43

    Toute personne « normale » est contre cette guerre, Poutine le premier.
    Poutine n’a pas commencé une guerre, il a lancé une opération militaire pour faire respecter les traités de Minsk bafoués depuis 8 ans, libérer les régions russophones indépendantistes et re-approvisionner en eau la Crimée qu’un barrage Ukrainien bloquait en représailles. Après des tentatives de négociations, des mises-en-garde et diverses provocations ukrainiennes, ricaines et € où visiblement la guerre est un choix, un désir puisqu’ils font tout pour l’attiser, la faire durer. 

    Aucune chance qu’à un moment ce qu’on avait coutume d’appeler la « raison » ne revienne aux commande coté u.e/usa. L’avis imbécile que véhicule rosemar, sa fermeture d’esprit, ses arguments en carton et ses retours par questions prémâchées reflètent bien cette arrogance dans l’ignorance. Elle n’hésitera pas à retourner cette diatribe contre l’expéditeur, sauf que : Nous vivons actuellement les conséquences de la vision du monde qu’elle défend et qui se veut conforme avec celle des gens de Davos. Un pouvoir méprisant nous rend la vie plus en plus dure sans aucune retenue, redistribue nos impôts sous forme de pré-commande d’un vaccin-qui-marche-pas contre des variants-qui-n’existent -pas-encore et d’armement de pointe à offrir à un showman-acteur de série-z qui assume sa suite de néo-nazis !!!



  • tobor tobor 25 avril 01:48

    Article purement provocateur, tout y est simplifié et retourné comme une crêpe. 



  • tobor tobor 25 avril 01:36

    J’ai adoré TC-Matic que j’ai vu en live de nombreuses fois à l’époque mais sa carrière « solo », son personnage de pilier de bistrot mêlant Gainsbard à Paolo Conte m’a toujours insupporté. Le succès en a fait un freaks guindé, superficiel et solitaire... « Les filles du bord de mer » est à mon avis une des pires chanson beauf à succès, à ranger avec « La pèche aux moules ».



  • tobor tobor 30 mars 01:18

    @Taverne
    Non mais, ça devient n’importe quoi !
    Et il ment sur quoi ? Sur ce qu’il a pris au p’tit déj ? Parce que ne pas accepter d’être contredit n’est pas mentir, ça n’a rien à voir en fait !

    Non, ce n’est pas Poutine seul, il compte pas mal d’États alliés à travers le monde qui en ont marre du comportement adolescent, abruti et inconséquent des mondialistes. Comme tous les autres chefs d’état et surtout les nôtres, personne ne décide seul, ce sont au minimum des comités ou des feuilles de route qui décident.

    Si Poutine est tant détesté par « l’alliance schwabienne » et nos chers médias, c’est justement par sa froideur et son radicalisme, son franc parlé. Lorsqu’il soutient Assad, Maduro, il affirme des choses et s’y conforme, il n’est pas entrain d’armer leurs ennemis.
    Quand il décrète l’interdiction de l’affichage et ouvrages promotionnels pour l’homosexualité destinés aux enfants, il le justifie de façon raisonnable et conforme à ce qu’en pense la majorité de la population, contrairement à « chez nous » ou insidieusement ce sujet entre dans le programme pour les petits pendant qu’on statue d’une majorité sexuelle qui va en protéger certain/es (légalement uniquement) et en exposer d’autres aux prédateurs sexuels.

    Cela dit, j’en ai rien à caler à la base, je n’ai aucune intérêt particulier pour la Russie, les russes, Poutine ou aversion congénitale pour l’Ukraine. Si on cherche à s’informer, à voir des discours entier comparé à ce qu’en tirent les télés, on fini sur une même conclusion à l’opposé de celle proposée à ceux/celles qui reçoivent l’info comme des petits oiseaux la becquée.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité