• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

volt

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 672 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • volt volt 19 novembre 2013 16:52

    puisque vous faites allusion à facebook, les films, etc., il me semble que vous évoquez bien plus l’hyper-narcissisation que l’hypersexualisation, car c’est plutôt le contraire : l’imagerie prépubère, et les restes de la vague unisex plaident en faveur d’une réduction des différences profondes pour une exaltation en surface.

    et encore, la coiffeuse facebook de formatage n’est rien, la France est protégée, sous des législations moins pointilleuses, le marché des salons de beauté pour gamines connaît un boom sans précédent.
    ce qui est en danger ? d’abord le féminisme comme pensée de la femme-sujet ; ensuite le coeur même de toute culture humaine qu’est cette différence bien comprise et égalisée.
    comment se joue cette acrobatie ? pas compliqué : le sexuel n’est pas que le génital différencié, ce dernier n’en étant que l’aboutissement accompli, une fois justement que le prépubère et le narcissique sont dépassés.
    ce que vous appelez « hypersexualisation » est le programme consistant désormais à entraver cet accès au sexuel à proprement parler, car le sexuel sans le parler (c’est-à-dire ce vaste programme vide de parole vide du narcissique), c’est de la branlette vu côté gosses, et de la pédophilie soft sur le versant « adultes ».


  • volt volt 19 novembre 2013 16:37

    sans oublier alya comme sacrifice aussi, puis retour se disant cheyba, etc.

    mais, 
    parole de alyeux de la der, vous avez oublié l’essentiel : les oiseaux le matin.
    essentiel ça, 
    change tout, 
    surtout verbiages, loghorrées, discours divers.
    modesties au rendez-vous.
    puis pas besoin de pros, il suffit de s’observer avec son portable (c’est un animal), 
    chercher des deux le domestiqué exact, réponse au rendez-vous.
    enfin le grand piège : 
    s’imaginer que c’est un déplacement géographique,
    un peu comme un grand déménagement,
    or non : ça commence avant, 
    you & the machine(s) s’appelle,
    c’est là d’abord que ça se joue.


  • volt volt 19 novembre 2013 16:22

    ça peut être intéressant, il semble oui qu’ils aboutissent à des choses...

    mais tout de même, de quelque bord que l’on soit :

    « le FN est devenu, économiquement et territorialement, le parti des dominés, de ces faibles qui ont été éloignés » - 
    franchement ça réveille au fait que les chiffres c’est très beau, mais tout de même on vote sur un discours, puis ce genre de citation semble plaider en faveur de fréquentes glissades dans le texte de l’analyse objective vers les étiquetages bas de gamme, c’est nul.

    « Au final, ils pensent que la carte électorale du FN pourrait finir par recouvrer celle du PCF vers 2020, du fait d’un « vide religieux ancien ». » 
    alors ça c’est encore plus peps ; si seulement on pouvait nous expliquer « vide religieux ancien » ça serait joyeux.


  • volt volt 19 novembre 2013 15:56

    si le 70 est plutôt fréquent dans le texte, le 76 est totalement absent de bible et coran, il y a juste nombres 26.22 qui est proche, mais sans signification.



  • volt volt 19 novembre 2013 15:47

    pour ce qui est de qumrân, c’est sans problème :

    il suffit de chercher dans un index du corpus, je verrai.

    pour ce qui est de daniel, votre intuition semble d’autant meilleure qu’elle suit un découpage linguistique du texte : deux sections hébraïques au début et à la fin, et au centre la grande partie araméenne, dans une langue qui torture même les spécialistes sur certains points, on dit que newton s’y est cassé la pomme longuement.
    ce qui prouve qu’on peut le lire dans une pure perspective scientifique ; et que ce n’est pas la seule grille, voilà pourquoi l’interprétation historique peut poser problème comme éventuellement réductrice, il en va de même sur tout le Texte d’ailleurs, et idem en islam, la lecture historicisante du qoran ou de l’imam ali peut finir par tenir lieu de limite à l’interprétation et boucher l’horizon.

    sur les macchabées, je situe encore mal en quoi, et où, il y a réalisation de la prophétie, c’est d’autant plus problématique que si réalisation il y a (ou il y eut), comment alors expliquer les larges citations christiques de ces passages, alors que ces citations viendraient après l’éventuelle réalisation de la prophétie - problème. tout dépend des dates (incertaines ou imprécises souvent) de rédaction des textes.
    de plus il faudrait étayer cette hypothèse d’un autre exemple où un livre historique « réalise » en quelque sorte un écrit prophétique, mais cela doit être plus facile.

    sur les 70 semaines, on aura tout vu, tout... au point qu’après disons une quarantaine de lectures de ces dix pages en texte original, je renonce personnellement à donner la moindre interprétation : 
    cette composition du texte en multilingue, & l’hypothèse d’un montage, font que l’on doit peut-être considérer bien platement qu’il s’agit de 70 semaines de règne, point...
    il y aurait une lecture « atemporelle », du genre « ces choses n’eurent jamais lieu mais elles sont toujours », en mode psychanalytique par exemple, mais là encore : réduction ?

    pour ce qui est d’éla’azar, son nom peut signifier « l’aide », le « secondant », il se peut même que l’étoile nommée « edréï » soit un pluriel araméen de ce nom (sans le « el » de départ avec le « z » prononcé en « d » + la terminaison en « yôd » pour le pluriel), ceci dans la constellation canis major je crois ; mais comme ela’azar figure déjà dans la torah, il faudrait aussi vérifier avant qumrân.

    en tous cas, merci pour ces pistes et ces éclairages.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv