• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

toma

Chacun sa philosophie, celle employée depuis bien trop longtemps, celle qui voit tout en opposé, celle du bien et du mal, celle du méchant et du gentil, du policier et du voleur, celui qui est maitre et celui qui est esclave. Depuis 1492 et l'arrivée de colons européens en Amérique, c'est la voix prise, celle du fort et du faible.
Le projet eurasiatique pourrait nous proposer pour la première fois depuis 500 ans, une philosophie toute autre, celle du Ying et du Yang, le bien engendre le mal et ainsi de suite. L'un est inclus dans l'autre. Politiquement, cela devrait se traduire par des mains tendues, ou lieu des coups de ceinture.
Ce serait effectivement magnifique, si sur le plus grand, le plus peuplé, le plus vieux continent de la Terre, de Lisbonne à Vladivostok, comme le proposait Poutine et même plus loin jusque Singapour, nous nous dirigerions vers un monde où l'humain serait au centre, et la coopération aussi. Parce que c'est vrai, nous pourrions aller de Lisbonne à Singapour à pied, sans prendre de bateau ni d'avion, et cela, nous l'oublions souvent !
Vodka et Pelmini est un joli mélange culturel, qui n'existerait pas sans la Chine, qui inventa les pâtes, et la Vodka qui provient d'Europe Centrale et de l'Est, et en Russie on déguste les deux simultanéement, culture culinaire eurasiatique, à appliquer à tous les niveaux.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2015
  • Modérateur depuis le 04/06/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 191 542
1 mois 1 9 18
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 189 119 70
1 mois 11 7 4
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • toma 14 septembre 19:04

    Puta*n, 25 ans à refuser l’aide d’Israel, ces des ingrats les palestiniens... 


    Suffit de savoir que les USA ont soutenus 50 ans l’apartheid en Afr. du Sud aussi... Ce sont les cubains aider par les soviets qui ont mis fin à la chose, mais faut pas le dire hein. 
     
    Surtout quand Obama va pleurer avec sa veuve à Mandela... 

    J’adore comment les USA réecrivent l’Histoire sans arrêt.



  • toma 14 septembre 18:57

    @Christelle Néant
    Bwah, ca va finir avec les vieux et les retraités qui n’ont pas à changer de pays car c’est trop tard, plus ceux qui ne savent pas bouger, parce que toute la famille est en Ukraine...


    Sinon, ceux qui parlent un peu hongrois, demanderont le passeport hongrois, pareils pour le roumain, ceux qui parlent polonais ou allemand iront bosser dans ces pays en essayant d’y trouver un âme charitable qui tombera amoureux, c’est sûrement fort pareil pour ceux qui se dirigeront vers la Russie dans les mêmes conditions. 

    Il restera les femmes seules dont les mari seront partis seuls bosser, et les nazis qui auront confiance au grand avenir du pays neuf. 

    De toute facon, il n’y aura plus aucun job qualifié en Ukraine, que de la main d’oeuvre à bas cout. L’industrie a été détruite et le statut de pays de transit fiable définitivement perdu du point de vue russe. 

    Je rappelle que avec les missiles Veovoda, l’Ukraine avait un programme commun avec le Brésil pour en faire des lanceurs de satellite, ca a lamentablement échoué, au grand plaisir des usa, qui gardent les sud-américains dépendants d’eux. 

    L’Ukraine devait fournir des avions à l’Algérie entre autres, rien ne se passe. Je pense qu’il y avait aussi la Croatie pour des chars, et l’Indonésie, rien ne sort des chaines. Triste. 

    Bref, ca va finir en atelier de couture pour l’Europe, de productions à bas couts proche de nous, déjà l’Ukraine à taux fixe en rapport au dollar, se bat avec les pays les plus pauvres d’Afrique pour la dernière place du classement sur bien des sujets. (L’Ethiopie par exemple au rythme actuel devrait dépassé le PIB ukrainien dans 4-5 ans, ca laisse dire)

    Ne pas oublier que du temps de l’URSS, les pays les plus aisés étaient la DDR, suivi de l’Ukraine et ensuite le Russie, en parlant des analyses de PIB par habitant. Là, le PIB ukrainien est du niveau de 2005, donc aucune croissance en 13 années... 95 milliards (2100 USD par hab) (sous Ianoukovith c’était encore 190 milliards, le double)... la Russie c’est 1400 milliards 10,000 USD par hab), bref, partant de la parité en 1990, ca laisse songeur de la qualité du personnel politique. Après, je compare à la Russie, pas pour justifier quoi que ce soit, mais pour comparer les trajectoire de deux pays ex-soviet, — la Pologne est du même acabi (500 milliards pour 13.000 usd par habitant) partant derrière l’Ukraine, certes intégrée au bloc UE, elle a largement amélioré le tout.

    Après, je pense qu’on peut prendre un graphique pour la corruption, l’endettement, la démographie,... on arrive à la même triste conclusion. 

    Si les ukrainiens de souche de l’Ouest voulait leur indépendance, on avait cas séparer le pays sur le Dniepr. 


  • toma 14 septembre 15:08

    Je vis à Berlin, il y a nombre d’ukrainiens ici... Ca laisse pantois... Ici depuis 2007, je n’ai jamais vu cela, le nombre de travailleurs pauvres qui viennent 2 fois 3 mois chaque année... ce nombre a tout simplement explosé. 


    On parle rarement politique avec ces gens, il y a cette pudeur de ne pas trop savoir ce que l’interlocuteur pense en face et surtout de fâcher les gentils européens qui les ont « libéré » de la dictature poutiniste, alors ils ferment leur gueule, viennent bosser comme des esclaves ici, c’est triste à voir d’un pays qui de facto, comme on l’a si souvent dit dans le Donbass, a tout pour devenir une grande Suisse en Europe du sud-est. L’Ukraine c’était une puissance nucléaire, spaciale, aéronautique, militaire, agricole, culturelle en devenir. Mais au lieu de cela, on lui a fait prendre le chemin du néo-nazisme et de l’esclavage par la dette, bref, c’est devenu l’Argentine de l’Europe (en pire). 

    Moi je remarque juste un nombre incroyable d’ukrainiens dans les institutions culturelles russes, que ce soit la Maison de la Russie avec ses cours de danse, de dessin et leur английский колледж où tous les petits russophones apprennent l’anglais, sur la Friedrichstrasse ou dans les crèches russophones, des arméniens, des russes musulmans, des ukrainiens et mêmes de baltes. 

    Et aussi que plein d’apparts sont vendus sur plan à des ukrainiens qui envoient leur progéniture se réfugier étudier ici. (ca doit ^tere pareil d’ailleurs vers l’Est aussi hein)

    Je me dis que l’avenir chez les gens normaux n’est pas si noir que cela. Le problème se situant ailleurs chez les cons placés là-haut. 


  • toma 13 septembre 11:25

    @QiroreuR
    Et le plus incroyable, une vidéo postée par un compte d’extrême gauche sur twitter est entrain de causé bien des dégâts, voir ici :


    Hans-Georg Maaßen est chef des Services Secrets allemands, il a après que le représentant CDU de Saxe se soit exprimer en ce sens, dit qu’il n’y a pas eu de chasse à l’homme, ni de pogrom, et que possiblement cette vidéo était un fake ; ---> dans le sens où à l’heure actuelle RIEN ne prouve que cette vidéo où des gens courent après d’autres gens, sans connaitre ni le lieu, ni la date, ni l’authenticité ni le nom de ces personnes, ET BIEN DEVINEZ quoi !!!

    Le SPD demande la démission de Maaßen ! Car il se serait exprimé contre les médias ! En effet, Maaßen reproche que sans AUCUNE vérification, les médias ait repris le titre de cette vidéo twitter, donc « Hetzjage gegen Migranten ! », chasse à l’homme contre des migrants. 

    Plus encore, le SPD menace de casser la majorité parlementaire, on croit rêver, car le problème est bien celui là, à l’époque des lois anti fake news, ici, il s’agit bien de cela et le SPD se permet de voir les faits à travers un prisme différent d’un seul coup. 

    L’autre problème est que Merkel a repris lundi en matinée de cette semaine les propos des journalistes, avant que son ministre de l’Intérieur, Seehofer, ne lâche un « J’aurai aussi pris par aux marches à Cehmnitz, évidement avec ces gens et pas avec le nazis », suivi dans la semaine d’un, « L’immigration est la mère de tous les problèmes »... Et ils sont du même parti Merkel et Seehofer, si si !

    Ici, soyons clairs, le SPD continue d’appliquer son plan où seul les extremistes socialos vont voter pour eux, autour de 10% au train où ca va, et le CDU / CSU est occupé à ratisser large, entre Merkel qui reste bien centre droite/gauche à la Macron, et Horst Seehofer en Bayern qui fait le dur pour ne pas laisser trop de champ à l’AFD. 

    On nous prend pour des boeufs dans ce pays. 




  • toma 12 septembre 10:56

    @JulietFox
    C’est pas faux, mais évitons de parler de MONNAIE UNIQUE, l’euro est une monnaie commune à des états ayant décidé de l’adopter, monnaie unique n’a aucun sens, c’Est comme si rien d’autre n’était possible et qu’en sortir était improbable voir inimaginable.


    L’Euro est une monnaie commune que des forces sombres des marchés financiers obligent les Etats actuellement à garder sous peine de voir les bons d’état taper les 15%, la Grèce s’en rappellent bien. 

    De ce point de vue, c’est très peu démocratique. 

    En ce qui me concerne, il est idéaliste et improbable d’abandonner ce que les Etats ont de plus cher, de plus important, l’émission par une banque centrale indépendante d’une monnaie nationale, sans cela, l’indépendance des Etats n’est que du vent. 

    En cela se pose la question de la Catalogne par exemple, belle indépendance dans le carcan de l’Euro... 

    Les Etats qui se portent le mieux sont les Etats est-européens possedant tous leur propre monnaie, la Hongrie, la Pologne, la Rep. Tchèque, les deux qui ont du mal sont la Slovaquie et la Finlande qui ont adopté la monnaie commune. 

    Chomage 
    Tchéquie 2,4 %
    Hongrie 3,7 % 
    Pologne 4,4 % 
    Autriche 5,2 % €
    Slovaquie 7,7 % € 
    Slovénie 8,1 % €
    Finlande 8,4 % €

    C’est fou hein ! Les pauvres pays ex-communistes, cela permet aux Polonais de payer des primes à la naissance et de doubler les allocs par enfant et de payer une prime de rentrée scolaire - tout ce que Macron gèlent ou suppriment- . Ne pas oublier de 2 millions d’ukrainiens bossent à 1/2 légalement dans ces pays, donc l’avenir sur 5-10 ans dans ces pays est assuré. En passant, c’est pareil pour la Hongrie, tous les ukrainiens frontaliers ont les deux passeport s’ils parlent hongrois, 
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès