• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Vincent Frédéric Stéphane

Ingénieur, j’ai parcouru beaucoup de pays et me suis ouvert à plusieurs cultures.

Tableau de bord

  • Premier article le 29/08/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 207 64
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Vincent Frédéric Stéphane 1er octobre 2008 21:19

    Merci pour ce complément Robert.
    J’avais mal lu la fin du paragraphe où vous justifiez le fait que vous le jug(i)ez efficace.

    Je reformule : il est efficace sur un problème particulier quand il le traite mais sa dispersion nuit à l’efficacité que l’on est en droit d’attendre d’un PdR, laquelle requiert, s’appliquant à un système complexe, la capacité à déléguer à l’inconscient la gestion de la plupart des processus.

     



  • Vincent Frédéric Stéphane 30 septembre 2008 22:59
    Je reste dubitatif !

    vous :

    "Les travaux récents des neurosciences ont montré qu’un individu efficace est un individu qui a compris que l’essentiel de son fonctionnement était inconscient, largement piloté par des émotions et construit sur des interprétations :

    - il concentre son système conscient sur les situations nouvelles et laisse les systèmes inconscients piloter au maximum les processus acquis et assurer la veille et l’alerte ;"

    et :

    "si je cours comme Sarkozy dirige l’état, je vais vouloir tout contrôler constamment : le mouvement des pieds, les chocs sur le sol, le rebond... Cela va tellement mobiliser mon système conscient ..."

    Je regrette je ne comprends pas. Je reste convaincu qu’il y a une contradiction dans votre argumentaire.

    Un mec efficace focalise sa conscience sur le nouveau, point. Donc quand Sarko court, il ne laisse pas son conscient se disperser dans ses talons.

    Non ?


  • Vincent Frédéric Stéphane 30 septembre 2008 21:09
    Je reste dubitatif !

    vous :

    "Les travaux récents des neurosciences ont montré qu’un individu efficace est un individu qui a compris que l’essentiel de son fonctionnement était inconscient, largement piloté par des émotions et construit sur des interprétations :
    - il concentre son système conscient sur les situations nouvelles et laisse les systèmes inconscients piloter au maximum les processus acquis et assurer la veille et l’alerte ;"

    et :

    "si je cours comme Sarkozy dirige l’état, je vais vouloir tout contrôler constamment : le mouvement des pieds, les chocs sur le sol, le rebond... Cela va tellement mobiliser mon système conscient ..."

    Je regrette je ne comprends pas. Je reste convaincu qu’il y a une contradiction dans votre argumentaire.

    Un mec efficace focalise sa conscience sur le nouveau, point. Donc quand Sarko court, il ne laisse pas son conscient se disperser dans ses talons.

    Non ?


  • Vincent Frédéric Stéphane 30 septembre 2008 20:07

    J’ajoute que je suis entièrement d’accord avec votre diagnostic sur les capacités intellectuelles de Sarkozy.
    Je nuancerais le tableau en ajoutant que la démesure de son ambition ne lui a pas permis de développer sa sensibilité, sa culture générale, sa maîtrise de la langue française, son détachement des choses matérielles (condition généralement admise comme pré requis à la sagesse). bref, c’est évidemment un homme d’état (jugez en seulement par toutes les louanges que ses pairs lui adressent publiquement !) mais sans doute pas (encore ?) un homme de goût.

    Je respecte ses capacités intellectuelles, voire plus. Mais j’en ferais pas un maître à penser.

    Encore un truc sur sa sincérité. Il est sincère avec lui-même, il croit en ce qu’il fait. Mais évidemment, il ne dit pas ce qu’il pense mais ce qu’il pense que nous devons recevoir de lui pour favoriser ses objectifs. C’est un super manipulateur, génial comme manipulateur, un grand maître comme il en existe peu. Mais il est sincère. Par exemple, je ne peux exclure que son alignement sur le pouvoir US n’est pour lui qu’un moyen de mieux affirmer la place de la France dans le monde (pas dans le sens que je souhaiterais cependant). Il est comme tous les politiques qui ne se reconnaissent pas en Ghandi en somme, mais servi par une cervelle remarquable. 



  • Vincent Frédéric Stéphane 30 septembre 2008 19:52

    Désolé, je ne comprends pas l’exemple de la course à pieds. Il me semble contradictoire avec le but recherché à savoir illustrer la démarche de Sarkozy appliquée à la course à pieds. Si tu cours comme Sarko dirigère (c’est mignon non ?) l’état, tu laisses ton inconscient gérer tes talons qui frappent le sol et tu te concentres sur l’obstacle non ? Ou j’suis con ?!

    Sur le reste, j’aime bien la description, les symptômes/techniques de l’efficacité personnelle. Je me suis reconnu quand il m’arrive de me sentir efficace. Ceci étant, je me sens vraiment bien quand j’ai l’impression d’être mieux conscient de tout, tout en étant capable de focaliser à volonté.

    Je me permettrais d’ajouter qu’on pourrait élargir vers une discussion efficacité personnelle d’un PdR versus efficacité collective que ce dernier sait ou non impulser au pays.

    Je vous remercie pour votre article qui m’a intéressé et pour la réponse sur l’exemple donné que vous ne manquerez pas de me donner. A moins que ce point n’ait déjà été traité dans les commentaires que je vais lire sans plus tarder ou que je sois vraiment trop con.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité