• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tobor

tobor

En Belgique, on a une devise "L'union fait la force"
Ça sonne bien, non ? Sauf que le pays est divisé entre
latins et germains qui se fritent depuis toujours et que c'est ainsi,
ne vous en déplaise, circulez m'ssieurs dames !
Donc cette devise dit en réalité : "Nous sommes faibles".
De plus, l'hymne national chante :
"... aura pour devise immortelle : Le roi, la loi, la liberté"
Immortelle mais évacuée aux oubliettes puisque la devise
c'est, paraît-il, "L'union fait la force" (?)
Donc cet hymne chante "On a rien compris et on s'en fout"
Et tout ça sur des airs de bonhomie à relents surréalistes.
Triste affaire !

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 222 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • tobor tobor 19 avril 23:44

    Peu importe son degré d’avancement, l’i.a est pleinement opérationnelle dès que l’utilisateur/trice y croit et y réfère sans avoir à penser par soi-même.
    .
    Si un jour le mythe de l’i.a omniscient et sensible devient réalité, sa démonstration ne peut que se focaliser sur l’absolue imbécillité à fabriquer ce genre de chose au lieu de vivre sa vie !
    .
    Devenir maître du monde est une ambition de gamins gâtés auxquels le monde pisse à la raie.



  • tobor tobor 14 avril 01:22

    @gueule de bois
    « L’intelligence instinctive » m’a l’air d’un concept boiteux.
    C’est soit « instinctif », directement en réaction à un stimuli sensoriel ou hormonal,
    soit « intelligent », fruit d’un raisonnement qui tient compte d’un maximum de paramètres.
    .
    Si l’instinct peut nous sembler « intelligent », c’est par l’adéquation de ses manifestations (pour peu que cela se joue dans son élément) mais un rat n’en arrivera jamais à essayer de pousser la porte du piège où il s’est fait coincer parce que c’est le seul élément opaque de la cage, même pas besoin de verrouiller.
    .
    Le nouveau né humain est le seul parmi les mammifères à ne pas pouvoir soulever son poids à la naissance. Il est effectivement condamné à gamberger son immobilité pendant les premiers mois, ce qui dès les premières heures d’éveil (si la naissance n’a pas été un gros trauma) est le début d’une prise de contact où il trouve la place qu’on lui accorde. Signaler ses déplaisirs dans la retenue puis, si on est pas entendu, se faire plus véhément, relève déjà de l’intelligence opposée à l’instinct.
    Très peu cherchent à interpréter la mimique et interviennent avant que leur nouveau-né gueule.
    .
    L’intelligence humaine est la conjonction de beaucoup de facteurs aux dimensions multiples, tenter de l’imiter (l’i.a) donne éventuellement une facette crédible contre beaucoup d’incertitude quant au signifié. Qu’une répartie apparaisse intelligente (genre seebotschat) ne suffit pas à mettre le procédé en compétition avec l’esprit humain lequel peut utiliser son intelligence à canaliser ses instincts. Ce n’est pas en ajoutant de l’aléatoire qu’on touche à une sensibilité.



  • tobor tobor 13 avril 23:53

    @LeDinoBleu
    il y a surtout le fait que cette « i.a » est ultra-manipulable et que tout ce qu’elle pondra dépend de ce que le concepteur aura paramétré, sans compter les possibilités de hacking pour entraîner les utilisateurs/trices crédules où et quand on le veut...



  • tobor tobor 13 avril 09:49

    @gueule de bois
    "Selon vous, d’un nouveau né sortant juste du ventre de sa mère pouvons nous dire qu’il est intelligent ou le contraire et en vertu de quoi ?"
    .
    Le fait d’avoir dès les débuts des ressentis de plaisir et de déplaisir physique distingue le bébé d’une i.a et de fait, par ses aptitudes cognitives, le bébé est à la fois intelligent, imprévisible et incompris.



  • tobor tobor 13 avril 00:37

    L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la neige artificielle :
    une particularité de la neige a été singée mais on en tirera pas une goutte d’eau, c’est vide de sa propre essence.
    .
    Si l’I.A est tant mystifiée c’est qu’elle représente un enjeu de pouvoir majeur sur une population qui veut bien y croire, qui préfère y confier ses choix de consommation et même ses choix éthiques pour ne plus avoir à penser, une population d’abruti/es ultra-manipulables.
    .
    La base en I.A c’est « la préférence à la plus grande occurrence », on voit depuis longtemps ce que ça donne chez google.
    À part imiter des choix « intelligents » avec des algorithmes en s’orientant aux mots-clefs, il ne me semble pas y avoir de grosse avancée. L’I.A n’aura jamais que la valeur qu’on lui accorde mais risque de foutrement compliquer la vie de chacun/e.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès