• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

toma

Chacun sa philosophie, celle employée depuis bien trop longtemps, celle qui voit tout en opposé, celle du bien et du mal, celle du méchant et du gentil, du policier et du voleur, celui qui est maitre et celui qui est esclave. Depuis 1492 et l'arrivée de colons européens en Amérique, c'est la voix prise, celle du fort et du faible.
Le projet eurasiatique pourrait nous proposer pour la première fois depuis 500 ans, une philosophie toute autre, celle du Ying et du Yang, le bien engendre le mal et ainsi de suite. L'un est inclus dans l'autre. Politiquement, cela devrait se traduire par des mains tendues, ou lieu des coups de ceinture.
Ce serait effectivement magnifique, si sur le plus grand, le plus peuplé, le plus vieux continent de la Terre, de Lisbonne à Vladivostok, comme le proposait Poutine et même plus loin jusque Singapour, nous nous dirigerions vers un monde où l'humain serait au centre, et la coopération aussi. Parce que c'est vrai, nous pourrions aller de Lisbonne à Singapour à pied, sans prendre de bateau ni d'avion, et cela, nous l'oublions souvent !
Vodka et Pelmini est un joli mélange culturel, qui n'existerait pas sans la Chine, qui inventa les pâtes, et la Vodka qui provient d'Europe Centrale et de l'Est, et en Russie on déguste les deux simultanéement, culture culinaire eurasiatique, à appliquer à tous les niveaux.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2015
  • Modérateur depuis le 04/06/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 139 524
1 mois 0 10 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 170 104 66
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • toma 15 novembre 00:03

    Je suis francophone, habite à l’étranger, ma femme parle une langue salve, et j’avoue ne plus trop savoir si je dois aller vers une école française, les écoles locales ne sont pas mieux... Des exemples, je suis trilingue je dirais « parfait », je sais expliquer la grammaire des temps en anglais et espagnol...

    Moi, j’avais la liste de temps primitifs a apprendre en anglais et en néerlandais... Par coeur svp, avec tests et tout. Là, mon fils quand il apprend le present continous ou le simple perfect, il a des exercices et jamais une règle. Espagnol, aucune liste des exceptions des p.passés. qui se declinent pas régulièrement. Il m’a remercié en pleine puberté (parfois dur a cet âge) d’avoir donner un cadre et des règles, parce qu’on les apprend plus dit-il. Je suis effaré, en 20 ans du laxisme, sa classe est un bordel organisé. Les profs ont rien a dire, sauf que pour les parents, c’est tjs leur faute....

    Donc, ce sera sûrement école slave, ou va chercher son diplôme en costume, en remerciant le prof et en lui faisant la courbette, dès la primaire. Il y a un respect là. Quand le cousine de 10 ans est en avance sur le programme du fils de 14 ans, bizar hein.

    On défend fort mal le sexe faible avec cette connerie. Suffit le niveau de langue en France contre la Belgique, la Suisse. Horrible la télévision française et le niveau de langue actuel. La francophonie, laisse tomber.



  • toma 14 novembre 14:55

    Christelle, des nouvelles d’Allemagne.

    On apprend chaque jour, un grand journal titre. http://m.spiegel.de/panorama/justiz/ukraine-deutsche-soeldner-heuern-bei-rechtsextremem-freiwilligenbataillon-an-a-1177400.html

    Kampf gegen prorussische Separatisten

    Deutsche heuern bei rechtsextremem ukrainischen Bataillon an

    Das ukrainische Regiment Asow wirbt mit Flyern auf Neonazi-Veranstaltungen um neue Mitglieder - offenbar erfolgreich : Immer mehr Söldner schließen sich an, um « Europa vor dem Aussterben » zu bewahren.

    Combat contre les séparatistes pro-russes

    Les allemands affluent vers les bataillions extrémistes ukrainiens

    Le régiment azov fait de la pub avec des flyers durant des événements néo nazis pour trouver des recrues. Avec succès, toujours plus de soldats se regroupent pour « sauver l’Europe de l’extinction ».

    Magnifique, un grand journal réduit donc cette guerre en acceptant de facto a demi-mot, que des allemands aient combattre des groupes pro-russes... On nous dit qu’ils sont 2000, une paille.



  • toma 11 novembre 22:14

    @Christelle Néant

    http://m.tagesspiegel.de/berlin/gedenken-an-syrien-krieg-in-berlin-schrottbusse-vor-dem-brandenburger-tor-als-mahnmal-fuer-den-frieden/20567176.html

    Pour célébrer la paix ! Voilà. Au prochain attentat on illuminera la porte, sauf si celui-ci a lieu en Russie, dans ce cas on dira que poutine l’a organisé pour garder le pouvoir.



  • toma 11 novembre 22:09

    @Christelle Néant

    Oui, mais on se demande s’ils s’en sortent encore dans tous ces illogismes politiciens ! Quelqu’un doit les briffer, pas possible.

    Intéressant de voir comment les chancelleries européennes défendent depuis 2015 une décision prise par un dictateur soviétique de transférer la Crimée en Ukraine.

    Je lisais un article sur le monument des 3 bus mis comme barriquades à Alep par les « rebelles » et réinstallés « place de France » en face de l’ambassade française a Berlin, porte de Brandenburg. L’article qui commence par « pour célébrer la guerre civile.... »

    C’est toujours une guerre civile ici, une armée officielle syrienne contre des mercenaires étrangers soutenus par les pays arabes et des armes made In OTAN.

    Moi j’appellerai cela autrement, quand une armée doit combattre un ennemi étranger dans des propres frontières. Le « monument » a été chahuté a Dresde, certains y voyant une glorification du terrorisme. Donc a été déplacé a Berlin....



  • toma 11 novembre 18:24

    Bravo, l’OSCE vient de defoncer une porte ouverte. Comme bien trop d’organisations, cet OSCE ne sert en rien que passer le message occidental. Et accessoirement espionner les « rebelles ».

    Je noterai dailleurs que les habitants du Donbass sont des rebelles, comme les forces multiethniques venues dailleurs qui devaient liberer la Syrie. On soutient a bout de bras depuis 5 ans les uns, mais les autres on leur demande reintegrer l’Ukraine, comme on demanderait a une femme violée et brutalisée par son ex-mari d’aller habiter avec lui, car on ne change pas les frontières d’après-guerre.

    Quand on prend la défense de celle-ci, on est un gros pro-russe. Mais quand on fait pareil au Kosovo, ok. Et pour l’Ecosse et la Catalogne, l’UE demande de la fermer. Et mandat d’arrêt.

    Suivez-vous la gymnastique mentale ? Pas étonnant que les politiciens touchent autant, avec les scéances de psychiatre a payer...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès